Le Fonds pour l'éducation et la saine gouvernance (FESG) annonce son soutien à 10 projets. Le comité d'évaluation et un comité d'experts de l'Autorité ont analysé les 32 demandes reçues avant l'échéance du 15 octobre dernier. Le président-directeur général a donné son accord aux recommandations du comité pour l'octroi d'un appui financier de 748 717 $ aux projets suivants :

Projets de recherche

Le projet du chercheur Thomas Walker du David O'Brien Centre for Sustainable Enterprise de l'Université Concordia vise à élaborer des recommandations détaillées pour la conception optimale de la réglementation bancaire et la supervision à la lumière des catastrophes naturelles, notamment la menace croissante des catastrophes liées aux changements climatiques.

Le projet de recherche proposé par le chercheur Frédéric Godin de l'École de l'actuariat de l'Université Laval développera une méthode de couverture dynamique s'appliquant aux fonds distincts qui prend en compte le risque de base. Il produira une revue de littérature détaillant l'état des connaissances scientifiques par rapport au risque de base dans la couverture dynamique de fonds distincts, des modèles de processus stochastiques bi variés, un  algorithme de couverture globale et des résultats de simulation.  

Le projet de la professeure Julie Biron de laFaculté de droit de l'Université de Montréal vérifiera quelles sont les pratiques existant au sein des sociétés pour limiter les risques de contravention aux différentes règles applicables ainsi que les difficultés rencontrées lors de leur mise en œuvre. Une grille d'analyse établira quels sont les mécanismes de conformité ainsi que les éléments participant à leur bon fonctionnement.

Le chercheur Denis Schweizer de l'École de gestion John-Molson de l'Université Concordia étudiera les effets des délits d'initiés sur la confiance des investisseurs et la liquidité des  marchés boursiers. L'étude explorera la prévalence et l'ampleur des délits d'initiés et offrira des outils méthodologiques pour les détecter.

L'étude expérimentale du CIRANO mené par le chercheur Jim Engle-Warnick de l'Université McGill évaluera l'impact du « nudge » et de l'éducation sur la qualité des décisions individuelles d'épargne et d'investissement. Elle vise l'amélioration de la santé financière par l'entremise de l'éducation financière. 

Projets en éducation financère

Le projet Bien plus que de l'argent de Jeunes Entreprises du Québec vise à former 60 intervenants dans 30 entreprises d'insertion du grand Montréal. Ce programme conçu pour des élèves de secondaire IV sera adapté pour de jeunes adultes en démarche socioprofessionnelle afin qu'ils puissent comprendre l'importance de se fixer des objectifs, de faire des prévisions efficaces et de prendre des décisions avisées en vue de mieux gérer leurs revenus.

L'Association coopérative d'économie familiale Rive-Sud de Montréal (ACEF RSM) offrira en 2016-17, 264 séances du programme L'argent, comment ça marche? à 3 450 élèves dans 158 classes du primaire de la Commission scolaire Marie-Victorin. Les ateliers initieront les élèves au rôle important que joue l'argent dans leur vie afin de mieux les équiper à faire des choix éclairés.  

Le projet Bien choisir son crédit de l'Union des consommateurs permettra le développement d'un outil de comparaison pour les consommateurs portant sur les types de crédit. Cette nouvelle référence leur permettra d'accroître leurs connaissances et de faire un choix réfléchi quant aux produits de crédit qui se retrouvent sur le marché. L'outil permettra également aux conseillers budgétaires de diffuser plus facilement l'information dans le cadre de consultations individuelles et d'ateliers.

Le projet Opération Sécur-aînés du Médac a pour objectif d'offrir aux membres des associations  d'aînés et de retraités, une conférence de 90 minutes portant sur la gestion, la croissance et la protection de leur patrimoine financier familial afin de répondre adéquatement à leurs principales interrogations.

Le projet Me and Money de la Bibliothèque et Centre informatique Atwater poursuivra la programmation des ateliers pour les aînés et les retraités. Il lancera également un nouveau volet pilote en éducation financière visant les nouveaux parents en congé parental.