Il s’agit de fonds qui jouissent d’une grande souplesse quant aux stratégies de placement qui peuvent être utilisées. On qualifie souvent ces stratégies de « stratégies de placement alternatives ». Ces fonds sont habituellement structurés de façon à ce que leur rendement ne soit pas ou peu influencé par l’évolution des marchés boursiers et obligataires.

Règle générale, ils sont constitués de placements pouvant convenir à des investisseurs qui peuvent supporter des risques élevés : des actions d’émetteursL'émetteur est une entreprise qui offre des titres au public, par exemple des actions, en échange de sommes qu'elle utilisera pour améliorer sa situation financière, réaliser des projets ou développer de nouveaux marchés. fermés, des produits dérivés, etc. Il en va de même des stratégies utilisées, parmi lesquelles on trouve les ventes à découvertUne vente à découvert consiste à vendre un titre sans le détenir.

L'investisseur emprunte alors le titre à son courtier, ou à un autre intermédiaire financier, et le vend immédiatement sur le marché. Il devra racheter le titre plus tard pour le rendre à l'intermédiaire.

Si la valeur du titre baisse, l'investisseur peut le racheter à prix moindre. La différence entre le prix de vente et le prix de rachat constitue son profit.

Cette stratégie de placement peut s'avérer très risquée. En effet, si la valeur du titre augmente, l'investisseur doit rembourser la différence, ce qui constitue une perte. Théoriquement, la perte pourrait être illimitée. Pour investisseurs avertis seulement!
, l’utilisation d’effet de levierL'effet de levier désigne l'amplification des gains et des pertes potentiels, par exemple grâce à l'endettement ou à l'utilisation d'instruments dérivés comme les options d'achat ou de vente., la concentration des investissements, l’investissement dans des sociétés en difficultés financières.

Rendement espéré

Le rendement est sous forme de gain (ou de perte) en capital. Le rendement dépend du succès des stratégies adoptées. En raison des activités propres à ces fonds, le rendement n’est habituellement pas lié aux indices boursiers et à l’économie en général. Ils visent à générer des rendements positifs peu importe la conjoncture, mais en pratique cet objectif n’est pas toujours atteint.

Liquidité

Ils peuvent comporter des restrictions en matière de liquidité. Par exemple, certains fonds de couverture peuvent exiger un préavis d’au moins un mois ou plus avant d’effectuer le rachat des titres.

Risque : moyen à élevé

Dépendamment des stratégies adoptées, le risque peut varier d’un fonds à l’autre. Certains fonds utilisent des stratégies qui peuvent être très risquées, par exemple l’investissement par emprunt (effet de levierL'effet de levier désigne l'amplification des gains et des pertes potentiels, par exemple grâce à l'endettement ou à l'utilisation d'instruments dérivés comme les options d'achat ou de vente.), les ventes à découvertUne vente à découvert consiste à vendre un titre sans le détenir.

L'investisseur emprunte alors le titre à son courtier, ou à un autre intermédiaire financier, et le vend immédiatement sur le marché. Il devra racheter le titre plus tard pour le rendre à l'intermédiaire.

Si la valeur du titre baisse, l'investisseur peut le racheter à prix moindre. La différence entre le prix de vente et le prix de rachat constitue son profit.

Cette stratégie de placement peut s'avérer très risquée. En effet, si la valeur du titre augmente, l'investisseur doit rembourser la différence, ce qui constitue une perte. Théoriquement, la perte pourrait être illimitée. Pour investisseurs avertis seulement!
, etc.