|  English Recherche avancée | Taille du texte: + - R 

À propos de l'Autorité Registre Salle de presse Carrières à l'Autorité Nous joindre
Flux RSS Suivez l'autorité sur Twitter Suivez l'autorité sur Facebook Suivez l'Autorité sur LinkedIn
Suivez-nous
  •  |  Imprimer

Sociétés à petite capitalisation

Vous songez à investir dans de petites et moyennes entreprises?

Avant d’investir, assurez-vous de prendre une décision éclairée. Prenez le temps de comprendre les caractéristiques, le risque et le rendement potentiel de la société dans laquelle vous songez à investir.

En général, on définit une PME en fonction du chiffre d'affaires annuel et du nombre d'employés. Les sociétés qui comptent jusqu'à 500 employés et dont le chiffre d'affaires annuel est inférieur à 50 millions de dollars sont habituellement qualifiées de PME.

Les titres d’une PME peuvent être inscrits à la cote d’une bourse. Si c’est le cas, ces PME seront  généralement considérées comme des sociétés à petite capitalisation (en anglais small caps) en raison de leur plus petite capitalisation boursière (le nombre d’actions en circulation multiplié par le prix de l’action).

La plupart des titres inscrits à la Bourse de croissance TSX sont des titres de sociétés à petite capitalisation boursière. On réfère souvent à ces sociétés comme des sociétés « émergentes ». Un investissement dans ce type de société est aussi appelé un investissement en « capital de risque ».

En achetant des titres inscrits à la Bourse de croissance TSX ou des titres non inscrits, vous pourriez réaliser des rendements très intéressants, mais les probabilités sont plus élevées que vous perdiez beaucoup d’argent, voire la totalité de votre mise de fonds.

Quels peuvent être les avantages à investir dans de petites et moyennes entreprises?

Les sociétés les plus grandes et les plus prospères étaient à l’origine des PME. Le potentiel de croissance d’une société émergente peut être plus grand que celui d’une grande société mature et bien établie.

Les sociétés émergentes sont susceptibles de s’adapter plus rapidement aux nouvelles technologies et d’exploiter de nouveaux créneaux prometteurs qui n’intéressent pas encore les grandes sociétés.

Si votre choix est éclairé, la valeur de vos titres peut augmenter de façon significative, mais le risque demeure présent.

Notez aussi que certaines actions de sociétés à petite capitalisation procurent des avantages fiscaux. Par exemple, les actions admissibles au Régime d’épargne action II du Québec permettent des déductions d’impôt.

Quels peuvent être les inconvénients à investir dans de petites et moyennes entreprises?

Les titres des PME sont considérés comme des investissements à haut risque et très volatils, la valeur des titres pouvant fluctuer beaucoup. Même si ces titres sont inscrits à la cote d’une bourse, il est possible qu’ils soient peu liquides, le marché pour leur revente pouvant être très restreint.

Plusieurs PME ne réussissent pas à commercialiser leurs produits ou services et doivent, par conséquent, réorienter ou cesser leurs activités. Si elles deviennent insolvables, elles peuvent être contraintes de conclure un arrangement avec leurs créanciers ou même de faire faillite.

Il y a beaucoup d’information et d’analyses qui sont diffusées sur les grandes sociétés. Ce n’est pas toujours le cas avec les sociétés à petite capitalisation boursière puisqu’elles ont généralement moins d’historique. Leurs titres ont tendance à être négociés moins fréquemment et font également l’objet de moins de suivis  par les analystes financiers. Les sociétés inscrites à la Bourse de croissance TSX doivent fournir des états financiers et en général un prospectus lorsqu’elles émettent des actions auprès d’investisseurs au détail. Toutefois,  vous devrez mettre davantage de temps et d’efforts pour obtenir des informations additionnelles.

Les dirigeants et administrateurs de PME peuvent avoir une expérience plus limitée que leurs homologues oeuvrant dans de grandes sociétés.  Les mécanismes de gouvernance des sociétés émergentes (comment elles sont gérées et contrôlées) sont généralement moins élaborés.

Quel est votre profil d’investisseur?

Quelle est votre tolérance au risque? Si vous n’êtes pas tolérant au risque, les titres d’une PME ne vous conviennent sans doute pas.

Avez-vous les moyens d’être patient? La mise en marché d’une idée, aussi bonne soit-elle, peut être longue et la route vers la profitabilité, sinueuse. Si vous croyez devoir revendre vos titres à court terme, ce type d’investissement ne vous convient pas.

Combien de temps pouvez-vous consacrer à vos investissements? Si vous voulez investir de façon éclairée dans des PME, il vous faudra du temps et de l’énergie.

Si vous êtes prêt à prendre des risques et à investir une partie de votre portefeuille dans une PME, investissez dans une société qui œuvre dans un secteur que vous connaissez bien. Vous serez davantage en mesure d’évaluer ses chances de succès.

Avant d’investir, renseignez-vous :

Voici quelques questions importantes à vous poser avant d’investir :

  • Est-ce que la société a fait ses preuves?
  • Avez-vous trouvé des informations fiables à son sujet?
  • Est-ce que la société a des revenus?
  • Est-elle profitable?
  • Depuis combien de temps est-elle en activité?
  • Quel est le profil de ceux qui gèrent la société?
  • Qui sont les personnes qui siègent au conseil d’administration?
  • Quelle est leur expérience?

Vous pouvez consulter le registre des entreprises à l’adresse suivante www.registreentreprises.gouv.qc.ca pour connaître qui sont les administrateurs, dirigeants et actionnaires principaux d’une société qui exerce une activité au Québec. Vous pouvez aussi communiquer avec l’entreprise qui vous fournira, sur demande, le nom et l’adresse des membres du conseil d’administration.

Est-ce que la société offre des produits et des services qui seront en demande pour les prochaines années? Est-ce qu’elle œuvre dans un secteur très compétitif?

Les titres que vous achetez sont-ils négociés en bourse? Si ce n’est pas le cas, vous pourriez devoir conserver ces titres pour une période indéterminée. Il se peut aussi que la structure juridique de la société soit plus complexe. Qui sont les actionnaires de la société? Existe-t-il une convention entre actionnaires? Quelles sont les caractéristiques des actions émises?

Comment la société va-t-elle financer ses activités? Est-ce qu’elle va émettre d’autres titres? Si c’est le cas, cela pourrait diluer la valeur de votre investissement.

Avez-vous consulté les états financiers de la société? Est-elle est assez solide financièrement pour mener ses projets d’expansion à terme? Est-ce qu’elle a des liquidités? Est-elle très endettée?

Si vous achetez vos titres sans prospectus, est-ce que le placement est dispensé de l’obligation d’établir un prospectus?

En cas d’arrangement avec les créanciers ou en cas de faillite, les réclamations des actionnaires sont subordonnées au remboursement intégral des créanciers de la société. Vu l’état d’insolvabilité de la société, il est fréquent que ses actifs soient insuffisants pour rembourser l’ensemble des créanciers. Les probabilités sont alors fortes que les actionnaires perdent la totalité de leur mise.

 

Haut de page