Votre situation financière est bousculée par la crise entourant la COVID-19? C'est le moment de faire le point sur vos finances et d'adopter des mesures concrètes pour atténuer les pertes.

Voici 7 moyens de limiter les pertes financières

1. Profitez des programmes gouvernementaux

Sachez d’abord que les gouvernements ont annoncé des mesures pour aider certains travailleurs aux prises avec des pertes financières dans la foulée de la crise de la COVID-19. Vous pourriez notamment avoir recours à des mesures proposées par le gouvernement du Canada Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. Vous pourriez de plus être admissible à des programmes gouvernementaux déjà en place, comme l’assurance-emploi, ou à des crédits fiscaux pour les personnes à faible revenu.

2. Faites un bilan et revoyez votre budget

C'est le point de départ de toute démarche visant à mieux gérer ses finances. Le bilan est un état de vos actifs et de vos passifs actuels. Il vous permettra de préciser vos sources d’épargne et de crédit actuelles. Quant au budget, il vous permettra de savoir combien vous gagnez présentement et où va votre argent.

3. Réduisez vos dépenses

Coupez dès maintenant toutes les dépenses qui ne paraissent pas essentielles et reportez celles qui peuvent l'être. Certains trucs provenant du Guide 99 trucs pour épargner sans trop se priver (pdf - 6 Mo)Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtreMise à jour effectuée le 24 mai 2017 pourraient vous être utiles.

4. Profitez des mesures d'assouplissement

Le Mouvement Desjardins, des banques, des assureurs, des entreprises, des municipalités ainsi que les gouvernements ont instauré des mesures d'assouplissement pour les personnes qui auraient des difficultés à effectuer leurs paiements selon les échéanciers prévus. Renseignez-vous auprès des fournisseurs que vous avez identifiés dans votre budget.

5. Assurance automobile : demandez un rabais

Informez dès maintenant votre assureur d’un changement à vos habitudes de conduite. Vous avez perdu votre emploi? Vous faites maintenant du télétravail, ou vous ne faites plus de kilométrage pour affaires comme avant? Vous pourriez avoir droit à un rabais sur votre prime d’assurance automobile. À l’inverse, si vous avez l’intention d’utiliser votre automobile pour toute activité commerciale, mieux vaut d’abord vous renseigner sur les couvertures disponibles auprès de votre assureur.

6. Utilisez le crédit à bon escient

Si vous devez avoir recours au crédit, choisissez le meilleur outil de crédit pour subvenir à vos besoins les plus essentiels. Prenez le temps de comparer les taux actuels et les conditions de remboursement de vos sources de crédit. Privilégiez celle offrant le taux d'intérêt le plus bas et limitez les dépenses. Malgré les mesures d'assouplissement, le crédit reste une dette qu'il vous faudra rembourser.

7. Évitez de tomber dans le panneau des fraudeurs

Les fraudeurs s'adaptent à la situation actuelle et peuvent vous tendre un piège à tout moment, en se servant de la COVID-19 comme prétexte. Soyez sur vos gardes : faites vos recherches avant de répondre à tout type de sollicitation. Méfiez-vous des offres trop belles pour être vraies! Demeurez vigilant et consultez la section de notre site Web portant sur les fraudes liées à la COVID-19 pour en apprendre davantage sur les différents stratagèmes utilisés par les fraudeurs.

Information importante

Songez-vous à retirer des sommes de votre REER?

Vous pourriez être tenté de retirer des placements de votre REER si vous êtes dans une situation difficile. Cette décision doit tenir compte de multiples facteurs, tels que :

  • La possibilité d'utiliser de façon plus avantageuse des sommes disponibles dans un CELI ou à l’extérieur d’un régime enregistré
  • L’impact de ce retrait sur les sommes que vous pourriez recevoir de programmes sociaux
  • Votre situation financière dans son ensemble, incluant les sources de crédit à votre disposition
  • Le type de placement : certains doivent être conservés pendant une période donnée pour offrir des garanties de protection du capital (ex. : fonds distinctsUn fonds distinct est un fonds émis par les assureurs. C'est un fonds similaire à un fonds commun de placement, mais comportant des garanties additionnelles. Par exemple, en cas de décès, vous pourriez être assuré de récupérer les sommes investies même si la valeur de vos placements a chuté. et billets à capital protégéLe billet à capital protégé est un placement habituellement garanti par une institution financière. Il ne comporte pas nécessairement un taux d'intérêt fixe. Son taux peut varier selon un facteur externe, comme par exemple un indice boursier.), d’autres ne sont pas rachetables avant l’échéance (certificats de placement garanti non rachetables), d’autres peuvent avoir subi une importante diminution de valeur (la plupart des actions), etc.
  • Vos objectifs de retraite et votre capacité à épargner de nouveau après la pandémie
  • Les possibles frais de sortie : certains placements entraînent des frais élevés si vous ne les conservez pas un certain temps, d’autres facturent des frais fixes pour liquider vos positions, etc.
  • Le fait que le montant retiré sera ajouté à vos revenus imposables de l’année en cours et qu’une retenue à la source sera effectuée
  • Le fait que vous ne pourrez pas remettre ces sommes dans votre REER plus tard. Vous perdez ainsi des droits de cotisation au REER

Vous pourriez consulter votre professionnel de la finance ainsi qu'un fiscaliste pour vous aider à évaluer le tout.

Fin de l'information importante

Frais de rachat et pandémie : évaluez les options qui s’offrent à vous

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et dans l’éventualité où des difficultés financières devaient survenir, certaines options peuvent être envisagées afin de récupérer des sommes investies dans des fonds communs de placement.

Il convient d’abord de vérifier si vos fonds communs de placement comportent ou non des frais de rachat.

Certains fonds exigent en effet le paiement de frais pouvant atteindre 6 % lorsque vous demandez le rachat de vos titres. Ces frais diminuent chaque année selon un calendrier préétabli. Vous pouvez retrouver ce calendrier à l’intérieur de l’aperçu du fonds.

Si vous détenez des fonds communs de placement comportant des frais de rachat, vous pouvez normalement en demander le rachat d’une partie – jusqu’à 10 % chaque année – sans avoir à payer de frais de rachat. Consultez le prospectus ou l’aperçu du fonds ou demandez à votre représentant quelle somme vous devriez racheter, compte tenu de cette limite de 10 %.

Si vous avez fait des achats périodiques du même fonds, il est possible que vous puissiez demander le rachat sans frais de la portion que vous détenez depuis un certain nombre d’années. Discutez-en avec votre représentant.

Exemption en raison de difficultés financières

Si vous n’avez pas le choix de demander le rachat d’un fonds qui comporte des frais de rachat, contactez votre représentant. Demandez-lui si le courtier pour lequel il travaille – ou le gestionnaire de fonds – a élaboré un programme d’exemption de frais de rachat pour les clients éprouvant des difficultés financières ou s’il serait prêt à accéder à une telle requête sur une base discrétionnaire.

Vous pouvez également vous adresser directement au gestionnaire du fonds d’investissement à cet effet. Vous pourrez retrouver l’information de contact du gestionnaire du fonds à l’intérieur de l’aperçu du fonds.

Le cas échéant, il est possible qu’on vous demande de prouver que vous faites bien face à des difficultés financières. Vous devrez donc rassembler tous les documents utiles à cet égard : relevé d’emploi, avis de non-paiement, factures médicales, etc.