Organisation

Québec – L’Autorité des marchés financiers contribue aux efforts visant à protéger les personnes aînées, considérées par l’Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV) comme la clientèle la plus à risque dans le secteur financier à l’échelle mondiale.

Dans son plus récent rapport Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre sur la vulnérabilité des investisseurs âgés, auquel l’Autorité a offert une importante participation, l’OICV confirme que la quasi-totalité des régulateurs du monde croit que les investisseurs âgés sont plus à risque, par rapport à l’ensemble des investisseurs, d’être victimes d’une fraude ou d’exploitation dolosive.

Selon ce rapport, une forte majorité de régulateurs sondés (73 %) mettent de l’avant des initiatives visant à protéger et sensibiliser spécifiquement cette clientèle, notamment dans le cadre de conférences et de rencontres ou dans des salons thématiques. Plusieurs régulateurs, dont l’Autorité des marchés financiers avec le Fonds pour l’éducation et la saine gouvernance, s’appuient également sur la recherche pour mieux comprendre les enjeux financiers associés au vieillissement et mieux cibler leurs efforts.

Une clientèle active

« Les aînés demeurent un groupe très actif dans les marchés financiers, rappelle Louis Morisset, président-directeur général de l’Autorité. Il importe qu’ils soient bien informés, notamment sur les services d’assistance qui sont à leur disposition. De plus, tous les acteurs de l’industrie devraient porter une attention particulière aux aînés, qui sont parfois isolés ou se trouvent à une étape de leur vie où il peut être difficile de faire face à une perte financière. »

L’Autorité des marchés financiers a lancé plusieurs initiatives en lien avec le Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les aînés. Celles-ci comprennent notamment l’offre de conférences aux associations d’aînés et la participation à des salons qui permettent de rencontrer les consommateurs de produits et services financiers et de les sensibiliser aux risques de fraude et, en cas d’inaptitude, à l’importance de bien planifier la gestion de leurs finances personnelles par une autre personne.

Les réalisations mises de l’avant par l’Autorité s’inscrivent dans le contexte où un nombre impor­tant de citoyens actifs sur le marché du travail arrivent à l’âge de la retraite. Leur préoccupation première est de disposer d’un revenu adéquat leur vie durant.

Un guide pour outiller les représentants

L’Autorité rédigera et distribuera également à l’industrie un aide-mémoire utile pour repérer des situations de maltraitance financière de personnes aînées ainsi qu’un guide afin d’outiller adéquatement les représentants et les entreprises du secteur financier qui peuvent être les témoins d’une situation d’abus ou d’exploitation envers une personne vulnérable. Le guide énoncera les bonnes pratiques à adopter à l’égard de cette clientèle.

Par ailleurs, dans le but de renforcer son rôle de régulateur de proximité et conformément à son Plan stratégique 2017-2020, l’Autorité multiplie les initiatives de sensibilisation et d’information ciblées, en tenant compte des vulnérabilités et des besoins distincts des aînés et des jeunes consommateurs de produits et services financiers.

L’Autorité des marchés financiers est l’organisme de réglementation et d’encadrement du secteur financier du Québec.

– 30 –

Information :

Journalistes seulement :
Sylvain Théberge : 514 940-2176

Centre d'information  
Québec : 418 525-0337
Montréal : 514 395-0337
Autres régions : 1 877 525-0337
Twitter : @lautorite Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre
LinkedIn : Autorité des marchés financiers (Québec) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre