Me Philippe Lebel est directeur général des affaires juridiques à l'Autorité des marchés financiers. Ayant joint les rangs de l'Autorité dès sa création en février 2004, il a successivement occupé les postes de directeur adjoint des affaires juridiques et, depuis 2005, de directeur des affaires juridiques. À ce titre, il agit principalement comme conseiller juridique interne auprès des différentes surintendances et directions générales, incluant le bureau du Président-directeur général, et supervise à cette fin une équipe de juristes répartie entre les bureaux de Québec et de Montréal.

Depuis son admission au Barreau en 1996, après avoir complété ses études à l'Université Laval, Me Lebel a par la suite consacré sa carrière à la réglementation du secteur financier. De 1996 à 1999, Me Lebel a agi comme avocat pour le Conseil des assurances de personnes après y avoir été employé pendant ses études en 1994 et 1995. À compter de 1999, il a occupé différentes fonctions juridiques au sein du Bureau des services financiers. Entre autres, il a pris une part active à l'élaboration de la réglementation, il a agi comme procureur concernant les litiges et il a assuré à deux reprises l'intérim de la direction des affaires juridiques.

Son soutien actif au développement réglementaire du secteur financer a amené Me Lebel à collaborer à plusieurs réformes législatives et réglementaires. Dès 1997, dans le cadre de la révision de la Loi sur les intermédiaires de marché, il a pris une part active à la rédaction de la Loi sur la distribution des produits et services financiers (Projet de loi 188) et, en 1999, à la rédaction de la réglementation en découlant. En 2002 et 2003, il a également eu l'occasion d'oeuvrer à la mise en place de la Loi sur l'Autorité des marchés financiers (Projet de loi 107).

Depuis 2005, Me Lebel consacre beaucoup d'efforts à la mise en place d'un cadre législatif et réglementaire hautement harmonisé en valeurs mobilières ainsi que d'un système de passeport pancanadien dans ce domaine. Cet objectif a donné lieu à plusieurs projets de loi modifiant la Loi sur les valeurs mobilières (Projet de loi 29 pour le passeport et le Projet de loi 19 sur les recours civils sur le marché secondaire) ainsi que la réforme de toute la réglementation québécoise en valeurs mobilières afin de l'harmoniser avec celle des autres provinces canadiennes. Tout dernièrement, il a participé à la rédaction et à la mise en oeuvre du Projet de loi 64 modifiant la Loi sur l'Autorité des marchés afin de rehausser la protection des investisseurs ainsi que des nouvelles Lois sur le transfert des valeurs mobilières (Projet de loi 47) et sur les instruments dérivés (Projet de loi 77).