L’Autorité et les Centre d’aide aux victimes d’actes criminels Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre de Montréal, de l’Outaouais, de la Montérégie, de la Côte-Nord, du Centre-du-Québec, de la Mauricie, des Laurentides, de Laval, de l’Estrie, du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, de l’Abitibi-Témiscamingue, du Bas-Saint-Laurent, de Lanaudière puis de Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine ont signé une entente qui vise à briser l’isolement des victimes de criminalité financière et à les soutenir afin qu’elles retrouvent plus rapidement l’équilibre dans leurs activités quotidiennes.

Cette entente instaure un protocole qui enrichit le soutien offert aux victimes de crimes financiers qui se présentent à l’Autorité en permettant au personnel de les référer directement à l’expertise des CAVAC.

Les intervenants des CAVAC sont formés pour offrir des services de première ligne d’intervention « psychosociojudiciaire » aux victimes de criminalité financière. Les services des CAVAC sont gratuits et confidentiels et offerts aux victimes qui souhaitent obtenir du soutien, peu importe si l’auteur du crime soit ou non identifié, arrêté, poursuivi ou reconnu coupable.

Par leur intervention rapide, les CAVAC répondent aux besoins particuliers de toute personne de tout âge victime ou témoin de tout acte criminel ainsi qu'à ses proches, que l'auteur du crime soit ou non identifié, arrêté, poursuivi ou reconnu coupable.

Si vous estimez avoir été victime d’un crime financier et que vous aimeriez obtenir du soutien pour retrouver l’équilibre dans vos activités quotidiennes ou qu’un de vos proches se trouve dans cette situation, n’hésitez pas à communiquer avec notre centre d’information pour savoir comment avoir accès aux services des CAVAC.