Valeurs mobilières

Montréal - Le 10 novembre 2015, le Bureau de décision et de révision (BDR) a interdit à Carlo Cioppi d'agir à titre de conseiller en valeurs, lui a ordonné de retirer tout écrit ou contenu portant sur l'exercice de l'activité de conseiller en valeurs qu'il aurait publié ou diffusé par Internet et lui a imposé une pénalité administrative de 5 000 $.

La preuve présentée par l'Autorité démontrait que Carlo Cioppi avait publié sur un site de petites annonces des messages dans lesquels il se décrivait comme un « day trader » et offrait au public, contre rémunération, d'apprendre les rudiments du métier ou de mener les mêmes opérations sur valeurs que lui. Or, Carlo Cioppi n'était pas inscrit auprès de l'Autorité.

Le BDR a jugé que Carlo Cioppi proposait ses services à titre de conseiller en valeurs en offrant notamment des conseils précis sur les prix des ordres d'achat et de vente pour des valeurs mobilières spécifiques. Le BDR a rappelé qu'il ne suffit pas de déclarer que les conseils en matière de transactions boursières que l'on donne n'en sont pas pour se soustraire à l'application de la Loi sur les valeurs mobilières Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

L'Autorité des marchés financiers est l'organisme de réglementation et d'encadrement du secteur financier du Québec.

- 30 -

Information :

Journalistes seulement :
Sylvain Théberge : 514 940-2176

Centre d'information :
Québec : 418 525-0337
Montréal : 514 395-0337
Autres régions : 1 877 525-0337
www.lautorite.qc.ca
Twitter : @lautorite Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre