Les conseillers en ligne sont souvent appelés « gestionnaires de portefeuille », « conseillers-robots » ou « conseillers automatisés ». Ce sont des sites Web qui vous conseillent sur vos investissements. Vous pouvez généralement les autoriser à effectuer les transactions à votre place.

1- Comment fonctionnent les conseillers en ligne?

Vous remplissez d'abord des questionnaires pour déterminer votre profil d'investisseur, vos objectifs et votre tolérance au risque. Dans la plupart des cas, un logiciel détermine votre profil d'investisseur et la composition de votre portefeuille.

Un conseiller en ligne est une société qui offre des conseils en matière d'investissement par le biais d'un site Web interactif.

L'expression « conseiller en ligne » peut vous laisser croire que les conseils sont complètement automatisés. Or, ce n'est pas le cas au Québec, ni au Canada. Ici, un conseiller en ligne conserve ses obligations légales, peu importe qu'il agisse en ligne ou en personne. Parmi ses obligations, il doit notamment exercer ses activités par le biais d'une personne physique que l'on nomme « représentant-conseil ». Il doit aussi s'assurer que le profil d'investisseur qui a été généré pour vous est adéquat et cohérent avec vos réponses. Par exemple, le représentant-conseil devra s'assurer qu'un investisseur au profil prudent n'investit pas dans un portefeuille de placements trop risqué.

2- Devez-vous signer un mandat de gestion discrétionnaire?

Vous pouvez donner au représentant-conseil le pouvoir d'exécuter des transactions pour vous, sans votre accord préalable. Vous faites cela en signant un mandat de gestion discrétionnaire, aussi appelé « compte géré ».

Le représentant-conseil doit cependant respecter rigoureusement votre profil de client et vos objectifs d'investissement.

Ce type de mandat discrétionnaire est également utilisé par les représentants-conseil qui rencontrent leurs clients en personne.

3- Quelles sont les obligations des conseillers en ligne?

Tous les conseillers, qu'ils exercent leurs activités en ligne ou en personne, doivent s'assurer de collecter assez d'information pour bien vous connaître et vous recommander des placements qui correspondent à vos besoins et objectifs.

Le représentant-conseil doit mettre à jour ces informations personnelles sur une base régulière pour s'assurer que l'investissement correspond toujours à votre profil et à vos objectifs. Cela est particulièrement important si votre situation personnelle a changé.

4- Dans quels types de placements les sommes confiées sont-elles investies?

Certains représentants-conseils personnalisent les portefeuilles de placements en fonction du profil et des objectifs de chaque client. Toutefois, dans la plupart des cas, le conseiller en ligne propose plutôt un portefeuille de placements parmi des portefeuilles modèles préétablis.

Les placements offerts sont souvent limités à quelques fonds négociés en bourseUn fonds négocié en Bourse (FNB) est un fonds d'investissement dont les titres sont négociés comme des actions en Bourse.

Ces fonds suivent habituellement un indice de référence. Contrairement à un fonds commun de placement, le gestionnaire du FNB ne cherche généralement pas à maximiser le rendement du fonds, mais seulement à suivre l'indice de référence, ce qui explique les frais de gestion souvent plus faibles des FNB.
(FNB) ou à des fonds communs de placement, dont les frais de gestion sont moindres par rapport à d'autres types de placements.

Au besoin, le portefeuille du client est rééquilibré pour maintenir la répartition d'actifs déterminée. Des frais peuvent être facturés pour ces opérations.

5- Quels sont les frais pour utiliser ce type de service?

Plusieurs types de frais peuvent s'appliquer et s'additionner :

  • Les frais de gestion du conseiller en ligne
    Le site Web du conseiller en ligne peut afficher des frais annuels de gestion de 0,5 %. Toutefois, soyez vigilant et posez des questions.
    Par exemple : y a-t-il un minimum de frais annuels à payer, peu importe la somme investie? Si vous investissez 25 000 $ et que des frais de gestion annuels minimums de 250 $ par année s'appliquent, vous paierez 1 % de frais par année, et non pas 0,5 %.
  • Les frais de gestion des titres
    Les conseillers en ligne investissent généralement les sommes que vous leur confiez dans des fonds négociés en bourse. Ces fonds affichent des frais annuels de gestion qui varient autour de 0,05 % à 0,5 %. Informez-vous sur le type de titres dans lesquels vos sommes seront investies, et sur les frais applicables.
  • Les frais de transaction
    Certains conseillers en ligne facturent des frais pour chaque transaction effectuée dans votre compte. Dans d'autres cas, ces frais sont inclus dans les frais de gestion de titres. N'hésitez pas à poser des questions pour bien connaître tous les détails des frais de transaction.
  • Les frais administratifs
    Dans certains cas, les conseillers en ligne pourraient facturer ce type de frais, par exemple s'il s'agit d'un compte REER. Encore une fois, n'hésitez pas à questionner à ce sujet et à vérifier s'ils grugent vos rendements.

6- Qu'est-ce qui change lorsqu'on fait affaire avec un conseiller en ligne?

L'une des particularités du conseiller en ligne est que vous ne le rencontrez généralement jamais en personne. Si les marchés baissent et que vous vous inquiétez, vous ne pourrez pas rencontrer un professionnel pour vous rassurer et vous aider à prendre une décision.

Vous avez toutefois la possibilité d'entrer en contact avec un représentant-conseil par différents moyens, que ce soit par téléphone, par courriel, par messages en ligne, par caméra Web ou tout autre moyen de communication.

7- Comment pouvez-vous vérifier si l'entreprise est autorisée à vous vendre les produits offerts?

Consultez le Registre des entreprises et individus autorisés à exercer ou appelez un agent du Centre d'information de l'Autorité des marchés financiers au 1 877 525-0337.

Avant de confier vos économies à un conseiller en ligne, vous devriez...

  • Vous assurer d'utiliser un accès Internet sécuritaire, notamment dans les lieux publics;
  • Être à l'aise avec la façon de procéder en ligne;
  • Vérifier les pouvoirs confiés à votre conseiller en ligne;
  • Répondre honnêtement aux questions posées afin de vous assurer que votre profil d'investisseur correspondra à votre tolérance au risque en cas de volatilité importante des marchés boursiers;
  • Considérer la facilité d'utilisation du site Web interactif, l'expertise des gestionnaires de portefeuilles, la manière dont les sommes sont investies, la pertinence de l'allocation d'actifs recommandée et les frais facturés.