Montréal – Malgré les efforts constants déployés par l’Autorité et ses partenaires dans l’objectif de contrer les activités frauduleuses dans le secteur financier, des fraudeurs parviennent toujours à faire des victimes au Québec, et les pertes enregistrées sont souvent considérables. En 2018, les victimes de fraude ayant contacté l’Autorité ont été dérobées de sommes totalisant plus de 2,9 millions de dollars. Pour la seule plateforme de négociation en ligne FSM Smart, les pertes rapportées par des victimes totalisent plus de 1,2 million de dollars. À l’occasion du mois de la prévention de la fraude, l’Autorité rappelle donc aux Québécois qu’il est essentiel de faire certaines vérifications avant d’investir, en particulier par l’entremise de plateformes de négociation en ligne.

« Durant tout le mois de mars, nous allons sensibiliser les Québécois à l’importance de développer de bons réflexes pour prévenir la fraude financière », a annoncé Louis Morisset, président-directeur général de l’Autorité. « La prévention de la fraude est d’ailleurs au cœur de notre mission : en plus de nos activités de prévention et de sensibilisation, nos équipes effectuent en continu un travail de surveillance et de détection. Nous publions régulièrement des mises en garde à l’égard des activités de certains individus et entreprises et nous mettons à jour la liste noire de sites Web et d’entreprises sollicitant illégalement des investisseurs au Québec que nos équipes ont repérés. Nous intervenons aussi chaque fois que c’est possible pour faire cesser leurs activités sur notre territoire », a conclu celui-ci.

Activités de surveillance et de contrôle des marchés

L’Autorité poursuit ses efforts de surveillance avec des moyens toujours plus sophistiqués. À l’aide d’outils et de logiciels spécialisés, l’équipe d’enquêteurs experts en cybersurveillance travaille à détecter sur le Web des personnes et des entreprises qui offrent des produits financiers aux investisseurs québécois sans être autorisées à le faire. Les enquêteurs sont proactifs et collaborent avec la Securities and Exchange Commission des États-Unis et d’autres régulateurs en valeurs mobilières à travers le monde, ainsi qu’avec des partenaires internationaux comme le FBI et Interpol de même qu’avec les géants des technologies que sont notamment Google et Facebook. Leurs enquêtes permettent à l’Autorité d’adapter ses outils de détection et de préciser ses messages de prévention, puisque les fraudeurs modifient et affinent leurs méthodes avec le temps.

L’Autorité a également mis en place un programme de dénonciation, grâce auquel les dénonciateurs, ou lanceurs d’alerte, peuvent transmettre des informations qui seront traitées avec rigueur et de manière confidentielle par une équipe spécialisée. Le programme de dénonciation comporte notamment des mesures anti-représailles qui interdisent à une personne de porter atteinte à l’emploi ou aux conditions de travail du dénonciateur.

Initiatives en éducation financière

Prêter assistance aux consommateurs de produits et services financiers constitue l’un des volets de la mission de l’Autorité. À ce chapitre, l’Autorité déploie des efforts importants pour informer les consommateurs québécois afin qu’ils puissent reconnaître, éviter et dénoncer les pratiques frauduleuses. Considérant la popularité des plateformes d’investissement en ligne, particulièrement chez les jeunes, l’Autorité ira à la rencontre des étudiants inscrits au cégep partout en province afin de les aider notamment à prendre des décisions éclairées pour éviter d’être victimes de fraude financière. Cette tournée des cégeps, qui s’échelonnera de 2019 à 2021, aura pour thème Finance$ : déjoue les pièges!. Par ailleurs, nos équipes seront présentes au Salon Carrefour 50 ans + de Montréal du 22 au 24 mars pour échanger avec les aînés notamment sur les questions de fraude financière.

Vérifiez avant d’investir

Vous vous préparez à investir? Consultez d’abord le registre des entreprises et des individus autorisés à exercer pour savoir si l’entreprise ou la personne avec qui vous prévoyez faire affaire est inscrite au Québec. Si elle ne l’est pas, ne vous engagez pas avec elle et songez à en informer l’Autorité.

Les subterfuges utilisés par les fraudeurs sont nombreux, mais il existe différents moyens de s’en prémunir. Pour en savoir plus, consultez la page de notre site Web consacrée au sujet.

L’Autorité des marchés financiers est l’organisme de réglementation et d’encadrement du secteur financier du Québec.

– 30 –

Information :

Journalistes seulement :
Sylvain Théberge : 514 940-2176

Centre d’information 
Québec : 418 525-0337
Montréal : 514 395-0337
Autres régions : 1 877 525-0337
Twitter : @lautorite Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre
LinkedIn : Autorité des marchés financiers (Québec) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre