|  English Recherche avancée | Taille du texte: + - R 

À propos de l'Autorité Registre Salle de presse Carrières à l'Autorité Nous joindre
Flux RSS Suivez l'autorité sur Twitter Suivez l'autorité sur Facebook Suivez l'Autorité sur LinkedIn
Suivez-nous
  •  |  Imprimer

Fraudes dans les petites annonces

Si vous éprouviez des problèmes financiers, vous pourriez être la cible de fraudeurs qui profitent de la situation pour vous faire miroiter une offre difficile à refuser : retirer des sommes de votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER), de votre compte de retraite immobilisé (CRI) ou de votre fonds de pension sans payer d’impôt.

Exemple d’une petite annonce utilisée
par les fraudeurs :
 

$$$ Aide financière $$$
Obtenez une aide financière si vous
possédez REER, CRI ou FRV

(fonds de pension d’un ex-employeur).
Transaction rapide et sérieuse.
514 000-0000

 

Un cas de fraude bien réel

Certains fraudeurs vont tenter de vous convaincre de profiter de leur soi-disant expertise et vous proposer d’effectuer des transactions en votre nom.

Ils vont vous demander de transférer votre REÉR ou votre CRI chez un courtier en placement (dans ce cas-ci, un « courtier à escompte »1). Ils vont aussi vous demander l’accès au compte ainsi que votre mot de passe.

Par la suite, avec votre argent, ils achètent des actions qui gagnent en valeur et dont ils sont déjà eux-mêmes propriétaires.

Lorsque les actions atteignent un prix assez élevé, ils vendent leurs propres actions en soutirant un profit. La valeur de l’action baisse et vous vous retrouvez avec des actions sans valeur. Certains fraudeurs recrutent leurs victimes grâce à des petites annonces comme celle dans l’encadré précédent.

ATTENTION!

  • Les sommes que vous retirez de vos REER, CRI ou fonds de pension sont imposables.

Prenez garde!

  • Ne confiez jamais votre compte et votre mot de passe à un inconnu.
  • Assurez-vous que le représentant et sa firme avec qui vous faites affaire sont inscrits auprès de l’Autorité. Un simple appel peut vous le confirmer.
  • Vérifiez que l’entreprise qui a émis les actions a déposé un prospectus2 auprès de l’Autorité.
  • Certains fraudeurs vont vous remettre un chèque faussement certifié afin de vous convaincre d’utiliser leurs services. N’acceptez pas de transiger avec un individu ou une entreprise sans avoir fait vos vérifications.
  • Ne tenez jamais pour acquis que votre interlocuteur vous dit la vérité.
  • Quand c’est trop beau pour être vrai… C’est peut-être le cas!

L’Autorité peut vous aider, notamment :

  • Avec son Centre d'information pour les consommateurs.
  • Dans certains cas, par un soutien dans le règlement d’un litige entre vous et l’entreprise qui vous a offert un produit ou un service financier.
  • Par ses programmes de protection et d’indemnisation.
  • Par ses programmes et outils éducatifs (brochures, conférences, sites Web, etc.).


Pour plus d’information sur la fraude, consultez le guide Soyez à votre affaire pour ne pas perdre vos affaires!

Signaler une fraude

Haut de page


1 Courtier à escompte : il exécute les ordres de placement que vous lui transmettez, et ce, sans donner de conseils.

2 Document d’information détaillé qu’un émetteur doit généralement produire pour pouvoir émettre des titres au public.