Le régime volontaire d’épargne-retraite (RVER) est un régime d’épargne-retraite qui permet aux employés de cotiser pour leur retraite grâce à une retenue sur leur salaire.

Plusieurs employeurs devront offrir un RVER à leurs employés. Par contre, l’employé n’est pas obligé de participer au RVER offert par son employeur.

Voici ce que vous devez savoir sur le RVER.

Caractéristiques du RVER


RVER

Quelles sommes seront versées à la retraite?

Dépend des sommes accumulées.

Économisez-vous de l’impôt en faisant des cotisations?

Oui. Les cotisations sont déductibles de votre revenu imposable. Vous ne payez donc pas d’impôt sur l’argent déposé dans un RVER.

Payez-vous de l’impôt sur les cotisations de votre employeur?

Non.

Quel pourcentage du salaire sera versé dans le RVER?

Un pourcentage par défaut est proposé par l’employeur.

L’employé peut décider de changer ce pourcentage. Il peut aussi décider de ne pas cotiser.

Quel est le plafond de cotisation annuel?

18 % du revenu annuel

  • 25 370 $ en 2016

    26 010 $ en 2017

Ce plafond sera réduit par d’autres cotisations, par exemple :

  • Cotisations que votre employeur fait à votre RVER ou votre REER;

  • Cotisations que vous faites à votre REER.

 

Quel est l’âge maximal pour cotiser?

Le 31 décembre de l’année où vous atteignez 71 ans.

Pouvez-vous choisir vos placements?

Non. Cependant, vous pouvez choisir entre différentes options de placement (par exemple, des placements peu risqués ou des placements ayant un plus grand potentiel, mais plus risqués).

Est-ce que les revenus de placement sont imposables?

Non. Toutefois, lorsque vous retirerez des sommes du régime, vous devrez les ajouter à votre revenu imposable.

Est-ce que les retraits sont imposables?

Oui.

Qui peut participer à un RVER?

Il existe deux situations.

  1. Votre employeur vous offre un RVER
    • Si vous avez 18 ans ou plus et si vous êtes salarié pour cet employeur depuis un an ou plus, vous êtes automatiquement inscrit.
    • Cependant, vous n’êtes pas obligé de cotiser.
  2. Votre employeur ne vous offre pas de RVER, ou vous n’avez pas d’employeur
    • Vous n’êtes pas automatiquement inscrit à un RVER.
    • Cependant, si vous le désirez, vous pouvez souscrire à un RVER. Vous devez alors contacter un administrateur autorisé.
    • N’oubliez pas, plusieurs employeurs devront offrir un RVER à leurs employés qui :
      • ont 18 ans ou plus
      • et qui travaillent pour cet employeur depuis un an ou plus.

Quel est l'impact sur l'impôt?

Le RVER est similaire au REER pour les impôts.

  • Les cotisations sont déductibles de votre revenu imposable.
  • Si votre employeur cotise lui aussi à votre RVER, vous ne payez pas d’impôt sur cet argent.
  • Les revenus de placement réalisés avec l’argent qui est à l’intérieur du RVER sont à l’abri de l’impôt. À long terme, c’est un avantage majeur.
  • Par contre, quand vous retirerez l’argent de votre RVER, ces retraits seront ajoutés à votre revenu imposable. Vous pourriez donc payer de l’impôt sur les retraits.
Information importante

Combien cotiser à votre RVER?

La réponse dépend de votre situation personnelle. Quelles sont vos économies? Quel niveau de vie désirez-vous avoir lors de votre retraite? Dans combien d’années désirez-vous arrêter de travailler?

Utilisez notre calculateur Calculateur : Mon plan, je le fais maintenant! pour déterminer combien vous devez mettre de côté chaque année d’ici à votre retraite.

Fin de l'information importante

Quelle somme maximale peut-on cotiser?

Le plafond de cotisation est le même que dans le cas du REER, soit 18 % de votre revenu annuel.

  • Maximum de 25 370 $ en 2016.
  • Maximum de 26 010 $ en 2017.

N’oubliez pas :

  • Ces maximums incluent les cotisations faites par votre employeur.
  • Si vous participez au fonds de pension offert par votre employeur, le montant maximal sera diminué du « facteur d’équivalenceUn facteur d'équivalence est un montant qui sert à déterminer la cotisation maximale permise au REER et au RVER. Dans le cas d'un régime de retraite à cotisations déterminées (définies), le FE correspond aux cotisations de l'employeur et de l'employé pour l'année. » déterminé par l’Agence du revenu du Canada.
  • Important : si vous cotisez à votre REER, votre maximum de cotisation à votre RVER sera réduit (voir l’encadré ci-dessous).
Avertissement

Plus vous cotisez au RVER, moins vous pouvez cotiser au REER

  • Chaque 1 $ versé dans votre REER abaisse de 1 $ le maximum autorisé pour votre RVER.
  • Chaque 1 $ versé dans votre RVER abaisse de 1 $ le maximum autorisé pour votre REER.

Vous devrez donc faire le suivi des sommes versées à votre REER et à votre RVER pour ne pas dépasser le plafond de cotisation à un régime enregistré.

Si vous le dépassez, vous devrez payer une pénalité de 1 % par mois sur l’excédent.

Fin de l'avertissment

Dans quels placements peut-on investir?

Vous ne pouvez pas choisir les placements sur une base individuelle. Par exemple, vous ne pouvez pas décider d’acheter des actions de la compagnie ABC.

C’est un administrateur qui gère les placements d’un RVER. Cet administrateur peut, par exemple, être une compagnie d’assurance.

L’administrateur du RVER vous proposera des options de placement. Chaque option correspond à des préférences pour le risque et le rendement. L’une des options est par défaut. Si vous n’en choisissez aucune, c’est celle qui s’appliquera!

Mon employeur sera-t-il obligé d’offrir un RVER? Si oui, quand?

Entreprises de compétence fédérale (par exemple, les banques, les entreprises de transport interprovincial et de télécommunications ou les ministères et organismes publics fédéraux) :

  • Elles ne peuvent pas offrir de RVER à leurs employés;
  • Elles peuvent offrir le régime de pension agréé collectif (RPAC), qui est l’équivalent canadien du RVER, mais elles ne sont pas obligées de le faire;
  • Malgré tout, à titre d’épargnant individuel, vous pouvez participer à un RVER. Informez-vous auprès d’un administrateur autorisé Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Les entreprises de compétence provinciale (toutes les entreprises québécoises qui ne sont pas de compétence fédérale) seront bientôt obligées d’inscrire leurs employés à un RVER si elles comptent cinq employés ou plus qui :

  • Ont plus de 18 ans;
  • Sont salariés pour cet employeur depuis un an ou plus.

Nombre d’employés visés (plus de 18 ans et à l’emploi de cet employeur depuis un an ou plus)

Date à laquelle les employés visés sont comptés

Date maximale à laquelle l’employeur doit inscrire les employés visés

20 employés ou plus

30 juin 2016

31 décembre 2016

entre 10 et 19 employés

30 juin 2017

31 décembre 2017

entre 5 et 9 employés

Le gouvernement n’a pas encore déterminé la date.

Le gouvernement n’a pas encore déterminé la date. Cependant, cette date devra être après le 31 décembre 2017.

4 employés ou moins

L’employeur peut offrir un RVER, mais il n’est pas obligé.

Information importante

Combien accumulerez-vous dans votre RVER?

Utilisez notre calculateur!

Fin de l'information importante

Un exemple

Prenons l’exemple de Jérôme.

  • Son salaire : 50 000 $ par année.
  • Ses cotisations au RVER : 2 % par année.
  • Les cotisations de son employeur : aucune.
  • Son taux marginal d’impositionLe taux d'imposition marginal est un pourcentage d'impôt à payer, non pas calculé sur l'ensemble du revenu (comme le taux d'imposition), mais sur le dernier dollar gagné.

    Il répond à la question :« Si j'avais gagné 1 $ de plus, quel impôt supplémentaire aurais-je payé? »
     : 40 %.
  • Rendement des sommes investies dans le RVER : 4,5 %.
  • Ses augmentations de salaire : 2 % par année.

Les cotisations au RVER sont directement déduites de sa paie. L’employeur de Jérôme enlève donc 2 % de son salaire sur chaque paie et verse cet argent dans le RVER de Jérôme (cet argent appartient à Jérôme, et non à l’employeur). Après la première année, Jérôme a donc investi 1 000 $ dans son RVER (2 % de 50 000 $).

Les cotisations au RVER sont déductibles du revenu imposable. Jérôme ne paiera pas d’impôt sur son salaire de 50 000 $, mais sur 49 000 $. Cela représente une économie d’impôt de 400 $ (soit 40 % de 1 000 $). Jérôme n’a donc déboursé que 600 $ pour son RVER (1 000 $ prélevés sur sa paie, moins 400 $ d’impôts économisés).

Les 1 000 $ placés dans le RVER sont investis par l’administrateur du RVER. À la fin de la première année, ces 1 000 $ auront rapporté 21 $.

Les profits générés par le RVER augmenteront beaucoup au fil des ans. Sur une période de 20 ans, Jérôme n’aura déboursé au total que 14 578 $, mais son RVER vaudra 37 823 $. Cela représente un revenu d’investissement de 23 245 $ (37 823 $ moins 14 578 $)! C’est beaucoup plus que les 21 $ de la première année!

Quand Jérôme commencera à sortir de l’argent de son RVER, ces retraits seront ajoutés à son revenu imposable. Il pourrait donc devoir payer de l’impôt sur ces sommes.

Exemple de Jérôme : sommes accumulées en 20 ans

Années

Salaire annuel

Cotisation au RVER (net d’impôt)

Sommes accumulées (de l’impôt sera possiblement payable sur ces sommes, lorsque retirées du régime)

1

50 000 $

600 $

1 021 $

2

51 000 $

612 $

2 109 $

3

52 020 $

624 $

3 267 $

4

53 060 $

637 $

4 498 $

5

54 122 $

649 $

5 806 $

6

55 204 $

662 $

7 195 $

7

56 308 $

676 $

8 669 $

8

57 434 $

689 $

10 232 $

9

58 583 $

703 $

11 889 $

10

59 755 $

717 $

13 645 $

11

60 950 $

731 $

15 504 $

12

62 169 $

746 $

17 471 $

13

63 412 $

761 $

19 553 $

14

64 680 $

776 $

21 754 $

15

65 974 $

792 $

24 081 $

16

67 293 $

808 $

26 539 $

17

68 639 $

824 $

29 136 $

18

70 012 $

840 $

31 877 $

19

71 412 $

857 $

34 770 $

20

72 841 $

874 $

37 823 $

Pour obtenir plus d’information sur les RVER, consultez le site Web de Retraite Québec Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.