|  English Recherche avancée | Taille du texte: + - R 

À propos de l'Autorité Registre Salle de presse Carrières à l'Autorité Nous joindre
Flux RSS Suivez l'autorité sur Twitter Suivez l'autorité sur Facebook Suivez l'Autorité sur LinkedIn
Suivez-nous
  •  |  Imprimer

Les principaux types d’ordres utilisés pour effectuer une transaction sur un titre

Vous désirez acheter des actions, des fonds négociés en bourse ou d’autres titres par vous-mêmes? Voici les principaux types d’ordres que vous pourriez utiliser pour effectuer vos transactions :

Ordre au marché

En plaçant cet ordre, il sera exécuté immédiatement au meilleur cours actuellement disponible. Toutefois, prenez garde à la liquidité du titre et à la différence entre le cours acheteur et le cours vendeur. Par exemple, vous désirez acheter 2 000 actions privilégiées de la société ABC. Sur le marché, vous voyez que le cours est à 19 $. Il n’y a toutefois qu’un lot disponible à ce prix. Comme vous avez 20 lots à acheter, un ordre au marché vous procurera les 100 actions à 19 $, mais vous ne savez pas à quel prix vous obtiendrez les autres lots. Il pourrait y avoir 2 lots à 19,50 $, 4 lots à 20 $, 10 lots à 20,50 $ et 10 lots à 23 $. En passant un ordre au marché, vous paieriez donc des actions à 23 $ alors que le cours actuel est de 19 $. Ce n’est probablement pas ce que vous vouliez! Dans ce cas, le mieux est de mettre un ordre à cours limité.

Ordre à cours limité

C’est un ordre par lequel vous indiquez le prix maximal (minimal) que vous êtes prêt à acheter (vendre) un titre.

Ordre stop

C’est un ordre de vente qui s’exécute seulement si le titre descend sous le cours de déclenchement que vous fixez. Un ordre stop peut servir à limiter vos pertes si le cours d’un titre s’effondre. Cet ordre peut également servir à préserver vos bénéfices. Par exemple, supposons que vous aviez acheté une action à 15 $ et que sa valeur en bourse est maintenant de 30 $. Vous pourriez placer un ordre stop à 28 $ pour préserver une bonne partie de vos gains en cas de chute de la valeur de l’action, mais qui vous permettrait également de profiter d’une hausse de la valeur de l’action si l’action ne descend pas sous les 28 $.

Ordre stop à cours limité

C’est un ordre qui s’exécute seulement si le titre descend sous le cours de déclenchement que vous fixez, mais pour lequel il ne se vendra pas en bas du cours minimal que vous avez décidé. Ainsi, l’ordre ne sera pas exécuté si ce n’est pas possible de les vendre dans la fourchette de prix fixée. Par exemple, vous placez un ordre stop à un cours limité pour vendre 100 actions de la société ABC. Vous indiquez que le cours de déclenchement est de 20 $ et le cours limite est de 19,50 $. Votre ordre sera exécuté si le cours de l’action baisse sous les 20 $ et qu’il ait été possible de vendre les 100 actions entre 19,50 $ et 20 $.

Ordre invisible

Ordre qui n’est pas divulgué au public. Lorsque vous négociez des titres, vous ne voyez pas ces ordres. Ce type d’ordre est particulièrement utile pour les investisseurs qui doivent vendre de très grandes quantités de titres. Par exemple, supposons qu’un gestionnaire de fonds commun de placement décide de liquider sa position sur le titre ABC. Il doit vendre deux millions d’actions. Si l’ordre était visible, il pourrait influencer le marché à la baisse et le gestionnaire aurait du mal à vendre ses actions au prix désiré.

Ordre tout ou rien

C’est un ordre qui ne s’exécute que si le nombre total de titres précisé dans l’ordre d’achat ou de vente peut être négocié. Par exemple, si vous passez un ordre tout ou rien pour acheter 2000 actions à 21 $, l’ordre ne sera exécuté que lorsqu’il y aura 2000 actions offertes à ce prix.

Les ordres sur des lots irréguliers

Un lot régulier porte généralement sur 100 actions, mais ça peut être un nombre différent selon le type de titres et la bourse. Vous pouvez généralement négocier des lots irréguliers, mais sachez que ceux qui ont mis des ordres sur des lots réguliers ont priorité. Donc, si vous désirez acheter 50 actions de la société ABC à 19 $, les investisseurs qui placent des ordres d’achat sur des lots réguliers de 100 actions au même prix verront leur transaction s’exécuter avant la vôtre. S’il n’y a pas suffisamment de lots disponibles, votre ordre ne sera pas exécuté.

Les ordres de ventes à découvert

Il s’agit de vendre un titre que vous ne possédez pas. En fait, l’opération consiste à emprunter le titre à votre courtier, le vendre, espérer que sa valeur baisse, le racheter moins cher et le remettre à votre courtier. Vous empochez alors le profit.

 

Haut de page