Soyez doublement vigilant en cette période où l'on observe plusieurs cas de fraudes financières par textos et courriels.

Fraudes financières liées à la COVID-19

Soyez prudent si on vous invite à investir dans des entreprises offrant des produits ou services susceptibles de prévenir, dépister ou soigner une infection au coronavirus (COVID-19).

Des fraudeurs profitent de la situation actuelle pour attirer d’éventuels investisseurs et leur promettre des rendements très élevés. Les fraudes peuvent prendre différentes formes.

À titre d’exemple, les fraudeurs peuvent diffuser de fausses rumeurs sur les médias sociaux dans l’espoir de faire gonfler artificiellement la valeur d’actions qu’ils détiennent et vous les revendre à profit. Vous vous rendrez compte plus tard que vous avez acheté à prix gonflés des actions qui en réalité ne valent presque rien.

Habituellement, les fraudeurs demandent d’investir rapidement pour profiter d’une occasion « sans précédent ». Rappelez-vous que les investissements à rendements élevés sans risques n’existent pas.

Avant d’investir :

  • Faites des recherches approfondies sur le placement;
  • Garder à l’esprit que les fraudeurs tentent souvent d’exploiter la crise du moment;
  • En tout temps, vérifiez que la personne ou l’entreprise qui vous offre un placement est autorisée à le faire. Consultez le registre de l’Autorité des marchés financiers.

Cette personne qui vous offre d'investir est-elle autorisée?

Consultez notre registre pour vérifier que le représentant avec qui vous faites affaire est autorisé à exercer.

Consultez notre registre

Victime d'une fraude?

Une personne veut vous vendre un produit sans être inscrite au registre de l’Autorité? On vous promet des rendements trop beaux pour être vrais?

Assistance et plainte

Information importante

Vous craignez les effets de la pandémie sur vos finances personnelles et vos investissements?

Prenez des décisions éclairées

Fin de l'information importante

Courriels et textos non sollicités

Des fraudeurs pourraient aussi utiliser les craintes qu’inspirent les conditions économiques actuelles pour vous approcher.

Vous pourriez recevoir des courriels ou textos non sollicités vous mettant en garde au sujet de vos placements ou de vos finances personnelles. Ces courriels et textos peuvent contenir une invitation à cliquer un lien ou à ouvrir une pièce jointe.

Le but des fraudeurs est de voler vos renseignements personnels ou d’installer un logiciel malveillant sur votre ordinateur ou votre cellulaire.

Si vous avez des craintes à propos de vos placements ou de votre situation financière actuelle, communiquez directement avec la personne ou l’entreprise avec laquelle vous faites habituellement affaire.

Vous recevez un courriel ou un texto qui semble légitime et qui semble provenir d’une institution financière avec laquelle vous faites affaire? Ne prenez pas de chance et allez directement sur son site web au lieu de cliquer sur le lien ou d’ouvrir la pièce jointe. Dans le doute, vous pouvez appeler.

Surtout :

  • N’utilisez pas les coordonnées fournies dans le courriel ou le texto non sollicité;
  • N’ouvrez aucune pièce jointe;
  • Ne cliquez jamais sur un lien reçu dans un courriel ou un texto non sollicité qui vous demande de l’information bancaire ou personnelle avant d’avoir fait les vérifications nécessaires. Tapez vous-même l’adresse complète du site que vous désirez consulter.

Prenez garde à la fraude à l’emploi à domicile

La possibilité d’occuper un emploi payant à domicile peut être particulièrement attrayante avec l’éclosion de la COVID-19. Toutefois, soyez sur vos gardes.

Des fraudeurs sollicitent des chercheurs d’emploi, notamment sur LinkedIn, Facebook, Craigslist et Kijiji. Ces offres peuvent paraître très réalistes et provenir d’entreprises connues ou non, notamment d’institutions financières.

Question de paraître légitime, on peut vous demander de remplir des formulaires d’emploi, d’impôt ou d’accès à des renseignements personnels et bancaires. Les fraudeurs peuvent même vous convoquer pour une entrevue par visioconférence ou messagerie texte.

Lorsque vous obtiendrez le poste, les fraudeurs vous demanderont d’utiliser votre propre compte de banque durant la période probatoire, pour des questions de sécurité. Ils affirment que vous pourrez utiliser les comptes de l’entreprise une fois votre probation terminée et la confiance établie.

Le fraudeur vous enverra un virement ou un chèque, qui sera déposé dans votre compte bancaire. Par la suite, vous devrez transférer le montant, moins votre commission, dans le compte d’un tiers, souvent en cryptomonnaie.

Peu de temps après, vous recevrez un avis de votre institution financière vous informant que le chèque ou le virement était sans fonds. Vous ne pourrez récupérer l’argent que vous avez transféré dans le compte du tiers.

Vos efforts pour joindre votre nouvel « employeur » et obtenir des explications seront vains. Après vérifications, vous vous rendrez compte que l’entreprise n’existe pas ou qu’elle n’a jamais offert ce poste.

Soyez vigilant si le recruteur :

  • envoie des courriels à partir de comptes Gmail, Yahoo ou Hotmail;
  • vous demande des renseignements personnels et bancaires avant même de confirmer votre embauche;
  • ne désire pas vous rencontrer en personne avant de vous embaucher;
  • vous demande d’effectuer un paiement pour obtenir l’emploi, pour une pièce d’équipement par exemple, avec promesse de vous rembourser plus tard.

Avant d’accepter un emploi, effectuez des recherches sur l’entreprise pour voir si elle existe vraiment. Même si c’est une entreprise connue, allez sur son site Internet officiel et contactez les ressources humaines pour demander des informations sur l’emploi et confirmer qu’il existe vraiment.

Aucun employeur ne vous demandera de déposer des paiements dans votre compte bancaire pour ensuite les transférer ailleurs.

Quand c’est trop beau pour être vrai… c’est probablement le cas!

Soyez à votre affaire pour ne pas perdre vos affaires!

Voici un guide que vous pourrez utiliser chaque fois que l’on vous offrira un produit financier. Informez-vous sur les trucs et sachez reconnaître 14 types de fraudes.

Soyez à votre affaire pour ne pas perdre vos affaires! (pdf - 7 Mo)Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtreMise à jour effectuée le 15 janvier 2019

Demeurez informé

L'infolettre de l'Autorité

Chaque trimestre, l’Autorité propose au grand public de l’information objective sur une variété de sujets tels que les finances personnelles, l’assurance, la planification de la retraite et nos activités.

Abonnez-vous!

Des mises en garde pour prévenir les investisseurs québécois.

L’Autorité publie des mises en garde Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre lorsque des investisseurs québécois risquent d’être floués. Ces mises en garde sont produites sur la base d’informations recueillies par les enquêteurs de l’Autorité, communiquées par des investisseurs ou par des régulateurs d’autres provinces et d’autres pays.

Vous souhaitez les recevoir par courriel ou SMS?

Abonnez-vous aux mises en garde

Panneau d'information

Vous avez des questions?

Vous avez des doutes sur la légalité d’un placement offert ou vous vous croyez victime d’une fraude financière? Plus de 25 agents sont à votre écoute.

Nous joindre

Fin du panneau d'information