|  English Recherche avancée | Taille du texte: + - R 

À propos de l'Autorité Registre Salle de presse Carrières à l'Autorité Nous joindre
Flux RSS Suivez l'autorité sur Twitter Suivez l'autorité sur Facebook Suivez l'Autorité sur LinkedIn
Suivez-nous
  •  |  Imprimer

Les investissements en énergies
traditionnelles ou alternatives

La croissance de la demande énergétique mondiale et la nécessité de développer des énergies alternatives (« vertes », « renouvelables », « propres ») incitent des investisseurs à rechercher des titres prometteurs dans le secteur énergétique.

Les investissements dans les énergies traditionnelles et alternatives font d’ailleurs l’objet de campagnes de promotion qui vantent le potentiel de croissance de sociétés qui œuvrent dans ces secteurs. On y parle d’éoliennes, de capteurs d’énergie solaire, d’éthanol, de biodiesel, de gisements de pétrole, de géothermie, de gaz naturel, etc.

Soyez vigilant. Des promoteurs sans scrupules profitent de l’engouement pour les énergies renouvelables pour frauder les investisseurs.

En utilisant des termes comme « opportunités d’investissement en énergies vertes », on cherche à attirer l’attention d’investisseurs intéressés aux investissements éthiques et responsables. Les termes énergies « vertes » et «alternatives » tendent à indiquer que la société est associée à la production écologique d’énergie dans le respect de l’environnement. Toutefois, dans certains cas, la société est une coquille vide qui ne produit rien du tout.

Avant d’investir dans le secteur énergétique, renseignez-vous :

Exigez une copie du prospectus. Certains émetteurs peuvent se prévaloir d’une dispense de prospectus pour vendre des titres, mais seulement sous certaines conditions. La plupart des titres émis sans prospectus ne conviennent qu’à certains types d’investisseurs, par exemple des investisseurs qualifiés qui ont des revenus ou des actifs supérieurs à la moyenne.

Les investissements dans le secteur de l’énergie, comme dans le secteur des mines peuvent être risqués. Avez-vous les moyens de perdre une partie ou la totalité de votre mise? Par exemple, les recherches et les démarches à entreprendre entre la découverte et l’exploitation d’un gisement de pétrole sont longues et coûteuses.

Assurez-vous de bien comprendre la nature de l’investissement et les risques qui s’y rattachent. Est-ce qu’on vous propose des actions, des obligations, des parts d’un fonds négocié en bourse (FNB), des parts d’une société en commandite, des options? N’investissez pas si vous ne comprenez pas l’investissement qu’on vous propose.
Posez des questions. Quels sont les risques? Des investissements à haut rendement et sans risque, ça n’existe pas.

Connaissez-vous les soi-disant nouvelles technologies vantées par la société dans laquelle on vous incite à investir?

Qui vous propose cet investissement?

Soyez très vigilant si vous êtes approché par des inconnus, surtout s’ils sont insistants, appellent souvent et vous vantent des placements « sûrs et à hauts rendements »
Renseignez-vous sur la société et sur les gens qui vous proposent les investissements.

Demandez l’avis d’un courtier en placement digne de confiance que vous connaissez déjà ou qui peut vous être référé

Assurez-vous de vérifier que la personne ou la compagnie qui vous offre un investissement est bel et bien inscrite au Registre des entreprises et individus autorisés à exercer.

Ne vous fiez pas uniquement à l’apparence convaincante d’un site web. Les fraudeurs peuvent facilement concevoir des sites sophistiqués, remplis de graphiques illustrant des profits mirobolants, de photos et de vidéos d’installations modernes. Voici d’ailleurs l’exemple d’un faux site très convaincant, les Investissements BlueHedge.

Si ça semble trop beau pour être vrai, n’investissez pas.