|  English Recherche avancée | Taille du texte: + - R 

À propos de l'Autorité Registre Salle de presse Carrières à l'Autorité Nous joindre
Flux RSS Suivez l'autorité sur Twitter Suivez l'autorité sur Facebook Suivez l'Autorité sur LinkedIn
Suivez-nous
  •  |  Imprimer

Mise en garde des ACVM à l'attention des investisseurs : des plateformes non inscrites pour négocier des options binaires prennent pour cible les Canadiens

Le lundi 09 mars 2015

Winnipeg – Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) recommandent la prudence aux investisseurs qui envisagent d’investir dans des options binaires. Les ACVM ont appris que de multiples sites Web font la promotion de plateformes de négociation d’options binaires qui sollicitent les Canadiens. Nombre de ces sites Web tentent d’attirer les investisseurs au moyen de déclarations fausses ou trompeuses sur la surveillance de ces options par les autorités en valeurs mobilières du Canada.

Les options binaires sont essentiellement une forme de « pari » sur le rendement d’un actif sous-jacent donné pendant un court délai. Bien qu’elles affichent des coordonnées canadiennes, nombre de plateformes de négociation d’options binaires sont établies à l’étranger, censément dans des pays comme Chypre, le Belize et les Seychelles, et bien souvent les sociétés qui les exploitent ne sont pas inscrites pour exercer des activités au Canada.

L’offre de services ou de produits d’investissement, que ce soit en ligne ou en personne, est une activité réglementée. Il peut être risqué d’investir par le truchement de sociétés exploitées à l’extérieur du Canada. Ce type d’investissement est un signal d’alarme courant de la fraude en matière de placement. Une fois que l’argent des investisseurs est à l’étranger, il est pratiquement impossible de le récupérer.

Plateformes de négociation non enregistrées qui sollicitent actuellement les Canadiens :

10trade.com
24option.com
247binary.com
24winner.com
amberoptions.com
anyoption.com
bancdebinary.com
binareo.com
binarytilt.com
bosscapital.com
cedarfinance.com
cherrytrade.com
dragonoptions.com
fmtrader.com
goptions.com
grandoption.com
gtoptions.com
leaderoption.com
lionlive.com

no1options.com
onetwotrade.com
opteck.com
optionfair.com
optionrally.com
optiontime.com
optionweb.com
option.fm
poweroption.com
rboptions.com
redwoodoptions.com
stockpair.net
sycamoreoptions.com
topoption.com
traderush.com
tradersking.com
triumphoption.com
ubinary.com

Cette liste n’est pas exhaustive. Les ACVM encouragent tous les investisseurs à visiter sontilsinscrits.ca pour vérifier l’inscription de toute personne ou société qui offre des options binaires aux Canadiens. Les personnes qui ont fait des investissements par le truchement de ces plateformes de négociation établies à l’étranger ou d’autres plateformes devraient communiquer avec leur autorité en valeurs mobilières locale.

Mars est le mois de la prévention de la fraude. Pendant tout le mois, les investisseurs peuvent obtenir d’autres conseils et renseignements utiles pour être des investisseurs avertis et prévenir la fraude en suivant les gazouillis de @ACVM_Nouvelles.

Les ACVM sont le conseil composé des autorités provinciales et territoriales en valeurs mobilières du Canada. Elles coordonnent et harmonisent la réglementation des marchés des capitaux du Canada.

– 30 –

Renseignements

 

Sylvain Théberge
Autorité des marchés financiers
514 940-2176

Mark Dickey
Alberta Securities Commission
403 297-4481

Richard Gilhooley
British Columbia Securities Commission
604 899-6713

Carolyn Shaw-Rimmington
Commission des valeurs mobilières de l’Ontario
416 593-2361

Kevan Hannah
Commission des valeurs mobilières du Manitoba
204 945-1513

Andrew Nicholson
Commission des services financiers et
des services aux consommateurs
Nouveau-Brunswick
506 658-3021

Tanya Wiltshire
Nova Scotia Securities Commission
902 424-8586

Janice Callbeck
Office of the Superintendent of Securities
Île-du-Prince-Édouard
902 368-6288

Don Boyles
Office of the Superintendent of Securities
Terre-Neuve-et-Labrador
709 729-4501

Rhonda Horte
Bureau du surintendant des valeurs mobilières du Yukon
867 667-5466

Louis Arki
Bureau des valeurs mobilières
Nunavut
867 975-6587

Gary MacDougall
Bureau des valeurs mobilières
Territoires du Nord-Ouest
867-920-3318

Shannon McMillan
Financial and Consumer Affairs
Authority of Saskatchewan
306 798-4160

 

Document d’information sur les options binaires

Qu’est-ce qu’une option binaire?

Une option binaire est comme un pari « tout ou rien » sur le rendement d’un actif sous-jacent pendant un court délai. Les investisseurs n’ont parfois que 60 secondes pour prédire les fluctuations du marché, ce qui rend tout investissement dans des options binaires extrêmement risqué, même pour des investisseurs chevronnés.

Les options binaires sont hautement volatiles et peuvent rapidement procurer des gains ou entraîner des pertes. Comme elles sont souvent négociées sur le marché des devises, elles peuvent présenter un risque élevé pour de nombreux investisseurs.

Quels sont les risques?

Il existe plusieurs sites Web qui permettent de négocier des options binaires. Certains prétendent que ces investissements ne présentent aucun risque ou qu’ils rembourseront les investisseurs qui perdent leur pari. Cependant, ce ne sont là que des affirmations trop belles pour être vraies. Tout placement comporte un certain niveau de risque, et la plupart des avis de non-responsabilité figurant sur ces sites Web indiquent clairement que les investisseurs risquent de perdre la totalité de leur placement.

Les sites Web qui facilitent les opérations sur options binaires exposent parfois les investisseurs à des fraudes potentielles, comme la manipulation du logiciel de négociation pour ajuster le prix et le résultat des options. Par exemple, si l’opération est « gagnante » pendant le délai imparti, l’échéance de l’option peut être prolongée arbitrairement pour provoquer une perte.

Certaines plateformes de négociation d’options binaires en ligne ont refusé de créditer les comptes de clients ou de rembourser les utilisateurs après avoir accepté leur argent. Les clients potentiels qui déposent de l’argent dans un compte de négociation d’options binaires sont ensuite encouragés par les « courtiers » de ces plateformes à ajouter des fonds. Lorsqu’ils tentent de retirer leur dépôt initial ou les gains qu’on leur a promis, il se peut que les « courtiers » annulent leur demande, refusent de créditer leur compte ou ignorent leurs appels téléphoniques et leurs courriels.

De nombreuses plateformes de négociation d’options binaires sont établies à l’étranger, même si elles ont un numéro de téléphone et une adresse au Canada. Investir par l’entremise de ces plateformes sort l’argent des investisseurs du pays, ce qui rend presque impossible toute tentative de le récupérer en cas de problème. Il est possible que les sociétés qui exploitent ces plateformes ne soient pas inscrites pour exercer des activités au Canada. Les investisseurs sont donc encouragés à vérifier l’inscription de tout courtier ou de toute société avant de faire un placement en visitant sontilsinscrits.ca.

Haut de page