Principaux types d’assurance vie

Il existe plusieurs types d'assurance vie, dont l'assurance vie temporaire, l'assurance vie entière et l'assurance vie universelle. Voici un guide qui explique les principales différences entre ces types d'assurance vie. Cette information vous aidera à connaître le type d'assurance qui répond le mieux à vos besoins.

L'assurance vie temporaire

L'assurance vie temporaire offre une protection qui est limitée dans le temps. Cela veut dire que vous n'êtes protégé que pour une période prédéterminée. Par exemple, si vous achetez seulement une assurance temporaire 20 ans, vous serez couvert par l'assurance pendant 20 ans. À la fin de ces 20 années, votre contrat se terminera et vous n'aurez plus d'assurance vie.

Il est possible d'acheter ce type d'assurance pour différentes périodes, par exemple pour 10, 20 ou 30 ans. Néanmoins, ces contrats sont généralement renouvelables : vous pourrez donc acheter un nouveau contrat de 10 ans à la fin d'un contrat de 10 ans. Généralement, vous n'aurez pas besoin de prouver que vous êtes toujours en bonne santé pour renouveler le contrat.

Par contre, le prix augmente avec votre âge. Lorsque vous renouvelez un contrat d'assurance temporaire, il vous coûtera plus cher que celui qui vient de se terminer. Toutefois, si vous souscrivez un nouveau contrat d'assurance en fournissant une preuve de bonne santé, le coût sera normalement moins élevé que si vous ne fournissez pas cette preuve.

Dans les premières années du contrat d'assurance vie temporaire, cette assurance coûte beaucoup moins cher que l'assurance vie entière. Toutefois, si l'assuré vit longtemps, le coût de l'assurance augmente beaucoup.

Information importante

Peu dispendieuse, mais sans volet épargne

Une des raisons pour lesquelles l’assurance temporaire coûte moins cher est que vous êtes seulement couvert pour un nombre limité d’années. Or, le risque de mourir jeune est beaucoup plus faible que celui de mourir à un âge plus avancé.

Une autre raison est qu'il n'y a aucun volet « épargne » dans ce type de protection. Vous ne payez que le coût de l'assurance.

Fin de l'information importante

De façon générale, si le décès survient pendant qu'elle est en vigueur, l'assurance vie temporaire peut servir à maintenir le train de vie des proches en cas de décès de l’assuré. La somme reçue pourrait donc offrir les liquidités requises pour payer :

  • Les frais funéraires.
  • L’impôt au décès. À ce moment, la majorité des avoirs du défunt sont présumés vendus. De l’impôt peut alors être payable. (Notez que le montant d’assurance vie versé par l’assureur est toujours libre d’impôt.)
  • Les dettes de l’assuré, par exemple les cartes de crédit, l’hypothèque, les prêts personnels, etc.
  • Les nouveaux frais causés par le décès. Par exemple, si un conjoint gardait régulièrement les enfants pendant que l’autre conjoint travaillait, il faudra peut-être penser aux frais de garde.

Notez que ce ne sont que des exemples. Peut-être que les liquidités de l’assuré sont suffisantes pour payer ses frais funéraires ou autres coûts. Son assurance vie n’aurait donc pas à couvrir ces coûts.  Prenons l’exemple de sommes dans un REER qui seraient imposées au décès. L’héritier pourrait simplement utiliser les sommes du REER pour payer les impôts correspondants.

Information importante

L'assurance temporaire 100 ans

Certains assureurs offrent une assurance temporaire 100 ans. Ce type d'assurance vous couvre généralement la vie durant, même si vous dépassez 100 ans.

Certains assureurs cesseront de vous facturer des primes quand vous aurez 100 ans.

Par contre, ce type de produit n'offre pas de valeur de rachat comme l'assurance vie entière. Voir la section suivante pour avoir de l'information sur les valeurs de rachat.

Fin de l'information importante

L'assurance vie entière

L'assurance vie entière est utilisée pour assurer une personne jusqu'à la fin de sa vie. Tant que vous êtes assuré par ce type d'assurance, vous avez la certitude que vos héritiers recevront un jour la somme pour laquelle vous êtes assuré.

Ce type d'assurance peut offrir beaucoup de flexibilité sur le paiement des primes. Par exemple, certains contrats peuvent exiger des paiements pendant une période fixe plutôt que durant votre vie entière.

Information importante

En cas de doute...

Communiquez toujours avec votre assureur ou votre représentant si vous avez des questions sur les garanties ou le fonctionnement de votre assurance vie.

Fin de l'information importante

De façon générale, l'assurance vie entière sert à couvrir les mêmes besoins qu'une assurance vie temporaire, en plus de servir à laisser un héritage.

Avertissement

Valeur de rachat et prêts

Les assurances vie entière comportent généralement des valeurs de rachat. Une valeur de rachat est le montant que vous pouvez obtenir en mettant fin à votre contrat d'assurance.

Avant de mettre fin à une assurance pour obtenir la valeur de rachat, informez-vous auprès de votre représentant (conseiller en sécurité financière) des conséquences financières et fiscales. Les modalités varient d’une police à l’autre.

Si vous voulez mettre fin à votre assurance parce que vous avez besoin d'argent, sachez qu'il vous est peut-être possible d'en emprunter sur votre valeur de rachat. De cette façon, votre assurance reste en vigueur. Mais attention : il s'agit d'un prêt. Vous serez obligé de rembourser la somme qui vous est prêtée, en plus des intérêts sur le prêt.

Fin de l'avertissment

L'assurance vie universelle

Malgré son nom, l’assurance vie universelle n’est pas pour tout le monde. Elle combine une portion assurance vie et une portion épargne-placement.

Ainsi, vous pouvez payer des primes plus importantes que le coût d’assurance. Par exemple, le coût d’assurance est de 400 $ par année, mais l’assureur vous permet de débourser jusqu’à 1 200 $. Le surplus que vous payez s’accumule dans votre fonds de capitalisation à l’abri de l’impôt tant que vous ne retirez pas les sommes. Toutefois, l’assureur doit payer 15 % d’impôt sur les revenus de placement générés dans la police (des nuances s’appliquent et des limites sur les sommes « investies » dans la police sont imposées). Bien que l’assuré ne paie pas directement ces impôts, ces sommes peuvent être intégrées aux frais que facture l’assureur. Aussi, lorsque vous retirez les sommes de la police, de l’impôt peut être payable. Si c’est le cas, l’impôt de 15 % sur les revenus de placement payé par l’assureur peut lui être remboursé.

De plus, une taxe de 3,48 % est prélevée sur la somme que vous versez au contrat, y compris sur la portion épargne. L’assureur peut en assumer une partie ou la totalité. Questionnez votre représentant au besoin. Vous pouvez choisir d’investir les sommes parmi plusieurs types de placements, par exemple dans des fonds distincts. Le montant accumulé peut servir à payer les coûts d’assurance. Vous pouvez également retirer des sommes si vous le désirez. De l’impôt peut alors être payable. De plus, vous n’êtes pas tenu de payer une prime d’assurance chaque année. Vous devez toutefois vous assurer qu’il y ait suffisamment d’argent dans le fonds de capitalisation pour payer le coût d’assurance.

L’assurance vie universelle se vend sous deux formes : avec des primes qui augmentent avec l’âge ou des primes fixes.

Avertissement

Payer sa prime d'assurance avec son compte d'assurance vie universelle

Cette solution est seulement disponible quand vous avez assez d'argent dans votre compte de capitalisation pour payer la totalité de la prime due.

Fin de l'avertissment

Exemple de contrat d'assurance vie universelle

Anne achète une police d'assurance vie universelle qui lui offre un montant d'assurance de 200 000 $. L'assurance coûte 700 $ par année. Par contre, Anne peut payer jusqu'à 1 500 $ par année. Anne choisit de faire un paiement annuel de 1 300 $ et de laisser la différence entre le 1 300 $ qu'elle paie et le 700 $ qui va à son assureur s'accumuler dans son compte. Voici ce qui se passera :

Début de la première année :

Montant payé par Anne :

1 300 $

Coût pour l'assurance, incluant les frais :

- 700 $

Montant accumulé dans le fonds de capitalisationUn fonds de capitalisation est un montant accumulé dans une assurance vie universelle. :

600 $

Anne choisit d'investir le 600 $ dans un des fonds distincts de son assureur. Elle pense que ses investissements lui rapporteront un rendement net de 4 % par année.

Début de la deuxième année :

Valeur du compte l'an passé :

600 $

Rendement crédité sur le compte : (4 % x 600 $)

24 $

Montant payé par Anne :

1 300 $

Coût pour l'assurance, incluant les frais :

- 700 $

Montant accumulé dans le fonds de capitalisation à la fin de la deuxième année

1 224 $

Anne décide de laisser l'intérêt s'accumuler dans son compte de la même façon pendant 25 ans.

Début de la 25e année

 

Montant accumulé dans le fonds de capitalisation :

24 988 $

Avec le montant de 24 988 $ dans son compte, Anne peut choisir de ne plus payer ses primes d'assurance. Elle pourrait aussi le retirer et le dépenser comme bon lui semble.

L'assurance vie universelle se vend souvent avec des projections qui montrent ce que vous accumulerez selon différents scénarios. Cela n'est pas une garantie du rendement que vous obtiendrez : demandez une projection avec des taux de rendement réalistes. Vous pouvez même demander un graphique montrant un scénario défavorable, par exemple en supposant que votre investissement perde de l'argent au cours d'une année.