Les bourses, chambres de compensation, organismes d'autoréglementation, référentiels centraux et autres entités réglementées tels les systèmes de négociation parallèle et les fonds de garantie jouent un rôle important dans le système financier en place au Québec et au Canada, et de ce fait constituent des éléments clés de notre cadre réglementaire. Chacune de ces entités doit être autorisée ou reconnue avant d'exercer ses activités au Québec et doit se soumettre au contrôle de l'Autorité. Ces entités contribuent à la protection des investisseurs et favorisent l'intégrité et l'efficacité des marchés financiers.

L'Autorité peut, aux conditions qu'elle détermine, déléguer à un organisme reconnu l'application de la totalité ou d'une partie des fonctions et pouvoirs que la loi lui confère. À l'heure actuelle, l'Autorité délègue des fonctions et pouvoirs à l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM), lequel réglemente les activités des courtiers de plein exercice en valeurs mobilières ainsi que les marchés qui en sont membres.

Les entités réglementées qui exercent des activités au Québec et qui sont sous la supervision de l'Autorité sont :