Calgary - La dernière campagne de sensibilisation à la fraude des autorités en valeurs mobilières du Canada confirme que les investisseurs demeurent vulnérables aux placements frauduleux sur Internet. Des publicités interactives et des courriels non sollicités envoyés durant cette cybercampagne ont permis d'attirer de nombreux internautes vers un site Web factice créé par les autorités en valeurs mobilières.

« Notre dernière campagne révèle que les gens n'hésitent pas à cliquer sur des publicités interactives et à ouvrir des courriels provenant de sources inconnues qui font miroiter des occasions de placement », a déclaré Bill Rice, président des Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) et président-directeur général de l'Alberta Securities Commission. « Les investisseurs potentiels doivent se méfier davantage des occasions de placement publicisées sur Internet. »

Cette campagne de sensibilisation des autorités en valeurs mobilières du Canada, qui s'est déroulée du 27 novembre 2011 au 5 février 2012, comprenait des publicités interactives et des annonces dans les médias sociaux qui dirigeaient les internautes vers la vidéo et le site Web d'une société fictive, BlueHedge Investments, afin d'illustrer la façon dont les fraudeurs s'y prennent pour attirer des investisseurs sans méfiance. L'internaute consultant le site Web de la société fictive qui tentait d'y entrer des renseignements personnels ou cliquait sur « Investissez dès maintenant » était redirigé vers un site Web offrant des outils et de l'information sur les moyens de reconnaître les fraudes financières sur Internet ou dans les médias sociaux, de les éviter et de les dénoncer.

Au cours de la campagne, d'une durée de dix semaines, le site Web de BlueHedge a reçu près de 18 000 visites d'internautes canadiens, dont 71 % y avaient été dirigés après avoir cliqué sur des publicités interactives qui, pour un grand nombre, étaient affichées sur les sites Web de moteurs de recherche populaires. Les autorités en valeurs mobilières ont également constaté que plus de 10 % des personnes ayant reçu des courriels non sollicités de BlueHedge les avaient ouverts, et que près de 13 % d'entre elles avaient cliqué sur les liens vers le site Web de BlueHedge.

« Nos équipes chargées de l'application de la loi dans l'ensemble du pays connaissent fort bien les méthodes employées par les promoteurs sans scrupules qui se servent d'Internet pour publiciser des occasions de placement frauduleuses ainsi que la menace que ces fraudes font peser sur les investisseurs canadiens », a déclaré Bill Rice. « Les autorités en valeurs mobilières du Canada estiment nécessaire de s'attaquer de front à ces tactiques et d'informer les investisseurs potentiels sur les plateformes mêmes où les fraudeurs attrapent leurs victimes. »

Pas plus tard qu'en février, une autorité en valeurs mobilières du Canada a pris des mesures relativement à une fraude sur Internet à l'égard d'un résident de la Saskatchewan d'un montant d'environ 27 000 $ que l'on présume avoir été commise à partir du Royaume-Uni. D'autres organismes de réglementation, comme la North American Securities Administrators Association (NASAA), ont récemment averti les investisseurs de s'assurer de savoir avec qui ils faisaient affaire lorsqu'ils envisageaient d'effectuer des placements annoncés par l'intermédiaire de sites de réseautage social.

Lorsque les internautes souhaitaient en savoir davantage sur le placement offert par BlueHedge et qu'ils tentaient de fournir des renseignements personnels ou cliquaient sur « Investissez dès maintenant », les autorités en valeurs mobilières fournissaient de l'information et des outils, notamment les cinq signaux d'alarme pour reconnaître les placements frauduleux sur Internet :

1. Rendements élevés garantis, sans risque
2. La pression pour investir immédiatement
3. Investissements libres d'impôt et à l'étranger
4. Le style chic ne colle pas
5. Un manque d'information de qualité

Le site Web d'information www.bluehedgeestfaux.ca Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtreoffre des conseils aux apprentis investisseurs, notamment une évaluation en cinq minutes des mesures qu'ils peuvent prendre pour se protéger contre un argumentaire persuasif de la part d'un escroc :

1. Connaissez vos objectifs
2. Sachez avec qui vous faites affaire
3. Connaissez vos investissements
4. Reconnaissez les signaux d'alarme de la fraude
5. Où trouver de l'aide

Le site Web de BlueHedge Investments (www.bluehedge.ca) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ainsi que le site Web d'information (www.bluehedgeestfaux.ca) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre demeurent actifs et constituent des ressources pour la sensibilisation des investisseurs. Tout au long du mois de mars, Mois de la prévention de la fraude, nous encourageons les gens à consulter le site bluehedgeestfaux.ca Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtreafin d'évaluer leur degré de connaissances en matière de placements frauduleux, de partager l'information au moyen des médias sociaux et d'« Avertir un ami » pour qu'il puisse également évaluer ses connaissances sur les placements frauduleux sur Internet.

Les membres des ACVM participant à cette initiative sont l'Alberta Securities Commission, l'Autorité des marchés financiers du Québec, la British Columbia Securities Commission, l'Office of the Superintendent of Securities, Service NL de Terre-Neuve-et-Labrador, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick, le Bureau des valeurs mobilières des Territoires du Nord-Ouest, la Nova Scotia Securities Commission, le Bureau des valeurs mobilières du Nunavut, le Securities Office de l'Île-du-Prince-Édouard, la Saskatchewan Financial Services Commission et le Registraire des valeurs mobilières du Yukon.

Les ACVM sont le conseil composé des autorités provinciales et territoriales en valeurs mobilières du Canada. Elles coordonnent et harmonisent la réglementation des marchés des capitaux du Canada.

 

- 30 -

Renseignements : 

Sylvain Théberge
Autorité des marchés financiers
514-940-2176

Mark Dickey
Alberta Securities Commission
403-297-4481

 

Richard Gilhooley
British Columbia Securities Commission
604-899-6713

 

Kimberly Ryan
Office of the Superintendent of Securities,
Service NL
Terre-Neuve-et-Labrodor
709-729-2602

 

Wendy Connors-Beckett
Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick
506-643-7745

 

Donn MacDougall
Bureau des valeurs mobilières
Territoires du Nord-Ouest
867-920-8984

 

Shirley Lee
Nova Scotia Securities Commission
902-424-5441

 

Louis Arki
Bureau des valeurs mobilières
Nunavut
867-975-6587

 

Janice Callbeck
Securities Office
Office of the Attorney General
Île-du-Prince-Édouard
902-368-6288

 

Jennifer Anderson
Saskatchewan Financial Services Commission
306-798-4160

Helena Hrubesova
Registraire des valeurs mobilières
Yukon
867-667-5466