L’assurance vie universelle

Une assurance vie universelle est un type d’assurance qui combine une portion épargne et une portion assurance. Elle vous offre une grande liberté, notamment pour déterminer le montant des primes et le moment où vous les paierez. Vous pouvez aussi choisir les placements que vous ferez avec les montants dans votre fonds de capitalisationUn fonds de capitalisation est un montant accumulé dans une assurance vie universelle.. Vous devez toutefois prendre de bonnes décisions pour éviter les mauvaises surprises, comme celle décrite brièvement ci-dessus.

Le cas de Serge

À l’âge de 54 ans, Serge a acheté une assurance vie universelle offrant un montant d’assurance vie de 100 000 $. Il paye une prime annuelle fixe de 600 $. Sept ans plus tard, il a accumulé plus de 1 600 $ dans son fonds de capitalisation. Tout va bien, n’est-ce pas? Non. À 68 ans, Serge aura perdu l’ensemble des sommes accumulées, il devra 503 $ à son assureur, et le coût annuel de son assurance sera alors de 1 384 $, puis continuera à croître pour les années suivantes. Comment est-ce possible? Risquez-vous de vivre la même situation?

Serge ignorait que dans le cas d’une assurance vie universelle, la prime ne correspond pas nécessairement au coût d’assurance. Le coût d’assurance est la somme facturée par l’assureur pour vous assurer. Dans le cas d’une assurance vie universelle, la prime correspond à la somme que Serge dépose dans son fonds de capitalisation. Serge peut choisir de verser plus ou de verser moins. S’il dépose plus que le minimum dû, les sommes additionnelles s’accumulent dans son assurance. Il peut choisir de verser moins d’argent une année, ou même rien du tout. À ce moment, l’assureur utilise une partie des sommes que Serge a accumulées dans son assurance pour payer le coût d’assurance.

La police d’assurance de Serge indiquait le coût d’assurance qu’il allait devoir payer au fil des années. Toutefois, l’information ne figurait pas à la page principale du document, de sorte que Serge ne l’avait pas vue. En cas de besoin, n’hésitez pas à demander à votre représentant où est indiqué le coût d’assurance. S’il faut effectuer des calculs pour le connaître, demandez à votre représentant de les effectuer pour vous.

Dans le cas de Serge, on obtient un tableau comme celui-ci :

ÂgeCoût annuel d'assurancePrime annuelleFonds accumulés
54 ans320 $600 $288  
55 ans327 $600 $578 $
56 ans359 $600 $844 $
57 ans396 $600 $1 079 $
58 ans437 $600 $1 280 $
59 ans481 $600 $1 440 $
60 ans535 $600 $1 551 $
61 ans594 $600 $1 603 $

Oui, vous avez bien vu! Le coût d’assurance a pratiquement doublé en seulement sept ans, passant de 320 $ à 594 $!

Puisque ce coût demeure inférieur à la prime que Serge paie, celui-ci continue de voir des sommes s’accumuler dans son assurance et pense que tout va bien. Dans les faits, le coût d’assurance ne cessera pas d’augmenter.

Voici ce qui arrivera dans les années suivantes.

ÂgeCoût annuel d'assurancePrime annuelleFonds accumulés
62 ans659 $600 $1 591 $
63 ans733 $600 $1 501 $
64 ans813 $600 $1327 $
65 ans903 $600 $1 055 $
66 ans1 006 $600 $668 $
67 ans1 118 $600 $155 $
68 ans1 243 $600 $(503) $

Le coût d’assurance a encore pratiquement doublé, passant cette fois de 659 $ à 1 243 $.

L’assureur de Serge lui envoie alors un avis exigeant un paiement de 503 $ pour maintenir l’assurance en vigueur. L’assureur lui indique que le coût de son assurance sera de 1 384 $ l’année suivante. Serge ne comprend plus rien. Que se passe-t-il?

Le coût d’assurance va continuer d’augmenter chaque année. À la limite, pour être couvert l’année de ses 99 ans, Serge devra débourser 26 918 $.

Des solutions?

Rendu à cette étape, les solutions sont limitées. Bien qu’il n’en ait pas l’obligation, l’assureur de Serge pourrait lui proposer deux solutions :

  • Transformer son assurance à coût croissant en assurance à coût annuel fixe
    Dans ce cas, le coût sera toutefois établi selon l’âge actuel de Serge. Une assurance vie à coût fixe pourrait donc lui coûter plusieurs milliers de dollars annuellement.
  • Obtenir une assurance réduite comportant un coût annuel fixe au lieu de son assurance actuelle
    Par exemple, au lieu d’être assuré pour 100 000 $, Serge pourrait accepter d’être assuré uniquement pour 25 000 $, puis bénéficier d’un coût d’assurance conséquent. Ainsi, la somme à débourser pourrait peut-être respecter son budget.

Dans les deux cas, Serge doit oublier l’assurance qu’il croyait avoir, soit une assurance vie qui offre un montant d’assurance de 100 000 $ et coûtant uniquement 600 $ par année.

Information importante

Le rôle du conseiller en sécurité financière

Le conseiller donne beaucoup d’information lors de la vente d’une assurance vie. Celui de Serge lui a certainement expliqué le principe d’une assurance vie universelle. Il lui a probablement dit aussi que le coût de son assurance allait augmenter au fil du temps. Mais plusieurs années plus tard, Serge s’en souvient-il? Non. Prenez donc en note ou surlignez au marqueur les points importants à retenir de votre contrat lorsque votre conseiller vous l’explique. Peu de gens arrivent à se souvenir de tout ce que le conseiller a expliqué ou non.

Consultez l’information que votre assureur vous envoie périodiquement. Vous pourrez voir l’évolution du coût de la prime, du coût de l’assurance ainsi que des sommes disponibles dans le fonds de capitalisation.

Fin de l'information importante

Vous croyez avoir une assurance vie universelle à coût croissant?

Si la hausse du coût d’assurance ne vous convient pas, évaluez avec votre représentant la possibilité de transformer votre assurance en assurance dont les primes n’augmenteront plus. Plus tôt vous effectuerez cette transformation, plus bas sera le coût nivelé. Attendre n’est peut-être pas la bonne solution, car plus vous vieillirez, plus le coût de l’assurance lors de la transformation sera élevé.

Demandez à votre conseiller en sécurité financière si cette assurance vous convient toujours.

Avertissement

Attention aux exemples fournis par le conseiller (souvent appelés « illustrations de polices »)

Si la hausse du coût d’assurance ne vous convient pas, évaluez avec votre représentant la possibilité de transformer votre assurance en assurance dont les primes n’augmenteront plus. Plus tôt vous effectuerez cette transformation, plus bas sera le coût nivelé. Attendre n’est peut-être pas la bonne solution, car plus vous vieillirez, plus le coût de l’assurance lors de la transformation sera élevé.

Demandez à votre conseiller en sécurité financière si cette assurance vous convient toujours.

Fin de l'avertissment