Ces deux types d’assurance garantissent généralement les primes, le montant d’assurance et la valeur de rachat.

L’assurance vie entière

L'assurance vie entière est utilisée pour assurer une personne jusqu'à la fin de sa vie. Tant que vous êtes assuré par ce type d'assurance, vous avez la certitude que vos héritiers recevront un jour la somme pour laquelle vous êtes assuré.

Ce type d'assurance peut offrir beaucoup de flexibilité sur le paiement des primesLa prime d'assurance, ou simplement prime, est l'argent qu'une personne ou une entreprise doit payer sur une base régulière pour maintenir une assurance. Par exemple, si Marie doit payer 200 $ par année pour maintenir son assurance vie, la prime est de 200 $.
Il ne faut pas confondre la prime d'assurance avec le montant d'assurance, ou capital assuré qui est le montant à payer par la compagnie d'assurance. Dans le même exemple, si l'assurance vie de Marie prévoit que, à son décès, Pierre reçoive 100 000 $, le montant d'assurance est ce 100 000 $.
. Par exemple, certains contrats peuvent exiger des paiements pendant une période fixe plutôt que durant votre vie entière.

De façon générale, l'assurance vie entière sert à couvrir les mêmes besoins qu'une assurance vie temporaire, en plus de servir à laisser un héritage.

Valeur de rachat et prêts

Les assurances vie entière comportent généralement des valeurs de rachat. Une valeur de rachat est le montant que vous pouvez obtenir en mettant fin à votre contrat d'assurance.

Pour plus d'information, consultez la page sur les valeurs de rachat.

Information importante

En cas de doute...

Communiquez toujours avec votre assureur ou votre représentant si vous avez des questions sur les garanties ou le fonctionnement de votre assurance vie.

Fin de l'information importante

L’assurance vie entière avec participation

L’assurance vie entière avec participation permet à son détenteur de participer aux bénéfices obtenus par l’assureur.

Pour ce type d’assurance, les primes que vous payez sont regroupées avec celles d’autres propriétaires d’assurance vie entière avec participation dans un compte distinct appelé « compte de participation ». L’assureur investit les sommes ainsi accumulées. Ces sommes peuvent notamment servir à payer les montants d’assurance aux bénéficiaires lorsque des assurés décèdent et à payer les frais de l’assureur. Dépendamment des résultats obtenus, vous recevez des sommes plus ou moins importantes chaque année sous forme de participations. Ces participations ne sont pas garanties.

L’assureur vous permet généralement d’utiliser les participations de différentes façons :

  • Obtenir de l’argent comptant.
  • Laisser les sommes s’accumuler avec un certain rendement.
    Ces sommes s’ajouteront alors au montant d’assurance en cas de décès.
  • Réduire la prime ou les frais que vous payez.
  • Acheter une assurance vie libérée.
    Il s’agit d’une assurance qui vous couvrira pour toute votre vie et qui sera payée en une seule prime grâce à la somme reçue des participations. Cette nouvelle assurance peut à son tour vous offrir des participations et garantir une valeur de rachat. Votre montant d’assurance, les participations et la valeur de rachat croissent ainsi d’année en année.
  • Acheter de l’assurance vie temporaire un an.
    Vous achetez une assurance vie qui s’ajoutera à votre assurance actuelle. Cette nouvelle assurance vous couvre uniquement pour un an. Le montant d’assurance est toutefois plus élevé que si vous aviez choisi une assurance libérée.
Information importante

Le saviez-vous?

L’assurance vie entière avec participation coûte plus cher qu’une assurance vie temporaire ou qu’une assurance vie entière équivalente. Pourquoi? Parce qu’elle offre la possibilité d’obtenir des participationsUne assurance avec participation peut remettre à l'assuré une partie des primes qu'il a payées. L'assuré pourra alors recevoir de l'argent, réduire le coût de ses primes d'assurance, ou bénéficier d'une autre offre de son assureur.
Les participations ne sont pas garanties et la compagnie d'assurance peut, selon certains critères, en verser plus ou moins.
.

Fin de l'information importante

Plusieurs facteurs influencent le montant des participations que vous recevez, par exemple le rendement des placements, la mortalité des assurés et les frais.