Organisation

Montréal – Dans le cadre de la saison REER 2007, où près de la moitié des Québécois cotiseront à leur régime enregistré d’épargne retraite (REER), l’Autorité des marchés financiers vous invite à bien vous informer sur le sujet avant d’adhérer à un REER.

Dans cet esprit, l’Autorité vous invite à consulter la section REER 2007 de son site Web. Vous y trouverez une série de fiches thématiques sur les REER comportant plusieurs conseils qui sauront vous aider à prendre une décision plus éclairée.

De plus, pour bien vous préparer à faire face à l’univers complexe des produits et services financiers, nous vous invitons à consulter nos huit brochures éducatives portant sur l’épargne et l’investissement. Vous pouvez vous les procurer à partir du site Web de l'Autorité en consultant la rubrique « Investissez de façon éclairée » présentée à la section consacrée aux consommateurs ou en contactant un agent du Centre de renseignements de l’Autorité au 1 866 526-0311.

Ce que vous devez savoir sur les REER

Un REER est un abri fiscal qui vous permet d’augmenter votre actif à l’abri de l’impôt. Il sert en majeure partie à accumuler de l’épargne en vue de la retraite. Le principal avantage des REER est sans conteste que vous pouvez déduire de votre revenu gagné le montant des cotisations que vous avez effectuées à votre REER au moment de la préparation de votre déclaration de revenu. Votre revenu imposable en est ainsi diminué.

Pour une année fiscale, vous pouvez cotiser à un REER jusqu’au 1er mars de l’année suivante. À titre d’exemple, pour l’année d’imposition 2006, vous pourrez cotiser du 1er janvier 2006 au 1er mars 2007.

La limite de cotisation annuelle à un REER est de 18 % du revenu gagné jusqu’à concurrence d’un plafond fixé annuellement, qui est de 18 000 $ en 2006 et de 19 000 $ en 2007. Toutefois, si vous participez au fonds de pension offert par votre employeur, vous verrez le montant maximal diminué par le « facteur d’équivalence » déterminé par l’Agence du revenu du Canada et inscrit sur votre feuillet T4.

Vous pouvez cotiser à un REER jusqu’au 31 décembre de l’année où vous atteindrez l’âge de 69 ans. Vous pouvez aussi, à certaines conditions, cotiser au REER de votre conjoint et il peut être parfois avantageux d’emprunter pour cotiser à un REER. À ce sujet, nous vous invitons à consulter un conseiller financier.

Si vous ne contribuez pas au maximum de votre limite de cotisation annuelle, ou ne l’avez pas fait par le passé, vos « crédits » de cotisation s’accumulent depuis 1991. Votre avis de cotisation d’impôt fédérale de l’année précédente indique ce maximum déductible.

Saviez-vous que si vous avez plus de 18 ans, vous pouvez cotiser 2 000 $ en trop sans pénalité? Toutefois, cette limite est cumulative et non annuelle. Si vous dépassez les 2 000 $, une pénalité de 1 % par mois s’appliquera à l’excédent. Dans un tel cas, les personnes de moins de 18 ans sont pénalisées pour tout excédent. Notez toutefois que seules les sommes qui ne dépassent pas votre maximum cotisable sont déductibles de votre revenu. Le 2 000 $ n’est donc pas déductible de votre revenu tant qu’il est excédentaire. Néanmoins, il s’accumule à l’abri de l’impôt.

Petits conseils REER

  • Si votre REER contient des valeurs mobilières, assurez-vous de faire affaire avec une firme ou un représentant dûment inscrits auprès de l’Autorité.
  • Si vous investissez dans des fonds d’investissement, exigez que l’on vous remette un prospectus. Ce document explique le type de placement que vous avez choisi en présentant notamment les facteurs de risque. N’oubliez pas que pour les fonds d’investissement le délai pour annuler une transaction est de deux jours après la réception du prospectus.
  • Exigez une copie des documents que vous avez signés. De cette façon, vous aurez en main tous les détails et les conditions de placement pour référence future.
  • Si on vous offre des organismes de placement collectif (communément appelés fonds communs de placement), il est important de vous assurer que les sociétés émettrices sont bien inscrites auprès de l’Autorité.
  • Dans le cas de transfert de fonds d’une institution financière à une autre, n’hésitez pas à faire votre demande par écrit auprès des institutions concernées. En général, un délai de dix jours ouvrables suffit pour compléter le transfert de votre compte d’un courtier en valeurs mobilières à un autre.
  • Attention! Certaines valeurs mobilières dans votre REER ne sont pas garanties et peuvent donc fluctuer.
  • Si vous désirez connaître les conditions d’admissibilité d’un placement dans un REER, nous vous suggérons de communiquer avec le ministère du Revenu.

Enfin, l’Autorité tient à rappeler que le REER constitue un outil parmi tant d’autres en vue d’accumuler de l’épargne pour la retraite.

L'Autorité des marchés financiers est l’organisme de réglementation et d'encadrement du secteur financier du Québec.

— 30 —

Information :

Journalistes seulement :
Frédéric Alberro (514) 940-2176
Émetteurs, courtiers, conseillers et représentants : (877) 525-0337, composez le 1 pour l’industrie
Consommateurs et épargnants : (877) 525-0337, composez le 8 pour les consommateurs

Actualité complémentaire