Valeurs mobilières

L'Autorité intervient pour faire cesser les activités de deux présumés conseillers et courtiers

Deux présumés conseillers et courtiers, Justin Maisonneuve-Strasbourg faisant affaire sous la dénomination sociale Justin Jonathan Service Financier et Micael Girard, directeur de district, doivent mettre fin à leurs activités illégales notamment promues par le biais du Web et du réseau social Facebook.

Les faits révélés par l'enquête à ce jour

L'enquête de l'Autorité révèle notamment à ce jour que Justin Maisonneuve-Strasbourg, Justin Jonathan Service Financier et Micael Girard seraient liés à des activités de conseillers en dérivés et à des activités en vue d'effectuer des opérations sur dérivés sans être inscrits ou autorisés par l'Autorité contrairement à ce qu'indique le site Web de l'entreprise et aux documents vraisemblablement forgés par Justin Maisonneuve-Strasbourg qui auraient été présentés à un investisseur afin de faire croire qu'il possédait les inscriptions requises.

Par l'entremise d'un site Web et de comptes Facebook, les intimés inviteraient les épargnants à investir dans des instruments dérivés en promettant des revenus pharamineux, allant même jusqu'au doublement de l'investissement et des profits garantis. Les activités qui leur sont reprochées seraient principalement liées aux options binaires. Une option binaire est un type d'optionUne option donne le droit d'acheter (option d'achat) ou de vendre (option de vente) un élément d'actif à un prix déterminé pour une période de temps déterminée.

Cet actif, qu'on appelle actif sous-jacent, peut par exemple être une action ordinaire, une marchandise, une monnaie ou un indice (comme un indice boursier).
 où l'investisseur fait face à deux issues à l'échéance de son investissement, soit il gagne une somme déterminée à l'avance (souvent appelée prime) ou il perd sa mise, c'est « tout ou rien ». On associe souvent les options binaires au marché des devises. L'Autorité a d'ailleurs mis en garde le public sur ce type d'approche en 2013.

De plus, Justin Maisonneuve-Strasbourg aurait effectué un placement de titres de l'entité Justin Jonathan Service Financier pour un montant de 75 000 $ auprès d'un jeune investisseur de son entourage, ayant récemment hérité, lui faisant croire qu'il faisait l'achat de 15 % des actions de la compagnie Justin Jonathan Service Financier.

Ordonnances visant les intimés

À la demande de l'Autorité des marchés financiers qui souhaitait ainsi protéger les investisseurs, le Bureau de décision et de révision (BDR) a prononcé le 17 juillet 2014 des ordonnances intérimaires de blocage à l'égard de Justin Maisonneuve-Strasbourg et Justin Jonathan Service financier puisque ces derniers auraient tenté d'effectuer des retraits du compte bancaire dans lequel l'argent des investisseurs avait été déposé. Cette ordonnance a pour effet de bloquer les sommes détenues dans les comptes bancaires de Justin Maisonneuve-Strasbourg et Justin Jonathan Service Financier et les empêchent de se départir de fonds, titres ou autres biens.

Le 25 juillet 2014, le BDR a maintenu les ordonnances de blocage mentionnées ci-dessus, en plus d'interdire à Justin Maisonneuve-Strasbourg, Justin Jonathan Service financier et Micael Girard d'agir à titre de conseiller en dérivés et d'exercer toute activité en vue d'effectuer des opérations sur dérivés, y compris des activités de courtier. Le BDR a également interdit à Justin Maisonneuve-Strasbourg et Justin Jonathan Service Financier d'exercer l'activité de conseiller et toute activité en vue d'effectuer toute opération sur toutes formes d'investissement décrites à l'article 1 de la Loi sur les valeurs mobilières, y compris des activités de courtier. Enfin, le BDR a ordonné de retirer toute publication ou sollicitation publiée ou diffusée sur Internet ou autrement ainsi que de fermer le site Internet www.justinjonathanservicefinancier.com ou tout autre site de même nature que ce dernier site Internet.

Si vous croyez avoir été la cible d'une approche de Justin Maisonneuve-Strasbourg, nous vous invitons à communiquer avec un agent de notre Centre d'information.

Mieux se prémunir contre ce type d'approche

Bien qu'ils recèlent de renseignements qui peuvent s'avérer utiles pour les investisseurs, le Web et les médias sociaux peuvent s'avérer un terrain fertile pour les approches frauduleuses. Il vaut donc mieux les utiliser avec précaution et tester votre vulnérabilité.

Que la personne qui vous offre de faire un placement vous soit connue ou inconnue, vous devriez toujours appliquer ces 5 étapes simples qui permettent de détecter si vous êtes la cible d'une approche douteuse.

L'Autorité des marchés financiers est l'organisme de réglementation et d'encadrement du secteur financier du Québec.

- 30 -

Information :

Journalistes seulement :
Sylvain Théberge : 514  940-2176

Centre d'information :
Québec : 418 525-0337
Montréal : 514 395-0337
Autres régions : 1 877 525-0337
Twitter : @lautorite Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre