ACVM Mises en garde

Toronto – Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) mettent le public en garde contre un placement frauduleux prétendument offert par Fidelity Investments (Fidelity).

Dans ce stratagème, les investisseurs se voient remettre des documents présentant deux occasions de placement soi-disant assorties d’un taux de rendement élevé et garanti. Ni le « Fidelity Capital Protected Fixed Income Fund » ni le « Guaranteed Investment Bond » ne sont toutefois offerts par Fidelity.

Pour conférer davantage de légitimité aux documents, on y mentionne que l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) réglemente la société de placement ainsi que ses produits, et que les investisseurs peuvent, en cas d’insatisfaction, déposer une plainte auprès d’elle. On y fait aussi faussement valoir que la Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC) protégera les personnes qui investissent dans ces produits. Or, l’ACFC n’est pas chargée d’encadrer les sociétés de placement.

Les Canadiens qui croient avoir été victimes de cette fraude devraient communiquer avec l’autorité en valeurs mobilières de leur province ou territoire Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. Fidelity Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre a également publié une mise en garde au sujet de cette fraude.

Les ACVM encouragent les investisseurs à adopter les comportements suivants afin d’éviter les fraudes en matière d’investissement :

  • Ignorez les promesses de rendements élevés « garantis » avec peu de risque ou sans risque : En règle générale, plus le rendement est élevé, plus le risque est grand. Avant d’investir, assurez-vous que le placement convient à vos objectifs.
  • Lisez le prospectus : Les titres offerts au public sont généralement accompagnés d’un prospectus, document qui donne de l’information détaillée sur les titres et la société qui les vend. Les investisseurs devraient le lire attentivement avant de prendre une décision d’investissement. On peut aussi consulter les documents d’information sur le Système électronique de données, d’analyse et de recherche (SEDAR) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. Il est possible d’effectuer des recherches par date, par type de document, par nom de société ou encore par secteur d’activité.
  • Vérifiez l’inscription : Avant de retenir les services d’un conseiller ou d’une société de placement, vérifiez son inscription. Les personnes physiques et les sociétés qui vendent des titres sont tenues de s’inscrire auprès des autorités en valeurs mobilières. Vérifiez l’inscription et les antécédents disciplinaires sur le site Web des ACVM Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
  • Sollicitez un avis professionnel et indépendant : Avant d’investir, consultez une personne qui ne participe pas au placement, comme un avocat, un banquier, un comptable, un conseiller financier ou quiconque ayant une expertise financière. Ne cédez pas à la pression : ne transférez votre argent qu’après avoir pris le temps de réfléchir soigneusement.

Pour connaître les institutions financières qui sont membres de la SADC ainsi que les types de dépôts qu’elle protège, allez à l’onglet quels dépôts sont protégés? Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre sur son site Web ou composez le 1 800 461-2342. 

Les ACVM sont le conseil composé des autorités provinciales et territoriales en valeurs mobilières du Canada. Elles coordonnent et harmonisent la réglementation des marchés des capitaux du Canada.

– 30 –

Médias : communiquez avec les personnes suivantes :

Ilana Kelemen
Autorités canadiennes en valeurs mobilières
media@acvm-csa.ca

Kate Ballotta
Commission des valeurs mobilières de l’Ontario
media_inquiries@osc.gov.on.ca

Investisseurs : adressez-vous à votre autorité en valeurs mobilières, dont les coordonnées se trouvent ici Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre .