Une offre de droits de souscription initiale est généralement réservée aux actionnaires d’une société pour leur permettre d’acheter des actions additionnelles à un prix déterminé, généralement en dessous de la valeur marchande. L’actionnaire n’a généralement qu’une courte période pour exercer son droit, par exemple entre six et huit semaines ou le revendre si possible.

Ces nouvelles actions sont appelées le sous-jacentUn sous-jacent, ou actif sous-jacent, est l'actif sur lequel est basé le contrat d'un instrument dérivé (option d'achat ou de vente, contrat à terme, etc.) ou un d'autre investissement (par exemple un fonds négocié en bourse) et qui en influencera la valeur. Le sous-jacent peut être une action, un indice boursier, une devise, une marchandise, etc..

L’actionnaire n’a généralement pas à payer pour le droit de souscription qu’il reçoit.

Rendement espéré

Le rendement est sous forme de gain (ou de perte) en capital.

Le rendement dépendra du profit réalisé. La valeur marchande d’un droit a tendance à diminuer à l’approche de sa date d’échéance.

Si le prix d’exercice d’un droit demeure supérieur à la valeur de l’action à l’échéance, sa valeur devient nulle.

Liquidité

Certains droits de souscription sont cotés en Bourse. Des restrictions peuvent s’appliquer sur leur revente.

Risque

Moyen à élevé. Le risque dépend du sous-jacent et de l’utilisation que l’on fait du droit de souscription.

  • Si le droit de souscription est utilisé à des fins de couvertureLa couverture est l'ensemble des protections couvrant un risque donné, par exemple un accident d'automobile ou la fluctuation du cours d'une action.

    En investissement, une stratégie de couverture consiste à réduire le risque de perte. Supposons par exemple que l'action de l'entreprise ABC vaut 20$. Un investisseur qui craint une baisse de la valeur de cette action pourrait acheter des options de vente à 19$. Si le cours de l'action baisse à 7 $, cette stratégie permet de limiter la perte à 1$ par action (plus le prix de l'option) plutôt que 13$.

    En assurance, la couverture est la somme maximale qu'un assureur pourra verser au bénéficiaire suite à la réalisation du risque assuré (accident, incendie, maladie, etc.).
    , le risque est réduit.
  • S’il est utilisé à des fins de spéculation, il comporte un risque élevé. Toutefois, étant donné sa courte échéance, il est rarement utilisé à des fins spéculatives.

Un placement dans des droits de souscription convient davantage à des investisseurs avertis.