|  English Recherche avancée | Taille du texte: + - R 

À propos de l'Autorité Registre Salle de presse Carrières à l'Autorité Nous joindre
Flux RSS Suivez l'autorité sur Twitter Suivez l'autorité sur Facebook Suivez l'Autorité sur LinkedIn
Suivez-nous
  •  |  Imprimer

Des courriels frauduleux envoyés depuis Laval et Rimouski - L'Autorité intervient pour mettre fin à une opération de marketing frauduleux

Le mercredi 15 juin 2011

[email protected] [email protected] http://www.myleads.8k.com

Montréal, le 15 juin 2011 – Le 10 juin 2011, à la demande de l’Autorité des marchés financiers, le Bureau de décision et de révision (BDR) a prononcé des ordonnances de blocage et d’interdiction en vue de mettre fin aux activités de marketing frauduleux de Warren English, un résident de Laval, puis d’Alain-André Desarzens et de sa conjointe Michèle Amiot, tous deux résidents de Rimouski. Suivant la présentation d’une preuve longue et complexe des faits par l’Autorité, le BDR a conclu que Warren English et Alain-André Desarzens ont adressé des milliers de courriels à des investisseurs potentiels en leur vantant la possibilité de faire beaucoup d’argent en peu de temps.

« Un spectacle auquel on assiste trop souvent »
Par le biais de l’adresse courriel de Warren English, [email protected], et par le biais de l’adresse courriel personnelle d’Alain-André Desarzens, [email protected], et de son site www.myleads.8k.com, Warren English et Alain-André Desarzens auraient effectué la promotion de nombreux produits d’investissement dont notamment ceux connus sous les noms de Mega Pension Plan et Cherryshares. Ils auraient ainsi offert à des milliers d’investisseurs sur la planète, notamment à deux Québécois, la possibilité d’investir des montants minimum pouvant varier entre 10 $ et 300 $ américains et offrant un rendement pouvant atteindre entre 1 000 $ et 90 000 $ américains.

À cet effet, le BDR relève : « C’est hélas un spectacle auquel on assiste trop souvent dans le domaine de la finance. L’appât le plus efficace est d’abord la modicité de la somme qu’on invite les épargnants à débourser. Cela crée chez eux un sentiment de fausse sécurité puisqu’ils imaginent que s’ils perdent leurs mises de fonds, ils perdent bien peu. Mais si cela marche, que d’argent en perspective! »

« L’addition de ces sommes à l’apparence modeste forme un total qui lui est tout sauf modeste », indique le BDR
Selon l’enquête menée par l’Autorité, Warren English, qui fait l’objet d’une interdiction d’opération prononcée par la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario depuis 2003, aurait notamment pu procéder à l’acquisition d’un luxueux condo à Laval en utilisant une partie des sommes obtenues des placements illégaux des titres liés à Mega Pension Plan. Selon les chiffres colligés par l’Autorité, les mouvements de fonds aux comptes de Warren English et de sa compagnie Méga International Business totalisent près de 525 000 $.

Quant à Alain-André Desarzens, qui fait l’objet d’une ordonnance d’interdiction sur valeurs prononcée par la Pensylvania Securities Commission en 1999, il aurait pu, en employant les mêmes méthodes, collecter un montant de 875 000 $ américains. Une partie de ces montants a été déplacée dans des comptes ouverts par Alain-André Desarzens, Michèle Amiot et l’Institut des médecines universelles, une compagnie dont Alain-André Desarzens est président et unique administrateur.

Interdictions, blocages et fermeture de site Web
À titre de mesure conservatoire, le BDR a prononcé les ordonnances demandées par l’Autorité, lesquelles ont pour effet d’interdire toute opération sur valeurs et toute activité de conseiller en valeurs à Warren English, Alain-André Desarzens, Michèle Amiot ainsi qu’aux sociétés Méga International Business et Institut des médecines universelles, leurs dirigeants, représentants et administrateurs.

Le BDR a aussi procédé au blocage des fonds, titres ou autres biens détenus par et pour Warren English, Alain-André Desarzens, Michèle Amiot et les sociétés Méga International Business et l’Institut des médecines universelles, puis il a ordonné la fermeture du site web d’Alain-André Desarzens (www.myleads.8k.com).

Si vous croyez avoir été sollicité dans le cadre de cette opération de marketing frauduleux ou de toute autre opération semblable, l’Autorité vous invite à communiquer avec un agent du Centre d’information.

L'Autorité des marchés financiers est l’organisme de réglementation et d'encadrement du secteur financier du Québec.

– 30 –

Information :

Journalistes seulement :
Sylvain Théberge : 514 940-2176

Centre d’information :
Québec : 418 525-0337
Montréal : 514 395-0337
Autres régions : 1 877 525-0337

www.lautorite.qc.ca

 

Haut de page