|  English Recherche avancée | Taille du texte: + - R 

À propos de l'Autorité Registre Salle de presse Carrières à l'Autorité Nous joindre
Flux RSS Suivez l'autorité sur Twitter Suivez l'autorité sur Facebook Suivez l'Autorité sur LinkedIn
Suivez-nous
  •  |  Imprimer

Choisissez de façon avisée votre représentant

La première étape d’une bonne démarche d’investissement consiste à vérifier si l’entreprise et la personne avec qui vous faites affaire sont autorisées à vous vendre les placements qu’elle vous offre. Pour cela, consultez le Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer. Cette vérification doit se faire, idéalement, chaque fois que vous faites affaire ensemble.

La liste qui suit n’est pas exhaustive, il s’agit des intervenants avec lesquels la plupart des investisseurs font affaire.

À moins de négocier de façon autonome, par exemple sur Internet, vous allez faire affaire avec un représentant.

N’oubliez pas : des investissements qui rapportent gros sans risque, ça n’existe pas.

Pour plus d’information, consultez le guide Comment choisir avec qui investir?
 

Les différents types d'intervenants et les services offerts

Types d'intervenants Services offerts

Courtiers en placement

Ils offrent un vaste choix de placements, comme :

  • des actions
  • des obligations
  • des parts de fonds communs de placement

Certains courtiers en placement offrent des conseils et un éventail complet de services : analyse, recherche sur les titres, gestion de portefeuille. D’autres agissent plutôt comme intermédiaires en vendant ou en achetant des titres selon vos instructions, sans toutefois vous donner des conseils.

Courtiers en épargne collective

Ils offrent uniquement des parts de fonds communs de placement.

Courtiers en régimes de bourses d'études

Ils offrent uniquement des parts dans des régimes de bourses d'études. Ceux-ci mettent en commun les cotisations à un Régime enregistré d’épargne-études (REEE) de plusieurs épargnants. Ces cotisations sont versées périodiquement et servent à acquérir des unités.

Ces courtiers investissent les cotisations dans des régimes d’épargne-études.

Courtiers sur les marchés dispensés

Ils offrent des placements à des investisseurs qualifiés (investisseurs institutionnels ou personnes possédant des avoirs importants) ou des titres qui font l’objet d’une dispense de prospectus.

Gestionnaires de portefeuille

Ils gèrent votre portefeuille de placements selon le mandat que vous leur avez confié. Ils prennent des décisions en ce sens et négocient en votre nom auprès d’un courtier, qui exécutera vos ordres d’achat et de vente.

Gestionnaires de fonds d’investissement

Les gestionnaires de fonds d'investissement dirigent notamment les activités et les affaires d'un fonds d'investissement.

Cabinets en assurance de personnes

Ils vous offrent des produits d’assurance individuelle de personnes ou des rentes individuelles d’un ou de plusieurs assureurs.

Planificateurs financiers (Pl. Fin.)

Ils vous aident à faire votre planification financière en élaborant un plan d’action adapté à vos besoins et en tenant compte de vos contraintes et de vos objectifs.

Haut de page

Comment choisir une entreprise et un représentant pour nous aider dans nos placements

Après tout, c’est votre argent que vous allez leur confier.

  • Vérifier auprès de l’Autorité des marchés financiers que le courtier et le représentant sont autorisés à exercer au Québec.
  • Le représentant fait-il affaire avec des clients qui présentent le même profil que vous? Assurez-vous que le représentant connaît bien les produits et services qui vous conviennent. Certains représentants peuvent se spécialiser dans des créneaux qui ne vous conviennent pas.
  • Quel type d'entreprise vous convient? Êtes-vous un investisseur expérimenté qui prévoit faire ses propres recherches et prendre ses décisions de placement? Un courtier qui offre un service de courtage en ligne où vous pouvez effectuer vous-même vos transactions pourrait être la solution. Si vous cherchez quelqu’un qui puisse vous conseiller et vous faire des recommandations, vous voudrez peut-être trouver un courtier qui offre un éventail complet de services.
  • Choisissez un représentant qui prendra le temps de vous expliquer ses recommandations et de vous éclairer quand vous aurez de la difficulté à interpréter l’information qui vous sera présentée.
  • Trouvez un représentant avec qui vous êtes en confiance pour partager vos idées, vos appréhensions et discutez des orientations à prendre.

Les questions à poser au représentant :

  • Quelle est sa formation générale? En quoi sa formation le démarque-t-il des concurrents?
  • Quel sera son rôle dans le partenariat? Quel sera votre rôle dans le partenariat? Quelle sera la fréquence des contacts?
  • Comment est-il rémunéré? Quels sont les frais que vous devrez assumer?

Lorsque vous communiquez avec votre représentant, prenez des notes!
Vous communiquez avec votre représentant et il vous propose certains investissements. L’an prochain, vous rappellerez-vous de votre discussion? Probablement que non. Pour vous aider, prenez des notes lorsque vouscommuniquez avec votre représentant.
Utilisez ce document qui vous donnera des pistes pour vous assurer d’avoir des discussions fructueuses.

Que devrait vous demander un représentant consciencieux?

Les réponses influenceront la sélection des investissements qui vous seront proposés.

  • Vos connaissances en matière de placement : quelles sont vos connaissances en matière de placement? Comment avez-vous investi votre argent jusqu’à maintenant?
  • Vos objectifs financiers : désirez-vous prendre une retraite paisible à fréquenter la bibliothèque de votre quartier ou plutôt à voyager à l’étranger au moins deux fois par année? Vos objectifs guideront votre représentant.
  • Votre horizon de placement : désirez-vous investir pour acheter une maison dans deux ans ou pour subvenir aux besoins de vos enfants qui fréquenteront l’université dans quinze ans?
  • Votre tolérance au risque : comment réagiriez-vous si la valeur de vos placements diminuait de 10 % du jour au lendemain?
  • Votre situation financière et personnelle : avez-vous des responsabilités familiales? Quel montant pouvez-vous consacrer à vos investissements? Est-ce que vos revenus d’emploi sont stables? Dépendez-vous de vos revenus de placement pour votre subsistance?

Soyez vigilant…

  • Questionnez votre représentant sur tout aspect que vous ne saisissez pas. Si vous n’avez pas une compréhension suffisante et que la proposition vous semble floue et vague, n’acceptez pas la recommandation et demandez qu’on vous présente une alternative.
  • Prenez le temps de comprendre les placements proposés : quels sont les caractéristiques et les types de risques.
  • Vérifiez la performance du placement proposé au cours des dernières années. Est-ce que son rendement a été stable ou très volatil? Toutefois, n’oubliez pas que le passé n’est pas toujours garant de l’avenir.
  • Analysez la stratégie de répartition d’actifs proposée par votre représentant. Quelle est la stratégie du gestionnaire de portefeuille du fonds proposé? Est-ce compatible avec votre profil et vos besoins ? Est-ce que votre portefeuille est suffisamment diversifié ?
  • Évaluez les avantages pour le représentant et pour vous comme client d’opter pour ce produit, cette stratégie.
  • Lisez, analysez et comprenez les documents qui vous sont remis relativement à un placement (comme le prospectus). Si des sections sont plus difficiles à comprendre, votre représentant peut vous aider.
  • Lisez, vérifiez et conservez les avis d’exécution, les états de compte ainsi que les notes sur vos conversations.
  • Avisez votre représentant s’il y a des changements à votre situation financière.
  • Soyez conscient que certains types de placements comportent des risques.
  • Surveillez la valeur de vos placements.

Que faire en cas de problème avec votre courtier ou votre représentant?

  • Prenez des notes de toute action que vous entreprendrez à partir du moment où vous avez identifié un problème.
  • Rassemblez l’ensemble des faits qui vous portent à croire à la présence d’un problème.
  • Conservez vos documents d’ouverture de compte, tout feuillet de confirmation de transaction, tout état de compte et la correspondance concernant vos placements.
  • Informez verbalement votre représentant. Confirmez le tout par écrit si nécessaire.
  • Si le problème n’est pas réglé rapidement, communiquez avec un dirigeant, un superviseur ou un responsable de l’entreprise, de préférence par écrit. Certains courtiers emploient un ombudsman ou un responsable du traitement des plaintes à qui vous pouvez présenter votre cas.
  • Si vous n’obtenez aucun résultat, communiquez avec l’Autorité des marchés financiers. Vous pouvez demander le transfert de votre dossier de plainte à l’Autorité qui analysera les motifs de votre plainte et qui vous assistera dans le règlement de votre différend.
  • Si votre courtier est membre de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) ou de la de la Chambre de la sécurité financière, il est aussi important de vous adresser à celles-ci pour que des sanctions disciplinaires puissent être entreprises s’il y a lieu.
  • En tout temps, vous pouvez décider de retenir les services d’un conseiller juridique.

Haut de page

Points à vérifier pour choisir son représentant

A. Est-il autorisé?

La personne, ainsi que l’entreprise pour laquelle elle travaille, doivent être autorisées à vous vendre les produits financiers qu’elles vous offrent. Pour vérifier si la personne et l’entreprise ont ce droit, communiquez avec le Centre d’information de l’Autorité au 1 877 525-0337.

Vous pouvez aussi consulter le Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer.

B. Quels sont ses antécédents?

Vous cherchez une personne compétente qui possède l’expérience appropriée à vos besoins. Voici quelques questions à poser :

  • Quelle est votre qualification professionnelle?
  • Depuis combien de temps votre entreprise est-elle en activité?
  • Depuis combien de temps travaillez-vous dans cette entreprise?
  • Depuis combien de temps travaillez-vous dans le domaine?
  • De quelles associations êtes-vous membre?

C. Comment est-il rémunéré?

Les conseillers peuvent être rémunérés au moyen d’un salaire, de commissions, d’honoraires fixes ou d’une combinaison de ces modes de rémunération. Lorsqu’un conseiller reçoit un salaire, le coût de ses conseils est inclus dans le prix des produits que vous achetez. De nombreux conseillers reçoivent une commission pour chaque produit vendu. D’autres facturent des honoraires fixes calculés à l’heure ou selon un pourcentage des actifs détenus dans votre compte.

Demandez au conseiller comment il est rémunéré, combien coûtent ses services et quels sont les services offerts pour le prix demandé.

D. Quels produits et services offre-il?

Les conseillers n’offrent pas tous les mêmes produits et services et n’ont pas tous les mêmes compétences techniques. Certains sont spécialisés dans des types particuliers de produits d’investissement, tandis que d’autres offrent une vaste gamme de produits et de services.

Si vous êtes un investisseur expérimenté, vous recherchez peut-être un conseiller offrant une vaste gamme de produits parmi lesquels vous pouvez arrêter vous-même votre choix. Si vous êtes novice, il est possible que vous préfériez avoir moins de choix et davantage de conseils.

E. Qui sont ses clients?

Le conseiller doit vous aider à atteindre vos objectifs financiers. Le fait qu’il ait une bonne expérience avec des clients comme vous, soit des personnes ayant des antécédents et des objectifs semblables aux vôtres, lui facilitera grandement la tâche. Demandez-lui de vous décrire son client type. Travaille-t-il avec des clients comme vous?

F. Comment compte-t-il vous aider à atteindre vos objectifs?

Le conseiller devrait s’informer de vos objectifs financiers et de placement. Cherchez-vous principalement la sécurité, les revenus de placement ou une croissance à long terme? Épargnez-vous dans un but précis, comme la retraite? Il devrait s’informer également de votre situation financière, de vos connaissances et de votre expérience en matière de placement, ainsi que de votre degré de tolérance au risque.

Ces renseignements peuvent vous sembler personnels, mais ils aideront le conseiller à vous recommander ce qu’il y a de mieux pour vous. Assurez-vous que le conseiller vous demande ces renseignements et vous remette une copie du document dans lequel ils sont consignés. Vous devriez aussi l’informer de tout changement dans votre situation personnelle ou financière pour qu’il puisse mettre votre dossier à jour.

G. À quels services pouvez-vous vous attendre?

Vous devriez aborder ce sujet ouvertement avec le conseiller. Demandez-lui :

  • À quelle fréquence nous rencontrerons-nous pour revoir mon plan financier?
  • Comment me tiendrez-vous informé du rendement de mes placements?
  • Dans quels délais répondrez-vous à mes appels et à mes courriels? Y répondrez-vous personnellement ou demanderez-vous à un membre du personnel de soutien de le faire?

Maximiser la relation avec votre conseiller

Dites-vous que votre relation avec votre conseiller est un partenariat et que vous travaillez ensemble à la réalisation de vos objectifs financiers. Vous voulez rester ouverts à la communication et vous rencontrer au moins une fois par année. N’hésitez pas à poser des questions lorsque vous ne comprenez pas. Soyez honnête avec vous-même et votre conseiller au sujet de votre situation financière. Votre conseiller doit avoir des renseignements exacts pour vous recommander les placements les plus appropriés à votre situation.

Pour plus d’information, consultez le guide Comment choisir avec qui investir?

Haut de page