Assurance Valeurs mobilières

L’éclosion d’un coronavirus (la COVID-19) soulève plusieurs questions et inquiétudes parmi les voyageurs et les investisseurs. Les informations suivantes pourront vous aider à prendre des décisions éclairées en ce qui a trait à l’assurance voyage, la volatilité des marchés et la prévention de la fraude.

1. COVID-19 et assurance voyage : ce que vous devez savoir

Un avis officiel aux voyageurs d’éviter tout voyage non-essentiel à l’étranger est présentement en vigueur.

La couverture d’assurance et les critères d’admissibilité pour les remboursements en cas d’annulation ou d’interruption peuvent varier d’un assureur à l’autre. Il importe donc de vérifier auprès de votre assureur afin d’obtenir l’information juste selon votre situation.

Les assureurs ont mis l’essentiel de l’information liée à la COVID-19 sur leur site web et demandent à leurs clients de libérer les lignes téléphoniques aux voyageurs qui ont un besoin urgent de les contacter. Consultez le site web de votre assureur.

Si vous êtes présentement à l’étranger :

Le gouvernement du Québec presse les Québécoises et Québécois de prendre les mesures nécessaires pour revenir le plus rapidement possible au Québec.

Il est fortement conseillé de suivre cette recommandation afin de vous assurer une couverture d’assurance voyage. Certains assureurs mentionnent maintenir la couverture pour vos frais médicaux d’urgence, si vous êtes malade des suites de la COVID-19, d’autres causes ou nécessitez des soins à la suite d’un accident, en autant que vous prenez les mesures nécessaires pour revenir le plus rapidement possible. Vérifiez avec votre assureur la date jusqu’à laquelle vous êtes couvert. Si vous êtes en mesure de trouver un arrangement pour rentrer au Québec qu’après cette date, tentez de voir avec votre assureur s’il est possible de prolonger la couverture de quelques jours. Assurez-vous de garder les pièces justificatives pour faire la preuve que vous n'étiez pas en mesure de revenir avant la date pour laquelle vous avez trouvé un arrangement.

Pour obtenir de l'aide dans vos démarches :

Si votre assurance voyage comprend un service d’assistance voyage, communiquez avec celui-ci.

Si ce n'est pas déjà fait, utilisez le service d'inscription Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre des Canadiens à l'étranger du gouvernement du Canada. Votre inscription permettra au gouvernement de prendre contact avec vous.

Vous pouvez également communiquer avec l'ambassade du Canada qui offre des services consulaires pour les Canadiens à l'étranger. Vous pouvez consulter le répertoire des ambassades et consulats Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre pour obtenir les coordonnées de l'ambassade ou du consulat de la région où vous êtes.

Notez que si vous prenez la décision de rester à l’étranger, vous pourriez ne plus être couvert par votre assurance voyage au-delà de la date limite de couverture déterminée par votre assureur.

Si vous avez besoin d’aide financière, informez-vous sur le Programme de prêt d’urgence COVID-19 pour les Canadiens à l’étranger Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre mis en place par le gouvernement du Canada.

Si votre assurance comprend un service d’assistance voyage, n’hésitez pas à y faire appel.

N’hésitez pas à consulter le site Web de votre assureur. Les assureurs y ont mis l’essentiel de l’information liée à la COVID-19.

Si vous aviez prévu un voyage non essentiel à court terme :

Informez-vous auprès de votre assureur sur les conditions pour obtenir un remboursement des frais associés à l’annulation de votre voyage en raison de la COVID-19. Les assureurs ont mis l’essentiel de l’information liée à la COVID-19 sur leur site Web et mettent l'information à jour de façon continue.

Si vous avez déjà prévu un voyage au cours des prochains mois, en septembre ou en octobre par exemple :

Suivez l’évolution de la situation de près, notamment les recommandations du gouvernement du Québec Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre et les avis du gouvernement du Canada pour les voyages à l’étranger.

En cas de doute, communiquez avec votre assureur.

Autres protections

Vérifiez la protection d’annulation offerte par votre transporteur aérien.

Il est possible que votre carte de crédit vous offre une possibilité de remboursement. Informez-vous auprès de votre fournisseur de carte de crédit ou encore de l’institution financière partenaire.

Informez-vous également sur le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre (FICAV) de l’Office de la protection du consommateur. Le FICAV est une protection financière dont vous bénéficiez si vous avez fait affaire avec une agence de voyages titulaire d’un permis de l’Office de la protection du consommateur, que cette agence exerce ses activités dans un établissement ou sur le Web.


2. La COVID-19 et son impact sur le rendement des placements

Il est très difficile de prévoir les soubresauts des marchés boursiers. Plusieurs facteurs autres que la COVID-19 influencent la valeur et le rendement des placements.

Certains secteurs pourraient être touchés plus que d’autres. Il est très difficile de quantifier l’ampleur des pertes potentielles, et elles ne pourraient être que temporaires.

Que devrais-je faire si les marchés boursiers baissaient?

Évitez les décisions hâtives. À moins que votre situation financière, votre situation personnelle ou vos objectifs ne changent, ne modifiez pas votre stratégie d'investissement de façon radicale, même si les marchés baissent. Les conséquences pourraient être regrettables.

Si vous investissez avec l’aide d’un représentant, discutez de la situation et n'hésitez pas à lui demander si le temps est venu d’apporter des changements à votre stratégie d’investissement.

  • Demeurez calme. La panique ou l’euphorie ne sont pas bonnes conseillères.
  • Choisissez vos placements en fonction de vos objectifs, de votre tolérance au risque et de votre profil d’investisseur.

3. Prenez garde à la fraude financière!

Les évènements qui défraient la manchette, comme la COVID-19, peuvent servir de prétexte à des fraudeurs pour approcher des investisseurs. Les fraudes peuvent prendre différentes formes. À titre d’exemple, des fraudeurs pourraient utiliser Internet et les médias sociaux pour vous proposer d’investir dans de soi-disant sociétés impliquées dans la prévention ou le traitement du virus. Habituellement, les fraudeurs promettent de hauts rendements sans risques et demandent d’investir rapidement pour profiter d’une occasion « sans précédent ».

Soyez sur vos gardes, posez des questions et faites des recherches avant d’investir. En tout temps, vérifiez que la personne qui vous offre l’investissement est inscrite auprès de l’Autorité des marchés financiers.

Rappelez-vous que les investissements à hauts rendements sans risques n’existent pas.

Dans le doute, contactez l’Autorité des marchés financiers.