Les dégâts d’eau constituent la première cause de réclamation en assurance habitation. Vérifiez quelles sont les couvertures offertes par les assureurs. Cela vous permettra de prendre une décision éclairée quant aux protections à acheter.

Une protection de base

Votre contrat d’assurance habitation couvre les dommages causés :

  • par une installation sanitaire (par exemple, un tuyau du lave-vaisselle qui brise, une baignoire qui déborde);
  • par le bris d’une conduite d’eau publique (par exemple, la conduite d’eau de la ville).

Des protections additionnelles nécessaires

Il faut généralement acheter une protection supplémentaire pour couvrir les situations suivantes :

  • Les infiltrations d’eau au-dessous du sol de votre maison (par exemple, de l’eau s’infiltre dans les murs des fondations de votre maison à la fonte des neiges);
  • Les infiltrations d’eau au-dessus du sol de votre maison (par exemple, de l’eau s’infiltre par le toit lors d’une pluie diluvienne);
  • Le refoulement des égouts;
  • La crue des eaux, la rupture d’un barrage et le débordement d’un cours d’eau.

Des assureurs offrent aussi de couvrir les frais de démolition et de remise en état des lieux nécessaires pour réparer l’entrée d’eau (la conduite d’eau privée qui relie votre maison au système d’aqueduc de la ville ou à un puits artésien) suivant un bris de celle-ci.

Information importante

Portez une attention particulière à l’ensemble des protections dégâts d’eau offertes par votre assureur et magasinez au besoin. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises en cas de réclamation.

Fin de l'information importante

Des précautions à prendre si vous quittez votre résidence l’hiver

Si vous quittez votre résidence durant quelques jours pendant la période de chauffage, par exemple pour des vacances dans le Sud, vous devez prendre certaines précautions pour prévenir les dommages dus au gel de tuyauterie. Votre assureur pourrait vous offrir deux possibilités :

  • Prendre les moyens pour qu’une personne vienne régulièrement, possiblement chaque jour, pour s’assurer que le chauffage fonctionne;
  • Couper l’eau et vidanger toutes les installations sanitaires et tous les appareils de votre maison susceptibles d’être endommagés par le gel.

Pour ne pas perdre votre droit à une réclamation, ne prenez pas de risque et vérifiez les conditions exactes à respecter en contactant votre assureur.

Votre terrain est-il en zone inondable?

Consultez votre MRC ou votre municipalité dès maintenant afin de vérifier si votre terrain est considéré comme en zone inondable. À titre informatif seulement, les rapports et les cartes de zones inondables produits par le gouvernement du Québec sont accessibles à partir d’une carte interactive du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Mieux vaut vérifier dès maintenant auprès de votre assureur s’il peut vous offrir une protection supplémentaire couvrant les dommages liés au débordement d’un cours d’eau. Dans le cas contraire, un fonds d’urgence personnel pourrait vous aider à faire face à ce type de situation. En tout temps, il est recommandé de prendre les mesures nécessaires Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre pour réduire les risques de subir des dommages.

Victime d’une inondation?

Prenez des mesures d’urgence et communiquez dès que possible avec votre assureur. Pour savoir si vous êtes admissible à une aide financière du gouvernement du Québec, rendez-vous sur le site Web du ministère de la Sécurité publique Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Avertissement

L’aide financière d’urgence du gouvernement n’est pas garantie!

Sachez que le risque d’inondation causée par le débordement d’un cours d’eau n’est pas couvert par votre contrat d’assurance habitation de base. Lorsque des inondations surviennent, plusieurs personnes se tournent vers l’aide financière d’urgence accordée par le gouvernement. Or, cette aide n’est pas garantie et est très souvent limitée.

Fin de l'avertissment