Que vous soyez victime d’un dégât d’eau, d’un vol, d’un feu ou d’un autre dommage, les informations qui suivent vous permettront de faciliter le règlement de votre réclamation et d’éviter les problèmes.

En cas de sinistre, contactez immédiatement votre assureur

Si vous êtes victime d'un sinistre, vous devez prévenir votre assureur ou votre courtier le plus rapidement possible. Il vous posera des questions et vous informera sur la suite des événements. Il vous indiquera notamment s’il peut vous offrir certains services immédiatement et si un expert en sinistre vous rendra visite.

Protégez vos biens

Sachez qu’il est de votre responsabilité de limiter les dommages. Votre assureur pourrait vous indiquer quels sont les actes à poser afin de protéger votre propriété et vos biens.

Si des travaux d’urgence doivent être faits, ils ne seront remboursés que si l’assureur accepte de payer la réclamation au terme de son enquête. Soyez donc prudent avant d’engager des sommes : surveillez le coût et la nature des travaux effectués par des entrepreneurs et conservez vos factures. Ne faites aucune réparation permanente sans avoir obtenu l’autorisation de l’assureur. Ne jetez pas non plus les biens endommagés, car vous devez permettre à l’assureur de les examiner.

Information importante

Besoin d’aide?

Vous avez des questions ou vous avez besoin d'assistance dans vos démarches auprès de votre assureur?

Communiquez avec notre Centre d'information

Fin de l'information importante

Collaborez avec l’assureur

Pour recevoir une indemnisation, vous devrez faire la liste des biens volés ou endommagés par le sinistre et fournir toutes les pièces justificatives nécessaires pour prouver votre perte (reçus, factures, manuels d’utilisation, etc.). Vous devrez aussi répondre aux questions de votre assureur sur les circonstances entourant le sinistre. Si vous avez été victime d’un acte criminel, par exemple un vol ou du vandalisme, l’assureur exigera sans doute un rapport de police.

Attention! Les assurés qui « gonflent » leur réclamation ou qui donnent de l’information fausse ou incomplète sur les circonstances entourant un sinistre peuvent vivre des conséquences importantes : réclamation refusée, assurance annulée, difficulté à se trouver un assureur et même accusations de fraude.

Engager un expert en sinistre?

L’assureur affectera un expert en sinistre à votre dossier. Ce dernier travaille pour l’assureur. Vous pourriez choisir d’engager à vos frais un expert en sinistre indépendant pour traiter avec celui de l’assureur. Avant de signer une entente avec lui, vérifiez qu’il est bien inscrit auprès de l’Autorité des marchés financiers et assurez-vous de comprendre et d’accepter la rémunération demandée.

Et si vous devez quitter la maison?

Si votre résidence n’est plus habitable suite à un sinistre couvert par votre contrat d’assurance, vérifiez auprès de votre assureur les protections prévues à votre contrat pour les frais de subsistance supplémentaires. Conservez tous les reçus et les factures des frais engagés à la suite du sinistre pour vous nourrir et vous loger pendant la durée des travaux de réparation.

Ces frais pourraient être couverts jusqu’à la limite du montant établi à votre contrat pour les dépenses excédentaires pour vous reloger, vous nourrir et vous déplacer en attendant que votre résidence soit de nouveau habitable. Par exemple, si votre épicerie vous coûte habituellement 170 $ par semaine et qu’en raison du sinistre vous devez manger à l’extérieur plus souvent, l’assureur pourrait payer vos dépenses alimentaires excédant 170 $.

Négociez le règlement

Une fois votre réclamation traitée, votre assureur vous fera une offre de règlement, généralement par l’entremise de son expert en sinistre. Prenez le temps de regarder cette offre et voyez si elle vous convient. La négociation est possible à cette étape. Par exemple, vous pourriez proposer de faire appel à un autre commerçant pour remplacer un bien, de procéder d’une autre façon à une réparation ou de réaliser une nouvelle évaluation de la valeur d’un bien. Faites-le toutefois avant de procéder aux réparations, au nettoyage ou au remplacement de vos biens ou d’accepter un chèque de votre assureur. Vous pouvez aussi négocier le délai donné par l’assureur pour répondre à une de ses demandes ou à une offre de règlement.

Information importante

Le saviez-vous?

Si le sinistre est couvert, l’assureur doit vous indemniser au plus tard 60 jours après avoir reçu votre avis de sinistre ou, s’il en fait la demande, vos pièces justificatives.

Fin de l'information importante

Vous n’êtes pas satisfait?

Si vous êtes insatisfait du traitement de votre réclamation par votre assureur, vous pouvez porter plainte auprès de lui. Pour ce faire, utilisez le formulaire de plainte (pdf - 92 Ko)Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre de l’Autorité. Une simple lettre adressée à votre assureur dans laquelle vous détaillez vos motifs d’insatisfaction serait aussi acceptable. Prenez soin de préciser ce que vous désirez obtenir comme règlement.

Si ces mesures ne suffisent pas et que vous n’obtenez pas le résultat souhaité, vous pouvez demander le transfert de votre dossier de plainte à l’Autorité.