Avant de choisir un placement, il faut t'interroger sur sa liquidité, sur son degré de risque et sur son rendement potentiel. Mais qu'est-ce que tout ça veut dire, au juste?

Liquidité

C'est la rapidité et la facilité avec lesquelles tu peux retirer ton argent. Avant d'investir, il est donc essentiel de savoir dans combien de temps tu prévois avoir besoin de ton argent.

Un placement "liquide", c'est un placement dont tu peux retirer rapidement l'argent. Attention! Tous les placements n'ont pas la même liquidité! Par exemple, certains produits d'épargne ne peuvent pas être convertis en argent avant une date d'échéance fixée à l'avance (par exemple, 1 ans, 7 ans ou 10 ans). Si tu dois récupérer ton argent avant cette date, tu devras payer des frais qui réduiront alors le rendement de ton placement.

Risque

Il représente la possibilité que le rendement soit moins élevé qu’espéré. Il se pourrait même que ton placement entraîne une perte partielle ou totale des sommes que tu as investies. En règle générale, plus le rendement promis est élevé, plus le risque est grand.

Si tu penses qu'une diminution de la valeur de ton placement pourrait t'empêcher de dormir, tu seras sans doute plus à l'aise avec un placement à faible risque. Mais rappelle-toi que, par définition, un placement comporte toujours un certain risque.

Information importante

Avant d'investir...

Prend quelques minutes pour déterminer ton profil d'investisseur.

Fin de l'information importante

Rendement espéré

C’est le gain que tu souhaites réaliser avec tes placements. Le gain que ton placement rapportera peut prendre la forme d'intérêts, de dividendes ou de gains en capital.

  • L'intérêt, c'est le paiement reçu en échange d'un prêt d'argent. Par exemple. en investissant 1000$ dans un certificat de placement garanti rapportant 2 % par année, tu obtiendras 20 $ d'intérêt après 1 an.
  • Le dividende, c'est la partie du bénéfice qu'une entreprise distribue à ses actionnaires. Par exemple, l'entreprise ABC verse à ses actionnaires 30 cents par action ordinaire qu'ils détiennent, et ce, tous les trois mois (trimestres).
  • Le gain (ou la perte) en capital, c'est la différence entre le prix de vente et le prix d'achat d'un placement. Par exemple, tu vends 20 $ une action que tu as payée 12 $. Tu réalises un gain en capital de 8 $. Par contre, si tu vends 9 $ une action que tu as payée 12 $, tu réalises une perte de 3 $.