Une valeur de rachat, c’est ce que vous pouvez recevoir lorsque vous mettez fin à votre assurance. Il est toutefois possible de profiter de cette valeur de rachat sans perdre son assurance. Comment s’y prendre?

Trois possibilités pour mettre fin à son contrat d'assurance :

L’avance sur police consiste à emprunter des sommes en mettant son assurance (sa valeur de rachatLa valeur de rachat est le montant que l'assuré peut recevoir de l'assureur lorsqu'il résilie volontairement un contrat d'assurance vie avant son échéance. Ce ne sont pas toutes les assurances qui offrent une valeur de rachat.) en garantie. Puisque c’est un prêt, vous devrez ultimement rembourser les sommes empruntées et payer des intérêts sur celles-ci. Si vous décédez alors que le remboursement n’est pas terminé, l’assureur soustraira les sommes que vous deviez et les intérêts accumulés du montant d’assurance à verser.

Vous pourriez aussi emprunter auprès d’une autre institution financière en mettant votre assurance en garantie.

Exemple

Vous disposez d’une assurance vie d’un montant de 100 000 $ dont la valeur de rachat actuelle est de 15 000 $. Vous empruntez 7 000 $ sur la valeur de rachat. Des intérêts s’accumulent sur la somme empruntée. Supposons que vous décédez quelques années plus tard et que des intérêts de 2 000 $ se sont accumulés sur votre emprunt. L’assureur versera 91 000 $, soit 100 000 $ moins 7 000 $ pour le prêt et moins 2 000 $ d’intérêts accumulés sur ce prêt.

En cédant la valeur de rachatLa valeur de rachat est le montant que l'assuré peut recevoir de l'assureur lorsqu'il résilie volontairement un contrat d'assurance vie avant son échéance. Ce ne sont pas toutes les assurances qui offrent une valeur de rachat. à votre assureur, vous obtiendrez une assurance vie d’un montant d’assurance plus faible que celui spécifié au contrat initial. En revanche, vous ne paierez plus jamais de primesLa prime d'assurance, ou simplement prime, est l'argent qu'une personne ou une entreprise doit payer sur une base régulière pour maintenir une assurance. Par exemple, si Marie doit payer 200 $ par année pour maintenir son assurance vie, la prime est de 200 $.
Il ne faut pas confondre la prime d'assurance avec le montant d'assurance, ou capital assuré qui est le montant à payer par la compagnie d'assurance. Dans le même exemple, si l'assurance vie de Marie prévoit que, à son décès, Pierre reçoive 100 000 $, le montant d'assurance est ce 100 000 $.
et vous serez couvert pour la vie. C’est ce qu’on appelle une assurance libérée réduite.

Exemple

Vous payez une prime annuelle de 500 $ pour une assurance vie de 100 000 $. Votre assureur pourrait vous offrir d’utiliser la valeur de rachat du contrat pour vous offrir une assurance vie de 25 000 $ pour laquelle vous ne paierez plus jamais de primes. Vous demeurerez ainsi couvert pour le restant de vos jours sans avoir à payer d’autres primes.

Vous cédez la valeur de rachatLa valeur de rachat est le montant que l'assuré peut recevoir de l'assureur lorsqu'il résilie volontairement un contrat d'assurance vie avant son échéance. Ce ne sont pas toutes les assurances qui offrent une valeur de rachat. à votre assureur, mais en échange, vous ne payez plus de primesLa prime d'assurance, ou simplement prime, est l'argent qu'une personne ou une entreprise doit payer sur une base régulière pour maintenir une assurance. Par exemple, si Marie doit payer 200 $ par année pour maintenir son assurance vie, la prime est de 200 $.
Il ne faut pas confondre la prime d'assurance avec le montant d'assurance, ou capital assuré qui est le montant à payer par la compagnie d'assurance. Dans le même exemple, si l'assurance vie de Marie prévoit que, à son décès, Pierre reçoive 100 000 $, le montant d'assurance est ce 100 000 $.
tout en demeurant assuré un certain nombre d’années.

Exemple

Reprenons l’exemple précédent où vous avez une assurance vie de 100 000 $ qui vous coûte 500 $ de prime par année. Votre assureur pourrait vous offrir de lui céder la valeur de rachat en échange d’une assurance temporaire de 10 ans pour laquelle vous ne paierez plus de primes. Vous continuerez ainsi d’être assuré pour 100 000 $. Toutefois, si vous ne décédez pas pendant ces dix ans, le contrat prendra fin et vous ne serez plus assuré.

Le fonds de capitalisation d’une assurance vie universelle

Certains contrats n’offrent pas de valeur de rachat comme telle, mais ne vous laisseront pas nécessairement les mains vides si vous y mettez fin. C’est le cas de l’assurance vie universelle. Les contrats prévoient que, si vous mettez fin au contrat, vous conserverez les sommes accumulées dans le fonds de capitalisationUn fonds de capitalisation est un montant accumulé dans une assurance vie universelle., moins les frais applicables. Ces sommes sont parfois appelées « valeurs de rachat ». Aux fins du présent texte, nous considérons ces sommes comme le « fonds de capitalisation » et non comme la « valeur de rachat ».

Le fonds de capitalisation regroupe l’ensemble des sommes accumulées dans votre assurance vie universelle. Vous choisissez les placements dans lesquels ces sommes seront investies. Vous pouvez retirer des sommes de votre fonds de capitalisation sans mettre fin à votre assurance. Des frais s’appliquent toutefois. Périodiquement, le coût d’assurance et les frais sont prélevés de ce fonds. Vous devez maintenir des sommes suffisantes dans ce fonds pour payer le coût d’assurance et les frais applicables, notamment. Notez que certains contrats d’assurance vie universelle peuvent également vous offrir une valeur de rachat.

Quelques questions et réponses en vrac

La valeur de rachat est-elle garantie?

La valeur de rachat que vous accumulez au fil des années peut être fixée d’avance. Elle peut être garantie ou non. Vérifiez bien votre contrat. Parfois, une partie seulement de la valeur de rachat est garantie.

La valeur de rachat varie notamment selon le nombre d’années durant lequel vous détenez l’assurance et selon la prime que vous payez. Souvent, il n’y a pas de valeur de rachat pour les premières années. Dans tous les cas, la méthode et le tableau servant à établir la valeur de rachat figurent obligatoirement à la police d’assurance.

En cas de décès, est-ce que la valeur de rachat est versée en plus du montant d’assurance?

Non. La valeur de rachat n’est pas payable en cas de décès. Vous obtenez alors le montant d’assurance. Dans le cas d’une assurance vie universelle, selon le contrat, vous pourriez également obtenir la valeur du fonds de capitalisation ou une partie des sommes que celui-ci contient.

Si vous oubliez de payer la prime d’assurance, que se passera-t-il?

Si vous ne payez pas votre prime d’assurance, mais que votre contrat offre une valeur de rachat :

  • L’assureur utilise généralement la valeur de rachat pour payer la prime (avance automatique de la prime). C’est un prêt, car la valeur de rachat ne vous appartient pas tant que vous ne mettez pas fin à l’assurance. Vous paierez des intérêts sur votre prêt et, ultimement, la valeur de rachat pourrait ne pas être suffisante pour que vous puissiez payer les primes.
  • Selon ce que prévoit votre contrat, votre assureur pourrait plutôt transformer votre assurance vie entière en assurance libérée réduite. En d’autres mots, vous serez assuré pour un montant plus faible qu’actuellement, mais vous n’aurez plus jamais à payer de primes.