1. Magasinez votre taux d’intérêt hypothécaire

Le tableau suivant montre ce que vous pourriez épargner sur une hypothèque en négociant votre taux d’intérêt. Notez que vous pouvez souvent obtenir une réduction de taux de l’ordre de 1 % en négociant lorsque vous avez une très bonne cote de crédit.

Économies réalisables sur cinq ans par une réduction du taux hypothécaire selon le montant de l’hypothèque

Hypothèses : le paiement hypothécaire diminue suivant la baisse de taux. Le taux d’intérêt initial est de 4,5 % par année. L’hypothèque a une durée de 25 ans.

2. Magasinez longtemps d’avance

Que ce soit pour un renouvellement ou pour une nouvelle hypothèque, les institutions financières vous permettent souvent de magasiner votre hypothèque plus de 3 mois à l’avance. Mieux : certaines institutions vous permettent de profiter du meilleur taux entre le taux que vous négociez d’avance et celui qui est en vigueur au moment du nouveau prêt.

Si vous choisissez une hypothèque à taux variable, le taux ne sera pas garanti, mais la formule pour le déterminer pourrait l’être. Par exemple, vous pourriez obtenir le taux préférentiel de l’institution financière, moins 1 %. Dans cet exemple, le taux préférentiel peut fluctuer, mais la formule s’applique.

Information importante

Convaincre le prêteur de baisser le taux d’intérêt

Consultez les sites Web des prêteurs ou des sites qui comparent différentes offres hypothécaires pour bien connaître les taux offerts pour les termes et conditions qui vous intéressent. Notez les meilleurs taux.

Lorsque vous vous présentez à l’institution financière, expliquez bien que vous commencez vos recherches et que vous allez magasiner ailleurs afin de bénéficier du meilleur taux disponible. Vous voulez vous simplifier la vie? Faites affaire avec un courtier hypothécaire.

Fin de l'information importante

3. Amortissez votre hypothèque sur une période plus courte

Plus vous remboursez votre hypothèque rapidement, moins vous payez d’intérêts. Vous économisez alors des sommes très importantes.

Par exemple, si vous remboursez une hypothèque de 200 000 $ en 20 ans au lieu de 25 ans à un taux annuel d’intérêt de 4 %, vous économiserez environ 25 250 $ d’intérêts!

Pour être plus précis, il faudrait tenir compte de la valeur de l’argent au fil du temps. Aussi, vous ne devez pas considérer seulement la somme totale des intérêts payés. Demandez-vous si c’est avantageux pour vous.

4. Si vous obtenez une baisse de taux d’intérêt, pensez à continuer de faire le même versement

Supposons que vous avez une hypothèque de 200 000 $, que vous payez 5 % d’intérêt et que vous renouvellerez prochainement votre prêt à un taux de 4 % avec une durée d’amortissement de 20 ans.

Ce prêt vous coûte 603 $ toutes les deux semaines. Si vous bénéficiez d'une baisse de taux de 1 %, vos paiements diminueront à 555 $. Et si vous choisissez de continuer à verser 603 $ malgré la baisse de taux, vous économiserez 11 169 $ d’intérêts et rembourserez votre hypothèque 2,3 années plus tôt.

5. Arrondissez votre paiement hypothécaire au chiffre supérieur

Supposons que vous payez 483 $ toutes les deux semaines pour rembourser votre hypothèque. Pourquoi 483 $? Versez plutôt 500 $ si vous en avez les moyens. Vous économiserez alors beaucoup en intérêts!

Économies réalisées en arrondissant votre paiement pour une hypothèque de 200 000$ au taux annuel de 4%
Versement aux deux semainesNombre d’années pour rembourserMontant d’intérêts payésÉconomies
483 $25 ans114 139 $0 $
500 $24 ans106 918 $7 221 $
525 $22 ans97 877 $16 262 $

6. Faites des versements forfaitaires si possible

Supposons que vous devez 200 000 $ à un taux d’intérêt annuel de 4 %. Vous prévoyez rembourser cette somme en 25 ans. Si vous payez un montant de 1 000 $ par anticipation, vous économiserez 1 657 $ d’intérêts sur la durée de votre prêt.

7. Ne payez pas l’assurance prêt hypothécaire en double

L’assurance prêt hypothécaire protège votre prêteur si vous ne pouvez plus rembourser votre prêt. Vous payez l’assurance en un seul versement, mais vous pouvez ajouter ce coût à votre prêt hypothécaire (sauf la taxe).

Lorsque vous changez de prêteur, si le montant et la période d’amortissement de votre prêt n’augmentent pas, vous pourriez éviter de payer une nouvelle prime d’assurance prêt hypothécaire. Demandez à votre ancien prêteur le numéro de certificat d’assurance et présentez-le à votre nouveau prêteur. Il saura ainsi que vous avez déjà payé une assurance prêt hypothécaire.

8. Limitez les pénalités

Les institutions financières vous permettent généralement de rembourser une partie de la somme empruntée sans pénalité. Avant d’entreprendre des démarches pour mettre fin à votre hypothèque et de payer la pénalité applicable, vérifiez la possibilité de rembourser la somme permise sans pénalité.