Valeurs mobilières Décisions et ordonnances de blocage et d'interdiction

Montréal – À la demande de l’Autorité des marchés financiers, le Bureau de décision et de révision en valeurs mobilières (BDRVM) a interdit, le 4 février dernier, à Mario Angelopoulos, rattaché au cabinet Gestion de capital Triglobal inc., toute activité en vue d’effectuer directement ou indirectement toute opération sur valeurs, notamment le placement de titres d’emprunt de Focus Management inc., ainsi que d’exercer directement ou indirectement l’activité de conseiller en valeurs.

Dans sa décision, le BDRVM a mentionné être particulièrement inquiet des allégations de l’Autorité selon lesquelles :

  • Mario Angelopoulos aurait effectué pour le compte d’investisseurs québécois, des placements sous forme de titres d’emprunt auprès de Focus;
  • l’intimé aurait représenté à un investisseur que ces placements étaient sans risque et qu’elle pouvait en demander le remboursement en tout temps avant l’échéance moyennant une pénalité;
  • malgré un grand nombre de démarches effectuées auprès de Mario Angelopoulos et de Thémistoklis Papadopoulos, seule une somme de 30 000 $ a été remboursée à l’investisseur;
  • le remboursement de cette somme a été effectué par PNB au début du mois de décembre;
  • Mario Angelopoulos aurait déclaré à l’investisseur que le délai pour lui rembourser son investissement était dû, entre autres, aux nombreuses demandes de remboursement des investisseurs et que si cette situation continuait « the fund could crash »;
  • l’investisseur faisait totalement confiance à Mario Angelopoulos qui était un ami de sa famille depuis 15 ans;
  • Mario Angelopoulos savait ou devait savoir que les contrats de prêts à terme avec Focus proposés à des investisseurs nécessitent un visa de prospectus émis par l’Autorité, conformément aux articles 1 et 12 de la Loi sur les valeurs mobilières;
  • les fausses représentations, la nature des excuses et les explications fournies par Mario Angelopoulos à l’investisseur confirment le rôle important qu’il a joué dans ces placements illégaux;
  • il apparaît que la probité et les compétences de Mario Angelopoulos peuvent être sérieusement mises en cause.

Rappelons que dans ce dossier, à savoir Triglobal, plusieurs ordonnances de blocages et d’interdictions à l’égard de sociétés et d’individus liés ont été prononcées le 20 décembre 2007 et 24 janvier 2008 par le BDRVM à la demande de l’Autorité. De plus, des administrations provisoires ont été désignées afin de veiller à l’administration de sociétés liées.

L'Autorité des marchés financiers est l’organisme de réglementation et d'encadrement du secteur financier du Québec.

— 30 —

Information :

Journalistes seulement :
Frédéric Alberro (514) 940-2176

Centre de renseignements :
Québec : (418) 525-0337
Montréal : (514) 395-0337
Numéro sans frais : 1 877 525-0337

Actualités complémentaires