Les marchés boursiers canadiens connaissent actuellement leur 11e période de baisse de plus de 20 % depuis 1969. Que nous apprennent ces cycles baissiers? Quelle est la chute moyenne lors de ces phases? Que se passe-t-il après?

Le risque d’investir en bourse peut facilement être sous-évalué, notamment durant une hausse prolongée. Or, les crises financières nous rappellent que même les entreprises les plus solides financièrement peuvent voir s’écrouler le cours de leurs actions.

Néanmoins, une bonne diversificationLa diversification est une stratégie d'investissement qui consiste notamment à choisir différents types de placement afin de réduire le risque. et le respect du profil d’investisseur peuvent contribuer à éviter de prendre des décisions précipitées et de vendre ses placements au pire moment.

Pour s’aider à éviter les erreurs coûteuses, on peut également analyser les périodes baissières passées et tenir compte de ce qui s’est produit après ces baisses. Le tableau suivant montre les plus récentes périodes baissières ainsi que le temps qui s’est écoulé jusqu’à ce que le cours remonte au précédent sommet.

Dernières périodes de baisse de plus de 20 % de la bourse canadienne (indice composé S&P/TSX)

Dernières périodes de baisse de plus de 20 % de la bourse canadienne (indice composé S&P/TSX)
ÉvénementPériode baissièreBaisse (entre le sommet précédent et le creux)Temps pour retourner au sommet précédentRendement l'année suivant le creuxRendement lors de la reprise boursière
Guerre du Vietnam05/1969 - 05/1970-29 %2 ans25 %68 % en 3 ans
(16 %/année)
Embargo sur le pétrole10/1973 - 12/1974-37 %4 ans14 %182 % en 6 ans
(19 %/année)
2e choc pétrolier et lutte à l'inflation11/1980 - 07/1982-44 %1 an84 %205 % en 5 ans
(24 %/année)
Crash d’octobre 87 - Black Monday08/1987 - 10/1987-31 %2 ans*20 %42 % en 2 ans
(18 %/année)
Récession et 1re guerre d’Irak10/1989 - 10/1990-25 %3 ans14 %150 % en 8 ans
(13 %/année)
Faillite du fonds de couverture LTCM et crise des pays émergents04/1998 - 10/1998-32 %1 an32 %113 % en 2 ans
(49 %/année)
Bulle technologique09/2000 - 10/2002-50 %3 ans33 %165 % en 6 ans
(19 %/année)
Bulle immobilière et crise financière06/2008 - 03/2009-50 %5 ans58 %89 % en 2 ans
(36 %/année)
Crise de la dette souveraine (zone euro)04/2011 - 10/2011-22 %2 ans11 %40 % en 3 ans
(12 %/année)
Chute des cours pétroliers09/2014 - 01/2016-24 %1 an30 %50 % en 4 ans
(11 %/année)
Moyenne-34 %2,4 ans32 %117 % en 4 ans
(21 %/année)

Hypothèses : nous ne tenons pas compte des dividendesPartie des profits, après impôt, qu'une entreprise distribue à ses actionnaires en proportion des actions qu'ils détiennent. versés. La colonne « événement » offre uniquement une simplification des événements. Nous utilisons des données quotidiennes. Source des données servant à la construction du tableau : Thomson Reuters.

* Exceptionnellement, nous indiquons deux ans, alors qu’à ce moment, l'indice a rebaissé pour la crise suivante sans avoir atteint le sommet précédent. En tenant compte des dividendes, l'indice aurait retrouvé son sommet à ce moment, d'où nous indiquons deux ans.


Conclusion

Les crises boursières peuvent être stressantes. Toutefois, si l’on se fie aux événements passés, les investisseurs qui ont fait preuve de patience et de sang-froid en ne cédant pas à la panique et en évitant de vendre au pire moment ont tendance à être récompensés lors des hausses suivantes.