ACVM

Montréal et Toronto – Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) ont annoncé aujourd’hui qu’elles entreprenaient un examen des régimes d’aliénation de titres automatique (RATA). Les RATA permettent aux initiés de procéder à la vente de titres d’un émetteur par l’entremise d’un administrateur n’ayant aucun lien de dépendance avec eux conformément à des directives préétablies.

« L’examen entrepris par les ACVM vise à s’assurer que les RATA demeurent légitimes en tant que mécanisme de négociation utilisé par les initiés et n’affaiblissent pas l’équité de nos marchés des capitaux », a déclaré Louis Morisset, président des ACVM et président-directeur général de l’Autorité des marchés financiers.

À l’heure actuelle, les lois sur les valeurs mobilières des provinces et des territoires prévoient un moyen de défense contre les allégations de délit d’initié dans le cas d’opérations effectuées dans le cadre de régimes automatiques, mais il n’existe aucun cadre pancanadien régissant ces régimes. À l’occasion de leur examen des RATA, les ACVM décideront si le cadre réglementaire devrait être resserré et harmonisé partout au Canada. En particulier, l’examen déterminera si ces régimes restreignent adéquatement les activités de négociation des initiés et s’inspirera des nouveautés pertinentes à l’échelle internationale dans ce domaine.

Les ACVM décideront également si l’octroi de dispenses de déclaration d’initié devrait être maintenu pour les opérations effectuées dans le cadre des RATA et, le cas échéant, à quelles conditions. Ces dispenses, bien qu’elles n’aient pas été demandées par tous les émetteurs qui établissent des RATA, ont été accordées plusieurs fois au cours des dix dernières années.

Tant que les ACVM n’auront pas achevé leur examen et informé le marché de leurs conclusions, il est peu probable que le personnel des ACVM recommande l’octroi de nouvelles dispenses de déclaration d’initié dans le cas d’opérations effectuées dans le cadre de RATA. Les dispenses déjà accordées demeureront valides.

Les ACVM sont le conseil composé des autorités provinciales et territoriales en valeurs mobilières du Canada. Elles coordonnent et harmonisent la réglementation des marchés des capitaux du Canada.

- 30 -

Pour toute demande de renseignements des investisseurs, veuillez vous adresser à l’autorité en valeurs mobilières de votre territoire, dont les coordonnées se trouvent ici Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Pour toute demande de renseignements des médias, veuillez vous reporter à la liste des représentants provinciaux et territoriaux ci-après ou communiquer avec nous au media@acvm-csa.ca.

Pour de plus amples renseignements :

Membres des ACVM

Personne ressource

Numéro de téléphone

Autorité des marchés financiers

Sylvain Théberge

514 940-2176

Alberta Securities Commission

Hilary McMeekin

403 592-8186

British Columbia Securities Commission

Brian Kladko

604 899-6713

Bureau des valeurs mobilières, Nunavut

Jeff Mason

867 975-6591

Bureau du surintendant des valeurs mobilières du Yukon

Rhonda Horte

867 667-5466

Bureau du surintendant des valeurs mobilières, Territoire du Nord-Ouest

Tom Hall

867 767-9305

Commission des services financiers et des services aux consommateurs, Nouveau-Brunswick

Sara Wilson

506 643-7045

Commission des valeurs mobilières de l’Ontario

Kristen Rose

416 593-2336

Commission des valeurs mobilières du Manitoba

Jason (Jay) Booth

204 945-1660

Financial and Consumer Affairs, Authority of Saskatchewan

Shannon McMillan

306 798-4160

Nova Scotia Securities Commission

David Harrison

902 424-8586

Office of the Superintendent of Securities, Terre-Neuve-et-Labrador

Renée Dyer

709 729-4909

Superintendent of Securities, Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard

Steve Dowling

902 368-4550