Vous souhaitez investir pour voyager, acheter une maison ou planifier une retraite confortable, mais vous doutez de vos compétences pour bâtir un portefeuille qui correspond à vos besoins ? Un fonds d’investissement pourrait s’avérer une option intéressante. Il existe plusieurs types de fonds, mentionnons les fonds communs de placement, les fonds distincts, les fonds négociés en bourse, etc.

Un fonds d’investissement est constitué de sommes qui sont mises en commun par des investisseurs et qui sont gérées pour leur compte par un gestionnaire de fonds. Ces sommes sont investies dans divers types de placements, comme des actions, des obligations ou des bons du Trésor.

Les rendements des fonds d’investissement se présentent généralement sous la forme d’intérêts payés aux investisseurs, de dividendes ou de gains en capital. Le rendement dépend des décisions de placements, du succès des stratégies utilisées par le gestionnaire et de l’évolution des marchés.

Un fonds d’investissement peut notamment avoir comme objectif la croissance des sommes investies à long terme, un revenu de placement régulier ou la préservation du capital, ou encore une combinaison de ces objectifs. Certains fonds peuvent aussi avoir une vocation particulière, comme celle de soutenir le développement économique et la création d’emplois.

6 conseils avant d'investir dans un fonds

  1. Évaluez votre situation financière et vos besoins (entre autres pour votre retraite).
  2. Clarifiez vos objectifs financiers et le nombre d'années avant que vous ayez besoin de votre argent (votre horizon d'investissementL'horizon d'investissement est la période après laquelle un investisseur commencera à retirer de l'argent de ses investissements. Par exemple, une personne qui met des sommes de côté pour s'acheter une maison dans 5 ans a un horizon d'investissement de 5 ans.).
  3. Déterminez votre tolérance au risque.
  4. Informez-vous sur les frais applicables lors de l'achat et de la vente des titres du fonds, ainsi que les frais de gestions et d'exploitation.
  5. Vérifiez les impacts du fonds sur vos impôts. Vous pourriez avoir de l'impôt à payer, même si le fonds ne vous a pas versé d'argent.
  6. Au besoin, demandez l'avis d'un représentant inscrit à l'Autorité des marchés financiers.