Valeurs mobilières

Montréal - Le 25 février 2015, le Bureau de décision et de révision (BDR) a donné suite à l'entente intervenue entre l'Autorité des marchés financiers et Michel Galipeau en vertu de laquelle ce dernier reconnaît avoir posé des gestes en vue de manipuler le cours ou la valeur d'un titre et s'engage à verser une pénalité de 20 000 $.

L'Autorité reprochait à Michel Galipeau d'avoir, à cinq reprises, apparié des ordres d'achat et de vente entre son compte de courtage personnel et celui de deux sociétés où il agit à titre d'administrateur. L'Autorité lui reprochait également d'avoir effectué des transactions sans qu'il n'y ait de véritable changement de bénéficiaire (wash-trades) puisqu'une de ces deux sociétés lui appartenait. Ces gestes lui avaient rapporté des gains de 6 780 $.

Michel Galipeau a reconnu ces faits et s'est engagé à payer une pénalité de 20 000 $ à l'Autorité au cours des 24 prochains mois.