Vous souhaitez acheter ou vendre des actions, des fonds négociés en bourse ou d'autres titres sans l'aide d'un spécialiste? Voici un mini-guide expliquant les principaux types d'ordres utilisés sur le marché boursier pour exécuter des transactions.

Ordre au marché

L’ordre au marché est un ordre d’achat ou de vente qui est exécuté immédiatement, au meilleur prix offert à ce moment. Autrement dit :

  • Vous avez la garantie que la quantité de titres que vous avez fixée sera achetée ou vendue
  • Mais pas forcément au prix (ou coursLe cours est le dernier prix auquel un titre (par exemple, une action ou une obligation) a été acheté ou vendu.) que vous voulez.

Cet ordre n’est donc pas toujours à votre avantage!

Par exemple : vous désirez acheter 2 000 actions privilégiées de la société ABC. Le cours est à 19 $. Mais un seul lot est disponible à ce prix. Or, vous avez 20 lotsÀ la Bourse, un lot est un groupe d'actions vendues ou achetées ensemble. à acheter. Un ordre au marché vous procurera les 100 actions à 19 $. Mais les autres lots pourraient avoir des prix supérieurs, par exemple 2 lots à19, 50 $, 4 lots à 20 $, 10 lots à 20,50 $ et 10 lots à 23 $. Il n’est peut-être pas intéressant de passer un ordre au marché, car vous paierez trop cher (jusqu’à 23 $ alors que le cours actuel est de 19 $).

Ordre à cours limité

Il s’agit d’un ordre pour lequel vous indiquez le prix maximal que vous êtes prêt à payer pour acheter une action ou pour la vendre. Un ordre à cours limité vous permet donc de contrôler le prix de la transaction. Toutefois, cette transaction peut ne pas être effectuée.

Par exemple, le cours d’un titre est à 10 $. Votre prix maximal pour l’acheter est 9,90 $. Si le titre baisse à 9,90 $ et qu’il y a suffisamment de lots disponibles à ce prix, votre transaction passera. Par contre, si le cours du titre ne baisse pas suffisamment ou s’il augmente, votre ordre ne sera pas effectué.

Ordre stop

Un ordre stop est un ordre de vente qui ne s’exécute que si le titre descend sous le prix que vous avez fixé (ce qu’on appelle le cours de déclenchementÀ la bourse, un cours de déclenchement est le cours auquel un ordre à plage de déclenchement est exécuté. La transaction est effectuée uniquement lorsque le cours atteindra le prix indiqué. ).

Un ordre stop peut servir à :

  • Limiter vos pertes si le cours d’un titre s’effondre
  • Préserver vos bénéfices

Par exemple : vous avez acheté une action à 15 $. Sa valeur est maintenant de 30 $. Supposons que vous placez un ordre stop à 28 $ :

  • Si le titre descend sous les 28 $ : le titre est vendu, mais vous préserverez une bonne partie de vos gains.
  • Si le titre ne descend pas sous les 28 $ : vous conservez le titre.

Ordre stop à cours limité

C’est un ordre qui s’exécute seulement :

  • Si le titre descend sous le cours de déclenchementÀ la bourse, un cours de déclenchement est le cours auquel un ordre à plage de déclenchement est exécuté. La transaction est effectuée uniquement lorsque le cours atteindra le prix indiqué. que vous avez fixé.
  • ET si son prix n’est pas en dessous du prix minimal de vente ou d’achat que vous avez fixé.

Par exemple, vous placez un ordre stop à un cours limité pour vendre 100 actions de la société ABC. Le cours de déclenchement est de 20 $ et le cours limite de 19,50 $. Votre ordre sera exécuté si le cours de l’action descend sous les 20 $ et si les 100 actions peuvent être vendues entre 19,50 $ et 20 $.

Attention! Si le cours descend trop rapidement et que les 100 actions ne peuvent pas être vendues entre 19,50 $ et 20 $, l’ordre n’est pas exécuté.

Ordre invisible

C’est un ordre qui n’est pas dévoilé au public. Ce type d’ordre est particulièrement utile pour les investisseurs qui doivent vendre de très grandes quantités de titres. Par exemple : un gestionnaire de fonds commun de placement veut vendre deux millions de titres de l’entreprise ABC. Si l’ordre était visible, il pourrait influencer le marché à la baisse. Le gestionnaire aurait alors du mal à vendre ses actions au prix désiré.

Ordre tout ou rien

C’est un ordre qui ne s’exécute que si le nombre total de titres précisé dans l’ordre d’achat ou de vente peut être effectué. Par exemple, si vous passez un ordre tout ou rien pour acheter 2 000 actions à 21 $, l’ordre ne sera exécuté que lorsque 2 000 actions seront offertes à ce prix.

Ordre sur des lots irréguliers

Un lot régulierÀ la Bourse, un lot régulier est un lot dont le nombre d'actions correspond à un standard. La définition d'un lot régulier peut varier selon le cours d'un titre et selon les bourses. porte généralement sur 100 titres. Mais ce nombre peut varier selon le type de titres et la bourse où les titres se négocient. Vous pouvez généralement négocier des lots irréguliers. Mais attention : les ordres sur des lots réguliers auront alors priorité!

Par exemple :

  • Si vous désirez acheter 50 actions de la société ABC à 19 $, les investisseurs qui placent des ordres d’achat sur des lots réguliers de 100 actions au même prix verront leur transaction s’exécuter avant la vôtre.
  • S’il n’y a pas suffisamment de lots disponibles, votre ordre ne sera pas exécuté.

Ordre de vente à découvert

Avec un ordre de vente à découvert, vous vendez un titre que vous ne possédez pas. L’opération consiste à :

  1. Emprunter le titre à votre courtier
  2. Vendre le titre
  3. Espérer que la valeur du titre vendu baisse
  4. Racheter le titre moins cher
  5. Rendre le titre à votre courtier
  6. Empocher le profit!

Tout cela se fait simplement. Il vous suffit par exemple d’inscrire un ordre de vente sur le titre que vous ne possédez pas, puis de cocher la case « vente à découvert » sur le site de transaction. Si le titre baisse comme prévu, vous le rachèterez en cochant une case indiquant que vous remboursez une vente à découvert.

Exemple :

Vous croyez que l’action de la société ABC baissera de façon importante prochainement. Elle se vend présentement 20 $. Vous ne possédez pas d’action de cette société. Vous la vendez en précisant qu’il s’agit d’une vente à découvert. Quelques jours plus tard, l’action se vend 19 $ sur le marché boursier. Vous la rachetez en précisant que vous remboursez votre vente à découvert. Vous empochez un profit d’un dollar par action.

Ce type d’opération est très risqué et ne convient pas à tous les investisseurs. Si la valeur du titre augmente, vous pourriez éventuellement être obligé de le racheter plus cher que prévu. La conséquence est que vous devez alors assumer une perte en payant la différence.

Aussi, tant que vous n’aurez pas rendu le titre à votre courtier, vous devrez lui verser les dividendes offerts à ses actionnaires. En effet, puisque votre courtier n’a plus le titre, il ne reçoit plus les dividendes correspondants. Vous non plus d’ailleurs, puisque vous avez vendu le titre en attendant qu’il perde de la valeur.