Une hypothèque inversée permet d’obtenir un emprunt garanti par votre résidence. Contrairement à une hypothèque ordinaire ou une marge de crédit, vous n’êtes pas dans l’obligation de la rembourser sur une base périodique, par exemple à tous les mois. Habituellement, vous remboursez une hypothèque inversée uniquement lorsque vous :

  • déménagez
  • vendez votre résidence
  • décédez (ou lorsque vous et votre conjoint serez décédés).

Voici un exemple de l’utilisation d’une hypothèque inversée. Jacqueline et Pierre sont à la retraite. Ils aimeraient réaliser de nouveaux projets, comme voyager, mais ils n’ont pas assez d’argent. Une solution pourrait être de vendre la maison dans laquelle ils habitent depuis 40 ans. Pour eux, cela n’est pas intéressant : ils n’ont aucun désir de déménager! Avec une hypothèque inversée, ils obtiennent l’argent nécessaire pour leurs projets. Ils continuent à être propriétaires de la maison, et d’y habiter. L’hypothèque sera remboursée seulement lorsqu’ils vendront leur maison.

En quoi consiste une hypothèque inversée?

L’hypothèque inversée vous permet :

  • De convertir une partie de la valeur de votre résidence en argent (sous forme de prêt).
  • D’emprunter au maximum 55 % de la valeur de votre résidence. Vous pourrez utiliser cet argent après avoir remboursé tout emprunt garanti par votre résidence (par exemple, le solde de votre hypothèqueUne hypothèque est un droit accordé sur un bien pour garantir le paiement d'une dette.

    Lorsqu'une banque accorde un prêt hypothécaire pour une maison, elle reçoit en échange une hypothèque : la personne qui obtient le prêt hypothécaire continue à être propriétaire de sa maison, mais si elle ne rembourse pas son prêt selon les termes de son contrat, la banque pourra saisir la maison et se payer.

    Même si les gens utilisent souvent « hypothèque » et « prêt hypothécaire » comme des synonymes (en disant par exemple « j'ai fini de rembourser mon hypothèque »), pour un avocat ou un notaire il s'agit de deux choses distinctes.
    ).

L’emprunt :

  • Son montant varie selon la valeur de votre résidence, son emplacement et votre âge.
  • Plus vous êtes âgé et plus votre résidence a de la valeur, plus le montant reçu peut être élevé.
  • Vous devez payer des intérêts sur cet emprunt.
  • Vous devez le rembourser au plus tard lors du décès du dernier conjoint survivant, si vous vendez votre résidence ou si vous déménagez.

Pour en bénéficier, vous devez avoir 55 ans et plus, et être propriétaire de votre résidence. L’âge minimum s’applique aux deux conjoints.

Quels sont les avantages d'une hypothèque inversée?

  • Vous restez propriétaire de votre résidence. Le prêteur ne peut pas vous demander de vendre ou de quitter votre résidence pour rembourser l’emprunt. Vous devez toutefois continuer à payer les taxes foncières, les frais d’entretien et les assurances.
  • Le montant emprunté peut servir à maintenir votre style de vie, s’ajouter à l’argent épargné pour la retraite, vous permettre d’investir, de prendre une rente, de ne pas être obligé de vendre des biens ou placements à un moment mal choisi, etc.
  • Tant que vous vivez dans votre résidence, aucun remboursement n’est exigé. Vous pouvez rembourser des intérêts chaque année (en totalité ou en partie).
  • Vous ne payez pas d’impôt sur les montants reçus.
  • Le montant à rembourser ne dépassera jamais la valeur de votre résidence. Vos héritiers sont donc protégés. En effet, s’ils vendent votre maison, ils sont sûrs que sa valeur couvrira toute la dette.

Quels sont les inconvénients d'une hypothèque inversée?

Comme vous n'êtes pas forcé de rembourser le prêt avant son terme, les intérêts s'accumulent.

Une hypothèque inversée n'est pas la bonne solution si vous désirez laisser la valeur de votre propriété en héritage. Votre dette peut en effet s'accumuler au point de presque égaler la valeur de votre résidence.

Vos héritiers devront vendre votre résidence, puis utiliser une partie de l’argent obtenu pour rembourser l’emprunt.

  • Une pénalité peut s’appliquer si vous remboursez à l’intérieur d’un délai minimum. Cette pénalité sera moindre si le dernier conjoint survivant quitte la résidence pour vivre dans un centre pour aînés ou de soins de longue durée. Il n’y a aucune pénalité lors du décès du dernier conjoint survivant.

Avant de choisir une hypothèque inversée, prenez le temps d’analyser ses avantages et ses inconvénients.

  • Tenez-vous absolument à conserver votre résidence?
  • Au lieu d’une hypothèque inversée, pouvez-vous obtenir une marge de crédit hypothécaire à moindre coût?