Les prêteurs offrent différents types d’hypothèques aux emprunteurs, dont l’hypothèque traditionnelle et l’hypothèque parapluie. En plus des institutions financières, d'autres personnes ou entreprises peuvent offrir des prêts garantis par hypothèque (prêt alternatif ou prêt privé).

Dans le cas d’une hypothèque traditionnelle, la propriété est hypothéquée seulement pour le montant du prêt accordé par le prêteur. Par exemple, si vous achetez une propriété d’une valeur de 300 000 $ en empruntant 270 000 $, l’hypothèque sera d’un montant de 270 000 $.

L’hypothèque traditionnelle ne garantit pas d’autres prêts, par exemple une marge de crédit hypothécaire. Néanmoins, vous pourriez enregistrer une hypothèque de deuxième rangUne hypothèque de deuxième rang est une seconde hypothèque sur la même propriété. Cette hypothèque peut être accordée par le même prêteur que la première hypothèque, ou un autre prêteur. Le taux d’intérêt facturé sur une hypothèque de deuxième rang est souvent considérablement plus élevé que celui sur l’hypothèque de premier rang. La raison : le prêteur est remboursé en deuxième si vous ne pouvez plus payer. Il risque donc davantage de ne pas se faire rembourser. Des frais risquent de s’appliquer et le prêteur pourrait refuser de vous prêter un montant supplémentaire, notamment si vous ne respectez pas ses normes pour obtenir un prêt.   pour emprunter davantage.

L’hypothèque parapluie, aussi appelée hypothèque subsidiaire, garantie accessoire ou collatérale, acte de garantie immobilière, hypothèque rechargeable, accorde au prêteur un droit beaucoup plus grand que l’hypothèque traditionnelle.

En effet, son droit sur l’habitation couvre non seulement le montant emprunté, mais également les autres dettes actuelles ou futures que vous pourriez contracter auprès de ce prêteur comme une marge de crédit, une carte de crédit, un prêt personnel ou un prêt auto. Ces autres dettes ont chacune leurs conditions contractuelles tel que le taux d’intérêt.

Sachez que certaines institutions financières offrent uniquement l’hypothèque parapluie.

Avant de choisir, assurez-vous de comparer plusieurs offres, de poser les questions permettant de comprendre ce qui est offert et de bien comprendre les avantages et les inconvénients.

Information importante

Avantages

  • Peut faciliter l’accès au crédit en utilisant comme levier la valeur d’une propriété résidentielle, par exemple une marge de crédit hypothécaire;
  • Peut procurer une baisse de taux d’intérêt pour des prêts qui sont couverts par la garantie hypothécaire;
  • Permets de garantir plusieurs prêts sans devoir republier une garantie hypothécaire chez un notaire puisque la garantie est réutilisable jusqu’à son maximum admissible.
Fin de l'information importante
Avertissement

Inconvénients

  • Cette facilité d’accès au crédit peut inciter à emprunter davantage;
  • Dans le cas d’un prêt impliquant plusieurs coemprunteurs, l’hypothèque parapluie garantit toutes les dettes actuelles et futures de chaque coemprunteur. Vous pourriez donc être tenu responsable de dettes qui n’existent pas au moment de la signature du contrat. Même chose si vous endossez quelqu’un qui contracte une hypothèque parapluie (cautionnement);
  • Avant de finaliser la vente de votre maison et ainsi d’obtenir une quittance hypothécaire, vous pourriez devoir rembourser toutes les dettes que vous avez contractées auprès de l’institution puisque les prêts qu’elle a émis sont couverts par l’hypothèque parapluie;
  • Changer de prêteur à la fin du terme pourrait être plus difficile considérant que tous les prêts offerts par l’institution sont garantis par l’hypothèque parapluie. Au renouvellement du terme de votre prêt hypothécaire, vous risquez donc de perdre un certain pourvoir de négociation des conditions du crédit. Or, un emprunteur avec un bon dossier de crédit et détenant une bonne situation financière peut souvent obtenir une réduction de taux.
    Pour plus de détails sur ce point, consultez le guide 99 trucs pour économiser sans trop se priver (pdf - 6 Mo)Mise à jour effectuée le 24 mai 2017.
Fin de l'avertissment

Un prêt hypothécaireUn prêt hypothécaire est un prêt pour lequel un immeuble sert de garantie pour le remboursement de la dette. privé (aussi appelé « prêt hypothécaire alternatif ») se conclut entre deux parties sans impliquer une institution financière. Plus précisément, une personne ou une entreprise qui dispose de liquidités accepte d’accorder un prêt à une autre. Pour se protéger, le prêteur demande généralement une hypothèque sur la propriété.

La propriété doit donc disposer d’une certaine valeur netteLa valeur nette d’une propriété est la différence entre sa valeur marchande et l’ensemble des dettes garanties par sa valeur. Par exemple, si la propriété vaut 300 000 $ et qu’il vous reste 180 000 $ de dette à rembourser, la valeur nette de votre propriété est de 120 000 $ (300 000 $ - 180 000 $). (une valeur marchande plus grande que le montant du prêt).

Le taux d’intérêt et les autres conditions d’un prêt hypothécaire privé

Le taux d’intérêtLe taux d'intérêt est le pourcentage appliqué à une somme investie ou empruntée, qui permet de calculer l'intérêt que rapporte ou coûte cette somme pour une période donnée.
Par exemple, un investissement de 1 000 $ portant intérêt à 6 % par année rapportera 60 $ d'intérêt par année.
offert par le prêteur privé est généralement plus élevé que celui offert par une institution financière, notamment en raison du risque plus élevé de non-remboursement. Souvent, une personne fait affaire avec un prêteur privé parce qu’aucune institution financière n’accepte de lui octroyer un prêt. Le prêt hypothécaire privé est souvent temporaire, le temps que l’emprunteur améliore sa situation financière et puisse de nouveau emprunter auprès d’une institution financière à un taux d’intérêt plus faible.

Parmi les conditions importantes, il y a le moment où vous devrez rembourser le prêt ainsi que les frais applicables, notamment les frais du prêteur et les frais de courtage.

Information importante

Avant de solliciter un prêt privé

Assurez-vous de faire le point sur votre situation avec un représentant de votre institution financière. Si le prêt privé semble être la seule solution à court ou moyen terme, tenez compte des éléments suivants :

  • Lisez bien toutes les conditions du contrat; ne vous en tenez pas uniquement au taux d’intérêt. Exigez que les clauses importantes mentionnées lors de la négociation soient écrites dans le contrat. Ne vous fiez pas aux promesses verbales.
  • Assurez-vous également de comprendre ce qui se produira à la fin de l’entente. Par exemple, si le contrat indique que vous devrez rembourser le prêt dans six mois, pourrez-vous réellement disposer des sommes pour le faire? Que se passera-t-il si vous ne pouvez pas rembourser?
  • Questionnez le prêteur sur les frais d’ouverture de dossier, les frais de fermeture et les autres frais applicables.
  • Engagez un conseiller juridique indépendant en cas de besoin pour vous aider notamment à interpréter les termes de l’entente.
Fin de l'information importante