Mettre de l'argent dans votre REER peut réduire vos impôts.

Lorsque vous déposez de l’argent dans un REER (faire une contribution), vous pouvez déduire cette somme de votre revenu imposableLe revenu imposable est la partie du revenu sur laquelle on calcule l'impôt à payer. Certains types d'investissements, comme les REER, permettent de réduire le revenu imposable, et donc pour la plupart des gens, l'impôt à payer.. Par exemple, si vous gagnez 45 000 $ par année et que vous contribuez 5 000 $ à votre REER, votre impôt est calculé en fonction de 40 000 $.

L’argent que vous contribuez à votre REER peut être investi de plusieurs façons.

Par exemple :

  • Certificats de placement garantiUn certificat de placement garanti (CPG), aussi appelé certificat de dépôt ou dépôt à terme, est un titre indiquant qu'un investisseur a prêté de l'argent à une institution financière. Les certificats de dépôt rapportent des revenus d'intérêt.
  • ObligationsUne obligation est un titre émis par un gouvernement ou une entreprise, par lequel un investisseur prête de l'argent à ce gouvernement ou cette entreprise.

    En règle générale, ce gouvernement ou cette entreprise promet de payer à l'investisseur un intérêt calculé selon un taux et une fréquence déterminés (par exemple, 2 % par année). Les intérêts sont habituellement versés deux fois par année. À l'échéance, le gouvernement ou l'entreprise rembourse une somme prédéterminée, qu'on appelle valeur nominale. Cette valeur nominale est habituellement de 1 000 $.

    Il existe plusieurs types d'obligations :

    obligation à coupons détachés
    obligation à rendement réel
    obligation convertible
    obligation d'épargne
    obligation encaissable par anticipation
    obligation non garantie
    etc.
  • ActionsUne action est un titre de participation qui donne droit à une part de propriété d'une entreprise. 

    L'entreprise peut remettre une partie de ses profits à ses actionnaires en leur versant un dividende. 

    Les actions des entreprises inscrites à la Bourse s'achètent et se vendent à la Bourse.  

    Lorsqu'une entreprise cesse ses activités, l'argent obtenu de la vente de ses biens sert d'abord à payer les dettes et les impôts, puis le reste est remis aux actionnaires.
  • Etc.

Pour obtenir plus de renseignements sur les investissements autorisés, consultez la page sur les REER autogérés de l’Agence du Revenu du Canada. Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre 

Vous ne payez pas d’impôt sur les revenus tirés de ces investissements (intérêts, dividendes, gains en capital), tant que l’argent reste à l’intérieur du REER.

Par exemple, si votre investissement de 5 000 $ vous rapporte 250 $ par année, vous n’avez pas à payer d’impôt sur ce 250 $, tant qu’il reste dans votre REER. Sur une période de 10, 20 ou 30 ans, cela fait une énorme différence.

N’oubliez pas qu’il existe d’autres outils que le REER pour investir en vue de la retraite.

Combien investir dans son REER? 

La réponse dépend de la planification de votre retraite. Par exemple :

  • Quels sont vos projets de retraite? (Voyager? Acheter un chalet? Démarrer une entreprise? Ou simplement prendre du bon temps à la maison?)
  • Combien devez-vous économiser pour réaliser ces projets dans 10, 15 ou 20 ans?
  • Combien d’économies pouvez-vous verser dans votre REER?
  • Combien pouvez-vous économiser par semaine ou par mois?
  • Combien pouvez-vous rembourser si vous empruntez l’argent que vous déposez dans votre REER?
  • Devriez-vous plutôt investir dans d'autres produits d'investissement, par exemple le CELI, le RVER ou autre?

Pour vous aider :

Doit-on investir dans son REER lorsqu’on est jeune?

La réponse à cette question dépend de la planification de votre retraite. Chose certaine, plus vous contribuez tôt à votre REER, plus votre investissement aura le temps de croître.

En fait, votre stratégie d’investissement pourrait changer avec votre âge. Pour obtenir des exemples concrets et toutes les explications nécessaires, consultez la page Les placements REER selon votre âge.

Quels sont les montants limites? 

Le montant maximal que vous pouvez contribuer à votre REER est indiqué sur votre avis de cotisationL'avis de cotisation est un document émis par le gouvernement après la vérification sommaire de la déclaration de revenus ou de taxes d'une personne ou d'une entreprise. Il indique l'argent dû au gouvernement ou à rembourser par le gouvernement.. Il tient compte de plusieurs éléments :

  • Chaque année, vous pouvez contribuer 18 % du salaire que vous avez gagné l'année précédente. La limite est de 26 010 $ en 2017 et 26 230 $ en 2018.
  • Cette limite de 18 % du salaire annuel sera réduite dans certaines circonstances. Par exemple :
    • Si vous participez à un fonds de pension offert par votre employeur, le montant maximal de la contribution à votre REER sera diminué du « facteur d’équivalence » déterminé par l’Agence du Revenu du Canada. Le facteur d’équivalence est inscrit sur votre T4Un T4 est un formulaire qu'un employeur remplit et remet à l'Agence du revenu du Canada pour déclarer les sommes versées à un employé (généralement son salaire) durant une année, ainsi que les différentes déductions.

      Le T4 est essentiel pour remplir la déclaration de revenus.

      Le formulaire équivalent qui est remis au gouvernement du Québec est le Relevé 1.
      .
    • Aussi, l’argent que vous investissez dans un RVER (Régime volontaire d’épargne-retraite) est déduit du maximum que vous pouvez contribuer à votre REER.
  • Vous pouvez également ajouter tous les montants non utilisés au cours des années passées (vos « droits de cotisation non utilisés »). Par exemple, si l’an dernier vous aviez le droit de contribuer 7 000 $ à votre REER, mais que vous n’avez contribué que 4 000 $, les 3 000 $ non utilisés s’additionnent à votre montant maximal de cette année. Vous pouvez ajouter tous les montants non utilisés depuis 1991. Cela peut vous permettre de faire, au cours d'une année, une contribution beaucoup plus importante que la limite de 18 % de votre salaire.

Si vous dépassez la limite permise pour votre REER, vous pourriez payer un impôt supplémentaire de 1 % par mois sur tout l’argent contribué en trop. 

Quelles sont les dates limites?

Vous pouvez contribuer à votre REER à n’importe quel jour de l’année, jusqu’au 31 décembre de l’année durant laquelle vous avez atteint 71 ans.

Pour réduire l’impôt payé pour une année donnée, vous devez contribuer entre le 1er janvier et le 31 décembre de cette année, ou au cours des 60 premiers jours de l’année suivante. Si ce 60e jour tombe un samedi ou un dimanche, la date limite est reportée au lundi suivant. La date limite se situe donc toujours entre le 29 février et le 3 mars.

Avertissement

Vous avez travaillé fort pour gagner cet argent. Planifiez vos placements avec soin.

  • Vous devez tenir compte de votre tolérance au risque.
  • Assurez-vous de faire affaire avec une entreprise et une personne autorisées à vous vendre les placements offerts. Pour cela, communiquez avec le Centre d’information de l’Autorité des marchés financiers au 1 877 525-0337 ou consultez le Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer.
  • Conservez une copie des documents que vous avez signés. De cette façon, vous aurez en main tous les détails et les conditions de placement pour référence future.
  • Faites preuve de prudence. Informez-vous sur les fraudes REER.

Consultez notre document PDF Comment choisir vos placements? (pdf - 6 Mo)Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre

Fin de l'avertissment

Peut-on retirer de l'argent d'un REER avant sa retraite?

Oui. Cependant, vous risquez de payer de l’impôt sur ces montants. Vous devez en effet ajouter l’argent que vous retirez de votre REER à votre revenu imposableLe revenu imposable est la partie du revenu sur laquelle on calcule l'impôt à payer. Certains types d'investissements, comme les REER, permettent de réduire le revenu imposable, et donc pour la plupart des gens, l'impôt à payer., que vous ayez pris votre retraite ou non.

Certaines exceptions existent, dont le RAP (Régime d’accession à la propriété), utilisé lors de l’achat d’une maison.

Avant de prendre votre décision, vérifiez ces deux éléments :

  • Il se peut que votre argent ne soit pas disponible. Par exemple, si vous avez pris un dépôt à terme de 5 ans non rachetable, vous ne pourrez retirer cet argent avant la fin de ces 5 ans.
  • L’institution financièreUne institution financière est une entreprise ou un organisme qui offre des services financiers (prêts, etc.) au public ou aux entreprises. Les banques, les sociétés de fiducie et les coopératives de crédit sont des institutions financières. qui gère votre REER pourrait retenir une partie de l’argent pour vos impôts. Elle pourrait aussi vous faire payer des frais. 

Peut-on retirer de l’argent d’un REER pour acheter une maison?

Oui. Renseignez-vous sur le RAP : Régime d’accession à la propriété.

Que se passe-t-il en cas de divorce? 

À la suite d’un divorce, il se pourrait que votre ex-conjoint ait droit à une partie de vos REER. Aussi, un divorce change votre planification financière. Si vous divorcez, vous devez ajuster la planification de votre retraite.

Que se passe-t-il en cas de faillite? 

Règle générale, seules les contributions que vous avez faites au cours des 12 mois précédant votre faillite peuvent être saisies. Le reste de votre REER et de vos autres placements enregistrésUn placement enregistré est un placement fait dans un régime enregistré, comme un REER. ne peuvent généralement pas être saisis. Renseignez-vous en consultant le Conseil des Syndics de faillite Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Votre stratégie REER à 25, 40 et 55 ans

La façon de choisir les placements pour votre REER change généralement au fur et à mesure que vous vous rapprochez de la retraite. Voici un exemple d'une stratégie de placements qui change à trois époques de la vie.

Vers l’âge de 25 ans

À 25 ans, la retraite semble très loin. Cependant, plus vous planifiez votre retraite tôt, plus économiser l’argent nécessaire sera facile.

Pour bien planifier financièrement votre retraite, vous devrez :

  1. Déterminer à quel âge vous désirez prendre votre retraite.
  2. Réfléchir à ce que vous désirez faire à votre retraite. Évaluer les coûts annuels.
  3. Calculer la somme à économiser chaque année pour vivre cette retraite. Utilisez simplement le calculateur Calculateur : Mon plan, je le fais maintenant!

Ces trois étapes pourront se faire en même temps. En effet, vous voudrez peut-être prendre votre retraite très jeune, mais réaliserez à l’étape 3 que vous n’en aurez pas les moyens. Vous recommencerez alors à l’étape 1 pour vous fixer un nouvel âge de retraite et reprendrez l’exercice. Vous pourriez aussi décider de limiter les dépenses prévues à la retraite. Ces décisions vous appartiennent. L’important, c’est de trouver un choix qui vous convient et qui est réaliste.

Vous aurez besoin d’une stratégie d’épargne et de placement qui vous permettra d’atteindre cet objectif. Assurez-vous d’avoir des objectifs de rendement réalistes. Ne misez pas sur un rendement que vous n’obtiendrez jamais.

Avertissement

N'oubliez pas l'inflation!

Depuis les 50 dernières années, l’inflationL'inflation est une hausse généralisée du prix des biens et services à la consommation. C'est l'inverse de la déflation.

Pour mesurer de façon approximative l'impact de l'inflation sur le rendement d'un investissement, il suffit de soustraire le taux d'inflation annuel du taux de rendement annuel. Par exemple, si vous avez un certificat de placement garanti (CPG) qui rapporte 1,5 % alors que l'inflation est de 2 %, votre taux de rendement réel (après inflation) est d'environ -0,5 %. En d'autres termes, dans cet exemple, si vous tenez compte de l'inflation, vous perdez de l'argent.
a multiplié les prix par 7,5. En d’autres termes, ce qui coûtait 135 000 $ en 1965 coûte possiblement aujourd’hui 1 million de dollars. Il est fort probable que les prix vont continuer d’augmenter au cours des prochaines décennies.

Si vous ne tenez pas compte de l’inflation pour déterminer vos besoins, vous sous-évaluerez de beaucoup les sommes que vous devez économiser et investir.

Comment tenir compte de l'inflation? Le calculateur Mon plan, je le fais maintenant! en tient compte pour vous!  

Fin de l'avertissment

L'inflation gruge vos investissements

Pour un montant de 1 000 $ investi chaque année pendant 40 ans à un rendement de 5 %, nous obtenons 127 000 $.

Si on tient compte de l’inflation :

Inflation

$ à la fin,
compte tenu de l’inflation

Pertes dues
à l’inflation

0 %

127 000 $

0 %

2,5 %

68 000 $

46 %

5 %

40 000 $

69 %

L’argent que vous économisez à 25 ans peut généralement être investi sur une très longue période.

Si votre profil d’investisseur le permet, vous pouvez donc choisir des investissements qui auront le plus de chances de donner les meilleurs rendements sur d’aussi longues périodes. Cependant, les investissements qui sont les plus rentables à long terme sont souvent ceux qui varient le plus à court terme. Concrètement, la valeur de votre REER pourrait diminuer pendant quelques mois ou quelques années. Assurez-vous de pouvoir y faire face.

Cotiser plus tôt permet de cotiser moins pour avoir le même résultat

Cotisation durant 25 ans :

Période de la vie durant
laquelle les contributions sont faites

Montant investi
chaque année

Investissement
total

$ à la retraite

de 25 ans à 50 ans

2 000 $

50 000 $

208 365 $

de 40 ans à 65 ans

4 000 $

100 000 $

200 454 $

Information importante

Votre cas sera peut-être différent

C'est pourquoi vous devez planifier votre retraite en fonction de vos objectifs et de votre situation financière.

N'hésitez pas à vous faire aider d'un repésentant autorisé par l'Autorité des marchés financiers.

Fin de l'information importante

Un petit montant investi chaque année pendant une longue période se transforme en gains importants

Montant investi chaque année

Nombre d’années

Rendement

Montant total investi

$ à la fin

1 000 $

10 ans

5 %

10 000 $

13 207 $

1 000 $

25 ans

5 %

25 000 $

50 113 $

1 000 $

40 ans

5 %

40 000 $

126 840 $

Vers l’âge de 40 ans 

C’est un bon moment de vous poser deux questions : 

  • Est-ce que je dois changer mon estimation des sommes annuelles requises à ma retraite?
  • Est-ce que je dois changer mon estimation de la somme annuelle à mettre de côté pour atteindre mon objectif de retraite?
  • Est-ce que je peux mettre de côté cette somme?
  • Vous pourriez vous poser ces questions chaque année, ou lorsque votre situation financière change, par exemple en cas de perte d’emploi, de séparation, de la naissance d’un enfant, etc.

Voici des outils pour vous aider :

Vous voudrez peut-être augmenter votre contribution annuelle à votre REER. Peut-être avez-vous des droits de cotisation inutilisésUn droit de cotisation est la somme qu'une personne peut verser dans son RÉER, son RVER, son CÉLI ou un autre régime enregistré, sans payer de pénalité.

Le droit de cotisation d'une année s'additionne généralement aux droits de cotisation non utilisés des années précédentes pour déterminer la somme totale que la personne peut verser sans payer de pénalité.
qui pourraient servir?

 

L’avantage de contribuer en début d’année 

Nombre
d’années

Montant investi chaque année

Rendement

$ accumulés
(contributions en début d’année)

$ accumulés
(contributions en fin d’année)

Écart

 10 ans

4 000 $

5 %

  52 827 $

  50 312 $

  2 515 $

 25 ans

4 000 $

5 %

200 454 $

190 908 $

  9 546 $

 40 ans

4 000 $

5 %

507 359 $

483 199 $

24 160 $

Vers l’âge de 55 ans

L’âge de la retraite arrive à grands pas!

Plusieurs personnes voudront commencer à remplacer leurs placements plus risqués par d’autres qui fluctuent moins. Par exemple, si la bourse devait baisser subitement, vous n'auriez peut-être pas le temps de récupérer votre perte avant d'avoir besoin de cet argent pour votre retraite. Mettez votre profil d’investisseur à jour.

Argent accumulé selon les taux de rendement 

Nombre
d’années

Montant investi chaque année

Taux de rendement

$ accumulés

 10 ans

4 000 $

2 %

44 675 $

 10 ans

4 000 $

3 %

47 231 $

 10 ans

4 000 $

4 %

49 945 $

 10 ans

4 000 $

5 %

52 827 $

25 ans

4 000 $

2 %

130 684 $

25 ans

4 000 $

3 %

150 212 $

25 ans

4 000 $

4 %

173 247 $

25 ans

4 000 $

5 %

200 454 $

 40 ans

4 000 $

2 %

246 440 $

 40 ans

4 000 $

3 %

310 653 $

 40 ans

4 000 $

4 %

395 306 $

 40 ans

4 000 $

5 %

507 359 $